Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude Kangudie

EN CE 17 JANVIER, MOURAIT PATRICE EMERY LUMUMBA.

 

Nous sommes en janvier 1961. Léopold-Ville, soulignons quelques faits du chemin ayant mené Patrice-Emery Lumumba et ses compagnons à la mort:

 

  • Nendaka rentre de Thysville à Léopold-Ville le 14 janvier 1961. Et ce même jour, se tient un conseil à la résidence de Kasa-Vubu pour préparer l'envoi de Lumumba et ses compagnons à la mort. Nendaka y participe avec d'autres.
  • Nendaka amène Lumumba et ses compagnons à Moanda le 17 janvier 1961 et les livre à Mukamba et Kazadi.
  • Nendaka a une réunion avec Mobutu, Bomboko, Kazadi, Kandolo, Delvaux (Mafuta Kizola), Adoula, Marlière et Denis le 24 janvier 1961. Certainement pour faire le point une fois le forfait accompli...

 

Mobutu, Bomboko, Kasa-Vubu et Nendaka: voici la première équipe de Congolais de la première étape de la mort de Patrice-Emery Lumumba et ses compagnons. Jonas Mukamba et Fernand Kazadi: voici la deuxième équipe de Congolais de la deuxième étape de la mort de Patrice-Emery Lumumba et ses compagnons. Tshombe, Munongo, Kitenge et Kibwe: voici la troisième équipe de Congolais de la troisième étape de la mort de Patrice-Emery Lumumba et ses compagnons. La décision de conduire Lumumba, et ses compagnons d'infortune, à la mort a été prise par le gouvernement congolais en place. Incité en cela par les puissances occidentales.

 

Si tous ces participants sont connus, il en demeure un dont les clichés sont rares à trouver. Il s'agit de Fernand Kazadi. Lumumba, et ses compagnons, ont été gardés et convoyés par des soldats et ministres luba de Léopold-Ville à Elisabeth-ville. Ceci n'était pas un hasard. Dans le contexte de l'époque, cette manipulation était volontaire pour se servir de la haine des Luba contre Lumumba. Alors qu'il ne s'agissait que d'un conflit politique entre Albert Kalonji Ngoy dit Mulopue et Patrice-Emery Lumumba. Il faut aussi ajouter qu'il fallait que les ennemis de Lumumba s'assurent que celui-ci sera bien tué avec ses compagnons: les soldats lunda et yeke furent spécialement affectés à cette tâche. Toujours en vertu de l'inimitié entre Lumumba d'un côté et Goderoid Munongo, gouverneur du Katanga en ces temps là, et Jean-Baptiste Kibue de l'autre côté...Ferdinand Kazadi, pour sa part, après coup, dénoncera qu'on ait instrumentalisé les Baluba dans cette affaire pour les rejeter après une fois le forfait accompli...

 

Avec un ami, j'avais été rendre visite à Mr Aubert Mukendi cet été. Madame Josée Mukendi sort un album de famille. On parcourt les photos. Soudain, sur une photo, elle s'écrie « tiens, c'est Fernand Kazadi...il venait souvent à la maison ». Inutile de dire que cette dame connait presque toute la classe politique congolaise de l'époque, du président Kasa-vubu à Mobutu...C'est ainsi que pour permettre à nos compatriotes de mettre une image derrière ce nom, nous publions cette photo de Fernand Kazadi. Notre intention est de contribuer à notre histoire, l'histoire de notre pays, si douloureuse soit-elle...

Madame Josée MUKENDI, à droite d'Etienne Tshisekedi

ANous n'oublierons pas aussi un des nôtres, un nationaliste et un digne fils du Congo, tombé aussi en ce mois de janvier. Le 16 janvier 2001 plus précisement. Il s'agit de Laurent-Désiré Kabila.

 

Claude Kangudie.

F_Kazadi: Fernand Kazadi, en chemise blanche manches courtes et une cigarette à la bouche. A Bakwanga, au plus fort de l'Etat Autonome du Sud-Kasaï...

F_Kazadi: Fernand Kazadi, en chemise blanche manches courtes et une cigarette à la bouche. A Bakwanga, au plus fort de l'Etat Autonome du Sud-Kasaï...

