Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

La mort de l’artiste vedette Shungu Wembadio dit Papa Wemba le 24 avril 2016, pratiquement en plein concert à Abidjan, a été commentée en divers sens sur la toile. La multiplicité de sites, favorisée par la liberté de publier une vidéo sur Youtube fait que nous avons eu droit aux propos de plus en plus loufoques.

En effet depuis cette triste nouvelle, les commentaires lucides, sont trop rares. La récupération et l’exhibitionnisme semblent avoir pris le dessus. Presque tout le monde voudrait faire de ce décès et de l’émotion ambiante, une occasion rêvée de transmettre un message intéressé et saupoudré.

Dans cet imbroglio, nous avons néanmoins décelé les propos très lucides du chanteur Reddy Amisi rapportés par le site www.cleboa.com. D’abord, il a humblement relevé que Papa Wemba l’avait qualifié de fils aîné (artistiquement parlant), lors de son mariage religieux avec Amazone. Une position qui l’aurait placé en première ligne des artistes qui se sont montrés atterrés par cette disparition. Ensuite, il a explicitement dénoncé le fait que certains musiciens qui entretenaient de mauvais rapports avec Papa Wemba étaient en train de verser des larmes de crocodile. Enfin, il a souligné que les musiciens congolais qui avaient chanté pour le pouvoir en place ont accusé un manque à gagner suite à l’interdiction de se produire en Europe. Un préjudice que le gouvernement n’a jamais compensé.

Cette lucidité devrait inspirer les congolais, en cette période agitée politiquement, où la moindre erreur d’appréciation risque de pérenniser leur misère. 

 

 Messager

Commenter cet article

Samuel Malonga 30/04/2016 18:50

Bandimaka kaka moto soki akufi.