Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

L’échantillon des œuvres des six célèbres chanteuses congolaises.

Mpongo Love et Abeti Masikini chantant ensemble

 

Notre site a déjà publié beaucoup d’articles sur les différentes chanteuses congolaises. En ce moment des fêtes de fin d’année, nous avons cru utile de regrouper les œuvres des nos plus grandes chanteuses en une page, en allant des pionnières aux plus jeunes. Une façon de permettre à nos enfants disséminés à travers le monde de conserver notre mémoire.

Mais, vu le nombre considérable de nos vedettes féminines , les archives sous nos yeux maintenant nous permettent de ne retenir que les œuvres de nos six plus célèbres chanteuses ci-après :

 

 

 

- Marie Kitoto Ekambo Zaïna (1935-2006) , est considérée comme l’une des pionnières des chanteuses congolaises des éditions Loningisa au début des années '50. Le ménagement de ces éditions ne lui a pas permis d’exploiter à fond son talent et d’enregistrer plusieurs œuvres.

 

 

 

- Lucie Eyenga (1934-1987, est recrutée par les éditions Opika vers 1953 pour concurrencer Marie Kitoto des éditions Loningisa. Elle a chanté dans l’African-Jazz aux éditions Opika, et Esengo, dans Rock-A-Mambo , et même dans Negro-Band en tant que formation appartenant aux éditions Esengo.  Lucie Eyenga a enregistré plusieurs œuvres dont certaines demeurent encore inédites.

 

 

-Abeti Masikini ( la tigresse) (1954-1994), est la fille de Jean-Pierre Finant, un des leaders du MNC/Lumumba et ancien gouverneur du Haut-Congo assassiné à Bakwanga en 1961 avec d’autres compagnons de Lumumba. Sa carrière musicale se situe sous le régime de Mobutu. C’est l’unique chanteuse à avoir chanté à l’Olympia en 1973 et 1975.

 

 

-M’pongo Love (1956-1990), de son vrai nom Alfride Mpongo Landu, fille du Commandant Gilbert Mpongo , un baroudeur anti-communiste des services secrets dirigés par Victor Nendaka qui avait reçu la mission de poursuivre et de capturer Lumumba, avant d’être assassiné à son tour à Stanleyville (Kisangani)  par les rebelles Simba . La carrière  de Mpongo Love a coïncidé avec celle d’ Abeti comme si ces deux artistes féminins devraient poursuivi le combat idéologique de leurs géniteurs.  Sur le plan purement artistique, la voix de Mpongo Love à travers ses nombreuses oeuvres était d’une limpidité appréciée par tous les mélomanes.

 

 

 

 

-Mbilia Bel,  de son vrai nom Marie-Claire Mboyo, est née en 1959. Bonne danseuse, c’est ainsi qu’elle démarre sa carrière avant de constituer vers la fin des années ‘70 un duo avec  Sam Mangwana. Sa véritable carrière de chanteuse éclose au sein de l’Afrisa aux côtés de Tabu Ley Rochereau avec lequel elle a eu une fille.

 

 

 

-Tshala Muana ,( Reine du Mutshuashi ) est née en 1958 à Elisabethville (Lubumbashi). Ele a commencé à l’instar de Mbilia Belle sa carrière comme danseuse chez Abeti. Au milieu des années ’80, elle entame sa carrière internationale de chanteuse en Afrique de l’Ouest où elle va exploser avec des œuvres en Tshiluba, avant de se confirmer au pays.

Actuellement, elle est engagée politiquement depuis sa rencontre avec Laurent Kabila à l’époque de l’AFDL.

 

Une fois de plus, nous réitérons nos vœux de bonne année 2016 à tous les mbokatiers.

 

Messager

 

Commenter cet article