Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

La guerre des bières en RDC.

 

 

L’ouverture du continent africain au monde a transformé depuis belle lurette, les africains en véritables consommateurs de divers produits commerciaux. Or, qui dit commerce dit concurrence, d’où la nécessité de la publicité en vue de booster les ventes. C’est ainsi que des marques telles que Coca-Cola, Mobi oil, Total, Fanta, Pepsi-cola, etc, etc sont connues même dans les villages les plus reculés du continent.

 

Sur les trois types de publicités connus, à savoir : l’argumentation, la répétition, et la sympathie, les services de marketing semblent avoir privilégié en Afrique la publicité basée sur la répétition et la sympathie . En effet, « Masanga ya kitoko, ya mokolo oleki bango, tembe nye,Tembe na bandanda… »… font partie des annonces tendant à caresser le client potentiel dans le sens du poil, et qui sont dépourvues de toute argumentation.

 

Qui plus est, dans leurs empoignades commerciales, les deux brasseries kinoises (Bralima (Primus) et Unibra (Skol), ont ramené leurs publicités au niveau de la société, en recourant au langage populaire, aux disputes des cabarets, et aux chamailleries de coins des rues, comme en témoignent ces deux spots qui font partie de notre mémoire collective.

Prochainement, nous vous proposerons le prototype d’une publicité d’argumentation réalisée à l'époque par une entreprise congolaise, ayant également marqué les esprits.

 

Source des vidéos: katembo.be

 

Messager

 

 

PRIMUS 1987

SKOL 1988

Commenter cet article