Commenter cet article

Claude Kangudie 18/01/2015 21:10

Salut mon frère Ngimbi. Le Parlement belge avait mené ses enquêtes et ses auditions sur l'assassinat de Lumumba en 2002. Dans ce cadre, il avait été fait une confrontation entre Jonas Mukamba et Victor Nendaka. Mais cette confrontation était à huis clos, donc pas accessible à tous...donc, encore une parcelle d'ombre...un jour, on saura toute la vérité. Bien de bonnes choses chez toi. RD Congo, mboka ya Folribert Chebeya, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Ango kema fumbe 01/02/2015 17:08

Mes chers compatroites,
Je me permets de vous raconter une petite histoire concernant Jonas Mukamba: en 1985, il était ambassadeur du Zaire en Suisse, un ami Luba étudiant à l'université de Genève dont la femme travaillait comme réceptioniste avait organisé une petite fête pour son beau-père de passage en Suisse, mon ami m'avait invité à me joindre à eux ( sa famille et la famille de Jonas Mukamba). Au salon, j'étais assis à côté de Jonas Mukamba et de sa femme, et je m'occupais de la.musique. Au moment oû la femme de mon ami préparait la table à manger, j'ai balancé la chanson Analengo de papa Wemba pour mettre de l'ambience. Sortant de la cuisine en blaguant, la femme de mon ami a dit: tu as mis cette chanson que nous ne comprenons pas parceque tu es tetela. A l'instant même, la femme de l'ambassadeur a déplacé le verre de son mari pour le déposer sur une autre table, en ce moment que je me suis rendu compte que j'étais assis à côté d'un individu qui a comploté pour l'élimination physique de Lumumba. Au moment de passer à table, mon ami m'a demandé d'aller manger avec ses enfants sur une autre table. Me sentant très mal à l'aise, je me suis mis débout pour sortir de la maison et rentrer chez moi. A ma grande surprise,la femme de mon ami est venue me signifier que personne ne doit sortir de la maison avant le départ de l'ambassadeur. Bref, on m'a bloqué et j'ai compris que Mukamba n'avait pas sa conscience tranquille..!

Nyanguila 19/01/2015 04:01

Cher Petit frère Claude Kangudie,bonjour,je suis fière de vous pour tout le travail que vous faites afin d'éclairer le passé aux jeunes!Grâce à vous,32ans après,nous avons parlé de Kazadi qui était méconnu du grand public!Vous êtes dans la même lignée,pour l'enrichissement culturel de notre communauté,que le Messager et Clément Ossinondé.Que les dieux du Congo vous bénissent,amen!

Claude Kangudie 17/01/2015 19:11

Salut tutu Nyanguila. Effectivement Fernand Kazadi était devenu "mouvanger wa muedi" dans les années. Question peut être de soulager sa conscience avant le retour chez Celui qui tient le souffle de toute vie: Dieu...pour ce qui est de l'indépendance "hâtive" fu Congo, même 100 ans plus tard, les Occidentaux n'auraient pas lâcher le Congo. L'ont-ils lâché aujourd'hui ? Notre est le pays du monde où l'Otan est intervenu le plus. L'Otan (l'occident) occupe encore notre sous la couverture de l'ONU au travers du machin Monuc...donc comme le dit mon frère, nous reviendrons un jour peut être sur les timing des independances africaines...Rd Congo, mboka ya Mwamba Bapuwa, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Nyanguila 18/01/2015 21:24

Cher Ngimbi Kalumvueziko,bonsoir et tous mes remerciements pour votre témoignage!Ce que nous cherchons c'est la parole de ceux qui ont été en première ligne lors des événements majeurs de l'histoire.Ainsi que vous avez recueilli des propos de ceux qui étaient acteurs d'une partie de l'histoire,vous êtes bien placé pour témoigner au cas où on aura besoin de plus d'informations sur le sujet en question.En attente,je vous prie d'agréer,cher Ngimbi,toutes mes salutations les plus distinguées.Bien à vous.

Ngimbi Kalumvueziko 18/01/2015 15:30

J’ai eu la chance dans différentes circonstances de parler librement de l’assassinat de Lumumba avec quatre personnes souvent citées dans cette affaire ; Larry Devlin qui fut Chef se Station de la CIA de 1960 à 1967, Jonas Mukamba, Fernand Kazadi et Jean Baptiste. Je peux dire que personne n’a exprimé de remords ni ne reconnait avoir joué un quelconque rôle déterminant. Jonas Mukamba m’a remis un témoignage écrit que j’ai publié dans mon livre CONGO-ZAIRE, LE DESTIN TRAGIQUE D’UNE NATION, éditions l’Harmattan, Paris 2009. En 1978 Fernand Kazadi avait été nommé Président du Conseil d’Administration de l’Office des Petites et Moyennes Entreprises Zaïroises (OPEZ), où j’étais Directeur des Etudes. Nous en avions parlé pendant un moment de détente au cours d’un déjeuner entre une session du Conseil d’Administration. J’ai rencontré plusieurs fois Larry Devlin à Washington, DC après sa retraite. J’avais été surpris d’apprendre par exemple qu’il voyait souvent Lumumba et avait même cherché de travailler avec lui !

