Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Diaspora congolaise, n’oublions pas notre mission !

 

Étymologiquement, le terme « diaspora » est défini comme étant la dispersion des juifs exilés de leur pays. Avec le temps, ce terme a évolué en englobant toute dispersion d’un peuple. C’est ainsi que tous les congolais dispersés à travers le monde aujourd’hui constituent sa diaspora. 

 

Rappelons qu’il n’y a pas longtemps, résider en Occident était la chasse gardée de la bourgeoise congolaise. Disposer d’un passeport et voyager en Occident était un privilège réservé à une certaine catégorie des congolais.

 

Aujourd’hui, Dieu a confondu ces « mindele ndombe » en déversant les congolais de tous castes à travers le monde. Leurs enfants sont en train de se distinguer sur tous les plans. Les classes sociales érigées par les différents régimes politiques ont volé en éclats. De l’extérieur, la diaspora nourrit les familles restées en RDC. Neuf milliards d’Euros par an. Lorsque la situation politique piétine, il suffit que la diaspora s’agite pour que le pouvoir chancelle en RDC.

 

Voilà comment une fraction des congolais influence les vies familiales et le pouvoir politique de son pays. Un atout que les experts du régime congolais s’attèlent actuellement à saborder en soudoyant une bonne partie de la diaspora en vue de pérenniser le malheur de la population.

 

C’est pourquoi nous lançons un appel solennel à toute la diaspora de se ressaisir. Ce n’est pas par hasard que nous nous trouvons en masse à l’extérieur. Nous avons une mission sacrée à l’égard de nos familles et de notre pays. L’argent que nous envoyons mensuellement aux nôtres tarira avec notre génération. Nos enfants qui ont leurs propres besoins ne porteront pas ce fardeau. Le meilleur cadeau que nous puissions offrir à notre pays est de l’aider à se doter d’un État de droit.

 

Alors, que chacun de nous fasse en sorte qu’à l’instar de l’année 1959, qui avait sonné le glas du régime colonial, l’année 2016 mette définitivement fin au régime d’occupation en RDC.

 

P.S. Nous remercions Mr Kwansa Ndombedi de Lyon en France dont le soutien au site vient de nous être signifié aujourd'hui. Son nom a été repris sur la liste des donateurs.

 

Messager

 

Les réactions

 

 

Qu'arrivera-t-il au pays si l'aide financière de la diaspora venait à tarir? Que deviendront ces familles dépendantes des leurs installés en Occident? Ces questions paraissent anodines aujourd'hui et personne ne s'en rend compte. La poule aux oeufs d'or cessera un jour de pondre. C'est sûr, que ce scénario catastrophe finira par se réaliser. Nous sommes nés au pays; nous y avons grandi, étudié et travaillé. Nous vieillissons et approchons de la retraite. Le problème commencera lorsque nos enfants qui pour beaucoup n'ont aucun "lien" avec la famille au Congo prendront notre place. Aider des gens qu'ils ne connaissent pas ou presque nécessitera de leur part une grande de solidarité familiale. S'y sont-ils préparés? Le sort de ces familles qui demain seront dépourvues d'argent et de tout soutien financier extérieur méritent réflexion et action en amont. Il est impérieux de faire quelque chose maintenant pour ôter le pays des mains de cette caste d'incompétents qui le dirige, car demain il sera peut-être trop tard.

Samuel Malonga

 

Commenter cet article

Samuel Malonga 06/01/2016 18:27

Qu'arrivera-t-il au pays si l'aide financière de la diaspora venait à tarir? Que deviendront ces familles dépendantes des leurs installés en Occident? Ces questions paraissent anodines aujourd'hui et personne ne s'en rend compte. La poule aux oeufs d'or cessera un jour de pondre. C'est sûr, que ce scénario catastrophe finira par se réaliser. Nous sommes nés au pays; nous y avons grandi, étudié et travaillé. Nous vieillissons et approchons de la retraite. Le problème commencera lorsque nos enfants qui pour beaucoup n'ont aucun "lien" avec la famille au Congo prendront notre place. Aider des gens qu'ils ne connaissent pas ou presque nécessitera de leur part une grande de solidarité familiale. S'y sont-ils préparés? Le sort de ces familles qui demain seront dépourvues d'argent et de tout soutien financier extérieur méritent réflexion et action en amont. Il est impérieux de faire quelque chose maintenant pour ôter le pays des mains de cette caste d'incompétents qui le dirige, car demain il sera peut-être trop tard.