Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Nos vœux de Noël et de nouvel an, au rythme des succès de l’année 1974.

 

 

 


 

 

Nous avons cherché une manière particulière de présenter aux mbokatiers nos vœux de joyeuses fêtes de Noël et de nouvel an.   En y réfléchissant, nos souvenirs nous ont ramené 40 ans en arrière et nous nous sommes retrouvé en 1974. Du coup, tous les succès de cette année que répercutaient   la Radio et la Télévision nationales, les éditions musicales, les débits de boisson disséminées à travers la ville de Kinshasa nous sont revenus à l’esprit.

 

En effet, 1974 peut être considérée comme une véritable rampe de lancement pour la musique des jeunes dans la mesure où il n’était plus question de quelques groupes comme Thu-Zahina, Zaïko ou Stukas, mais d’une irruption des formations des jeunes dont personne n’est en mesure de déterminer jusqu’à présent le nombre exact, et qui ont réalisé en un temps record des œuvres qui sont gravées dans la mémoire collective.

 

Durant cette période, beaucoup de débits de boisson huppés aussi bien à Kinshasa qu’à l’intérieur du pays avaient le standing international. On y trouvait des machines à sous et surtout des JUKEBOX. Pour auditionner une chanson, il fallait insérer des pièces de monnaie. Nous nous rappelons d’une après-midi de 1974 dans un bar à Gombe lorsque tous les choix s’étaient portés sur la chanson « Lola Muana ». Chaque fois que l’interprétation arrivait au bout, chaque personne qui se dirigeait vers le Jukebox versait des pièces requises et choisissait « Lola Muana ».  Voilà la raison pour laquelle cette chanson figure parmi les chansons choisies pour nous souvenir de l’année 1974.


 

 Malgré la montée en flèche des jeunes formations en cette période, les anciennes formations musicales (OK-Jazz et Afrisa) ne s’étaient pas avouées vaincues. Au contraire, elles redoublèrent de créativité pour rivaliser avec cette jeunesse, comme en témoignent leurs deux chansons retenues.

 

Les œuvres sélectionnées datent approximativement de 1974, tout en sachant que parfois, il faut compter une année avant et une autre après pour dater exactement une œuvre dans la musique congolaise.

Meilleurs vœux à tout le monde.

 

Messager

 

 

 

Bonne année 2016 avec les succès de 1974

 

Orchestre Machi

Ochestre Cavacha

Orchestre Zaïko

 

Orch. Lipua-Lipua

Bella-Bella

Afrisa

Afrisa

OK-Jazz

 

 

Commenter cet article

Nsingi Mabuassa 31/12/2015 10:37

Ça me rappelle mon enfance alors que j´entrai dans l´âge de puberté.C´est pour la première fois que j´ai passé la nuit en déhors du toit familial.Imaginez la colère de mês parents, surtout ma pauvre mère qui m´a battu comme la foudre.Lola muana. Luciana, Kamalé pour ne citer que ces morceaux. On était entoure de nos petites copines avec innonce.Un amour pur, sans interêt ni vagabondage.Comme on dit, le temps passé ne revient plus.

Messager 26/12/2015 21:58

Effectivement, les mélomanes étaient gâtés à cette époque par des oeuvres d'une pure beauté.

Messager

Ja Ben 26/12/2015 18:36

Les grandes tubes de 1974, je me rappelle: Eluzam, Kaful Mayay, Mbeya-Mbeya, Bepe ya Munu, Lola Muana, Vicky Shama, Mabele, Carte Blanche, Semeki Mondo, Nina, Ndonge.

Ja Ben