Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pedro

Encore quelques petites réflexions sur la confluence entre les styles Odemba et African Jazz


Vous aurez compris que ce thème me tient à cœur. Je viens donc jeter des bribes de réflexions additionnelles qui m’ont été dictées pas la chanson Nzela ya Bandundu, dans laquelle Pepé Ndombe dit qu’il ne faut pas qu’on s’étonne qu’il soit passé dans l’OK Jazz. Mon interprétation de cette partie du texte est que lui, Pepé Ndombe, est censé appartenir à l’école Fiesta (qui est la même de l’African Jazz). Pour se justifier, il nous rappelle que Longomba pe ayemba na African Jazz. Avant de revenir sur Longomba, il faut dire que Nzela ya Bandundu est en effet une chanson métisse dont le chant s’insère dans le style Fiesta et l’instrumentation dans le style Odemba (discutable, évidemment), mais comparez avec Ndima batia yo poto-poto ou Mawe mawe mawe nazangi bolingo.


Revenons sur Longomba. J’émets la thèse que Longomba est la preuve qu’il y a toujours eu une certaine complicité entre Odemba et African Jazz. Quand Franco disait Mongongo ya OK mongongo ya Vicky, likembe ya OK maboko ya Lwambo, moi je dis que, sans le savoir, Franco annonçait un certain métissage, car j’aurais de la peine à classifier la voix et les compositions de Longomba dans le style Odemba pur. Comparez avec Masuwa enani de Boyibanda que nous avons auditionnée l’autre jour. Quelqu’un a dit que Boyibanda défendait tellement le style Odemba qu’il s’est insurgé contre l’idée d’un groupe qui inclurait des éléments de l’African Jazz pour aller représenter la musique congolaise quelque part, jusqu’à ce qu’un commentaire posté par Iyolela nous a appris que lors des funérailles de Rochereau on a vu Boyibanda interpréter des chansons de l’African Jazz.

http://(http://www.mbokamosika.com/2014/12/masuwa-enani-ou-2014-enani.html)

 

Masumbuku, par Franco et l'OK-Jazz

 

Naweli boboto, par Vicky et l'African-Jazz

Mino ya Luambo, par Franco et l'OK-Jazz


Pedro

Le duo Franco & Vicky

Le duo Franco & Vicky

Commenter cet article

Pedro 11/02/2015 08:05

Mbuta Clément Ossinondé,
Je commence à croire personnellement que les éclaircissements sur les écoles Odemba et African Jazz (et les autres) ne nous viendront nécessairement pas d’une étude minutieuse, car nous l’attendons de vous et nous savons que vous êtes très occupé. C’est dommage que nous n’ayons pas un catalogue de tous les mémoires rédigés par les graduates des beaux arts. Ça m’étonnerait que personne n’ait encore écrit une thèse sur Odemba et African Jazz.

En attendant, donc, je crois qu’on doit se contenter des éléments qu’on laisse tomber ça et là. Par exemple, c’est la première fois que je lis que le rythme de chaque école est « souvent attribué au style de chaque guitariste soliste ». Un bon point de départ, mais qui restera intuitif pour la plupart d’entre nous. Comment passe-t-on de la distinction intuitive que nous avons dans la tête à une classification systématique ? Une petite question pour commencer : Peut-on parler d’un style conga ? Doit-on dire que Johnny Bokelo et ses congas, y compris MbondAfrika plus tard, font partie de l’école Odemba ? Je crois que ce sont des questions comme celles-ci qui nous amèneront petit à petit à une claire matrice. Si vous me demandez à quelle école appartiennent le Festival des Maquisards, les autres maquisards et les Grands Maquisards, je dirais sans hésitation qu’ils sont de l’école African Jazz, mais le critère est tout autre : quelque chose (d’intuitif) dans le chant et surtout le fait que les têtes d’affiche sont des déserteurs d’un des Fiesta, ou de Vox Africa qui à son tour est un rejeton direct de l’African Jazz, etc.

Finalement, mbuta Clément Ossinondé, vous avez promis de caractériser le rythme Bantous.

OSSINONDE 09/02/2015 12:10

J'aurai bien voulu qu'on nous explique l'origine de "Odemba" (issu du folklore Mongo) et son implication dans le style OK Jazz , lorsque que l'ont sait que le style African Jazz est un mélange rumba-rock (assimilé un peu au genre latino, dont Papa-Wemba semble être l'éritier) En fait , je reconnais qu'une étude minutieuse reste à faire pour donner un sens au rythme de chaque école, souvent attribué au style de chaque guitariste soliste.

Nyanguila 11/02/2015 02:22

Cher Clément Ossinondé,bonjour et je suis content de vous lire mais je ne comprends pas quand vous dites:"j'aurais voulu qu'on nous explique l'origine de"Odemba"(issu du folklore Mongo) et son implication dans le style Ok-Jazz"!Vous qui êtes un de nos grands référents,gardien du temple,en matière de culture musicale et suivi,dans cet ordre,par le Messager,Samuel-Malonga,Claude-Kangudie,Pedro et Lused vers lesquels les mbokatiers s'abreuvent et peuvent se tourner pour chercher une réponse en la matière.En effet,votre questionnement,sur Odemba,au vu que vous êtes bien placé pour édifier les mbokatiers,a de quoi laisser ces derniers sur leur faim!Enfin,je ne peux pas prétendre trouver une solution à ce questionnement et,si je me souviens à quelques lignes près,certains écrits faisaient le lien entre Odemba et Ondomba qui est aussi un rythme folklorique et dansant encore chez les Bangalas et quand on sait comment ceux-ci sont éparpillés dans le bassin équatorial du Congo!Il convient de creuser dans ce lignage qui va d'Odemba jusqu'à Ondomba via,peut-être,Odimba pour essayer de saisir le sens et on n'est pas loin du compte.Et quant à son implication dans le style Ok-Jazz,vous savez bien que les musiciens intègrent dans leurs oeuvres des éléments artistiques de leur terroir ou,de ce,environnant et d'influence,porté par un ou ceux de leurs compagnons d'art.En attente,merci de votre compréhension,bien à vous.

OSSINONDE 09/02/2015 12:13

rectificatif : lire héritier - merci

Claude Kangudie 06/02/2015 19:05

Le wk s'annonce bien avec ces "Immortels" de l'OK Jazz...à savourer avec nostalgie. RD Congo, mboka ya Luambo na Longomba, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Pedro 06/02/2015 16:42

Merci pour la sélection musicale. Je ne savais même pas que Naweli boboto était de Vicky.