Nyanguila 18/01/2015 02:02

Cher petit frère Claude Kangudie,merci et toutes mes félicitations pour votre inspiration en évoquant le personnage de Kazadi-Ferdinand ou Fernand qui n'est pas connu du grand public mais ayant contribué grandement à la mort de "Patrice-Lumumba"!Grâce à votre imagination,et votre bon sens,que,en cette date du 17janvier,j'ai pu me souvenir et parler de Kazadi-Ferdinand ou Fernand!Et ça fait 32ans que,depuis Octobre 1982,je n'avais plus abordé un sujet sur Kazadi-Ferdinand ou Fernand!Le jour où je m'étais souvenu de lui,c'était à Anvers,lieu que je revois aujourd'hui,par la télévision,quadrillé par les parachutistes Belges par peur d'attentats islamistes,quand les tshitantistes comptaient leurs millions en francs-belges suite à leurs bonnes affaires,et c'était aussi le doute qui pesait sur la conscience des tshitantistes si"Munkamba"allait réactiver les plus redoutés"Blondots ou Blondeaux"même si"Tshamakanda,du nom de Ramayckaerts,n'était plus en fonction et en place!Auprès de l'ami Mayanguila,qui venait d'arriver en Belgique,vers janvier1983,grâce auquel j'avais vu une photo de Kazadi en tenue de commissaire-général en Novembre1960,je ne lui avais pas dit du décès de ce dernier!Et c'est bien aussi que vous reconnaissiez qu'il s'était engagé dans la mission de la voie Dieu.Et,dans ce cas,mon oncle m'avait dit vrai!En fait,sur notre blog,qui est Mbokamosika,je me suis toujours efforcé de dire toute vérité telle que je l'ai vécue!Enfin,pour ce qui relève de la mise sous-tutelle de nos Etats,par les grandes puissances ou"Pays développés",nous aurons l'occasion d'en parler longuement car notre blog pose souvent des bonnes questions qui recommandent des longues réponses en explications!En attente,à nous concerter au plus tard,et,salut au Messager y compris notre Clément Ossinondé,bien à vous.

Pedro 17/01/2015 17:10

C’est la deuxième fois que je lis une allusion de notre frère Nyanguila à la « précipitation » et au désir d’ « arracher l’indépendance brutalement ». Je crois qu’il faut qu’on discute un jour (en douceur) pour voir si quelques années de préparation auraient fait la différence. Si vous voyez ce que je veux dire, 1975 aurait été une date plus favorable ?

Nyanguila 17/01/2015 19:20

Cher Pedro,bonsoir et tous mes remerciements pour cette remarque.Pour bien compléter mon propos sur le feu"Kazadi-Ferdinand",je précise que le nom de"Babas ou Bahbas"signifie en swahili"Père ou Papa"et ce qui veut classer chaque membre en interlocuteur adulte dans la confession de la parole de Dieu.Et Kazadi espérait-il une réhabilitation auprès de Dieu et les péchés absous?On ne saura jamais!Enfin,en ce qui concerne la "précipitation et l'indépendance brutale",on en parlera et vous remarquerez que pour gérer un Etat et répondre aux besoins impératifs d'une population,il faut vraiment hériter d'une longue tradition dans la gestion!En attente,bien à vous.

Nyanguila 17/01/2015 15:22

Cher petit frère Claude Kangudie,bonjour et merci pour cette mise en page du personnage,presque non relaté,de Kazadi Fernand ou Ferdinand!En effet,un jour,d'Octobre 1982,j'accompagnais un oncle,et ses amis,à Anvers dans le milieu juif pour leurs affaires et,par un concours de circonstance,nous parlions de Munkamba qui étais de la Miba!En évocation du nom de ce dernier,j'avais eu la présence d'esprit de m'enquérir de nouvelles de Kazadi parce qu'ils étaient les deux convoyeurs-commissaires généraux du colis à Elisabethville,le 17janvier 1961!Et mon oncle me dit que Kazadi-Ferdinand,qu'il connaissait bien en amitié,n'était plus de ce monde et avait fini sa vie en étant dans la congrégation de l'Apostolat.Cette congrégation répandue au Kasaï et à Kinshasa,est marquée par une caractéristique de ses membres appelés des"Babas","Bapostolous",qui portent une longue barbe,tenant une canne et habillés parfois d'une tunique bariolée de vert-blanc.Kazadi voulait-il,par cette conversion dans l'Apostolat,faire disparaitre ses péchés?En ce qui concerne la photo le montrant,j'avais eu la chance de la voir,vers janvier 1983,dans un livre de ces événements de1960 de Léopoldville auprès d'un monsieur,musingombe du nom de Mayanguila,qui croyait que j'étais un musingombe mais je lui avais bien expliqué que c'était non.Enfin,cette fin tragique,qui nous est douloureuse à jamais,c'est la conséquence de cette précipitation à arracher l'indépendance brutalement dont notre peuple souffre encore aujourd'hui!En attente,bien à vous et salut au Messager.

Tshamala 17/01/2015 11:21

Vieux Kazadi Fernand aux allures d´un véritable MUNDELE-MPAKU serait-il toujours en vie.