Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mbuyi Kayembe

 

 

Les circonstances du décès du chanteur Chantal Kazadi

De gauche à droite: Sangana et Chantal Kazadi

Chers lecteurs mbokatiers,

vous avez entendu parler de la mort de Kazadi Chantal, mais jamais su dans quelle circonstance , ni où est -il mort.

Aujourd’hui, rassurez-vous je vous livre ici la vraie version sur la mort de Chantal Kazadi; vraie version parce qu’elle provient de la bouche de la personne qui l'a exécuté à Kananga.

En effet, un jour par hasard je fredonnais une des chansons de Chantal, et après j'ai exprimé mes regrets d'avoir perdu un musicien de grand talent... Un monsieur qui se trouvait en face de moi -et c'était dans sa maison, me dit : « Sais-tu de quelle façon ce jeune homme a-t-il trouvé sa mort? J'ai dit non ! Et au monsieur d'enchaîner: « Mis dans un sac  chacun et avec une grosse pierre, ils étaient au nombre  de trois comme amis et 5 autres geoliers ». Je me suis dit ce même monsieur, celui qui a mis Chantal et ses deux amis dans un sac chacun , dans une jeep nous sommes arrivés sur le pont de la rivière Lulua à minuit. Nous les avons jetés dans cette rivière avec notre haut gradé chef lieutenant Ingila.

Le monsieur est devenu aujourd’hui un simple malheureux pêcheur au Lac Moëro à Kilwa ( au Katanga). Son nom est « Tambwe », originaire de Maniema ex-militaire. Selon lui, l’ordre était venu de Kinshasa: « Exécuter tous les bandits à mains armées » . Est-ce que Chantal en était-il un?  Oui ou non . 

 

 Mbuyi Kayembe

 

 

 

Notre commentaire.

Nous rappelons d’emblée que ce témoignage fait partie du travail de mémoire qui sous-tend l’action de notre site. Il (témoignage) peut être  recoupé ou enrichi par d’éventuelles révélations supplémentaires sur le décès du chanteur Chantal Kazadi.

Notre site n’étant pas un tribunal, son but est  de rapporter  le plus objectivement possible les faits passés, en vue de prévenir   d’autres abus tels que  les viols, la corruption , les arrestations arbitraires, les exécutions sommaires, l’impunité,  etc, etc.

Mais l’actualité nous apprend que rien n’a vraiment changé en RDC. Sinon il n’y aurait pas tous ces assassinats politiques et la découverte de « charnières », comme si l’histoire n’a jamais édifié les dirigeants actuels.

 

Messager

 

Commenter cet article