Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

 

La fanfare salutiste Léopoldville Central Band à Londres en 1965

L’année 1965 est entrée dans l’histoire comme étant celle du centenaire de la fondation de l’Armée du Salut par William Booth. L’heureux événement est marqué par l’organisation d’un congrès qui attire des milliers des salutistes à Londres où se trouve le siège mondial de l’organisation. Des festivités grandioses ont lieu pour la circonstance dans la capitale britannique du 24 juin au 2 juillet 1965.

 

Outre les 2.500 délégations venues du monde entier, les cérémonies d’inauguration connaissent la participation de la reine Élisabeth d’Angleterre, de l’archevêque de Canterbury et des représentations diplomatiques de près de 40 pays. Le drapeau sang et feu de l’Armée du salut flotte au Congo depuis le 14 octobre 1934. Cette organisation chrétienne est introduite par l’adjudant Henri-Léon Becquet et son épouse Paula, un couple de missionnaires belges. La RDC a l’honneur de représenter l’Afrique et l’Asie aux assises du centenaire avec la fanfare Léopoldville Central Band. Ce groupe voit le jour  dans les années 50. Mais en 1965, la fusion des fanfares salutistes de Léo I et Léo II donne un nouvel élan sous la direction de l´inamovible capitaine britannique Ray Munn.

 

Cet orchestre de cuivres de 27 membres se compose des jeunes salutistes comme Holden Wakala, Jean Ludiazo, Emmanuel Vunzi, Paul Bwakasa, Lambert Nkankala, Paul Mafuta, Jean Ludiazo, les frères Gédéon et Philippe  Mabuidi. Ce dernier à peine âgé de 12 ans est l’attraction et la mascotte du groupe à Londres.

Les chansons exécutées lors de ce premier congrès sont gravées pour l’éternité dans l’album "A century salute around the world with the Salvation Army : The Salvation Army 1865-1965". On y trouve deux titres congolais notamment "March in Scipio" de Léopoldville Band et "Courage bon courage" de  la chorale de l’École normale de Kasangulu. Le 28 juin 1965 est organisé "The Salvation Army century festival of praise" au Royal Albert Hall. Ce festival de louange connaît la participation de 350 musiciens dont ceux de Léopoldville Central Band pour l’enregistrement de l´album du centenaire.

 

 

Le sergent Gédéon Mabuidi, aujourd’hui directeur divisionnaire de la musique à Kinshasa, affirme que c’est la chorale salutiste de l’École Normale de Kasangulu qui a interprété pour la première fois  l’hymne national "Debout congolais" en 1960. Son père, le patriarche John Mabuidi, est l’une de ces figures congolaises qui ont marqué de leur empreinte l’histoire de l’Armée du Salut en RDC.

 

Samuel Malonga

Commenter cet article