Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Des vidéos sur les manifestations contre la loi électorale en RDC.

Depuis le lundi 19 janvier 2015, plusieurs manifestations ont été organisées en RDC contre la loi électorale. Comme d’habitude, plusieurs congolais pourtant entreprenants sur notre site préfèrent se terrer, au moment où nos compatriotes ont décidé de se sacrifier pour en finir avec un pouvoir totalitaire.

Sachons que les effets des médias se font pleinement sentir au point d'entraîner la coupure  de l'internet par un pouvoir aux abois. Une première en RDC. Est-ce le début de la fin du régime Kabila?

Nous avons retenu deux vidéos  des manifestations  organisées à Goma et à Kinshasa pour montrer à nos compatriotes disséminés à travers le monde le situation qui prévaut en RDC.

 

Messager

 

Le recensement en l’état actuel de la RDC est un véritable piège.

Concernant le recensement adopté dernièrement par le parlement congolais, nous voudrions attirer l’attention de tous les acteurs politiques congolais qu’ils sont en train de se faire piéger pour une énième fois.

En effet si le gouvernement actuel organise un recensement à la fin de son mandat, la RDC va se retrouver avec des millions de citoyens d’origine rwandaise qui ont envahi notre pays. Une manière de combler la non partition du pays par la « nationalisation » massive des rwandais.

Nos frères du Kivu et du Katanga doivent ouvrir leurs yeux sur cette naturalisation massive déguisée qui s'annonce.

Les hommes politiques congolais ont déjà été piégés  à trois reprises :

-A Sun City en Afrique,

-Lors des deux élections présidentielles,

-Et en acceptant une élection présidentielle  à un tour.

"Un homme averti en vaut deux."

 

Messager

 

Manifestations à Goma

Commenter cet article

Claude Kangudie 25/01/2015 10:59

Bonjour à tous...Juste ce lien pour complément d'informations:

https://www.youtube.com/watch?v=z94nL54L9zU


Claude Kangudie.

Claude Kangudie 25/01/2015 10:37

Bonjour mon frère Pedro. Ces gnes-là, les "hommes politiques" africains donc, sont des pantins qui ne pensent qu'à leur petite personne...Ils sont, quasiment tous, incapables de tirer les enseignements de l'histoire, même la plus récente...Le minable Minaku, vient d'annoncer le retrait de leur article boutte-feu...Mais l'individu écrivait toute son arrogance sur le réseaux sociaux que son président et son pouvoir ne céderont pas. Et moins de 24 heures après, le crétin vient de manger son chapeau et de se contredire...c'es ça "les hommes politiques" africains. Une remarque pour mes compatriotes. Brutus Kabila a reçu les ambassadeurs occidentaux (c'est une convenance diplomatique pour ne pas dire que ces messieurs lui ont intimé l'ordre). Ceux-ci lui ont demandé de retirer ses articles constitutionnels à discorde. Et le clown Minaku s'est livré, toute honte bue, à ses petits communiqués de cabaret...Ce que je veux faire remarquer à mes compatriotes, c'est que en 1960, après l'arrestation de Lumumba, les ambassadeurs des mêmes pays avaient reçus Mobutu, Bomboko, Nendaka. Mobutu disait "ni à droite, ni à gauche, ni même au centre". Pour le prouver, cette année, je vais me rendre en URSS, enchainait-il...il ne se rendit jamais en URSS. Encore une une fois, ces ambassadeurs des pays occidentuax lui avait rendu visite...Pendant la Conférence Nationale Souveraine, ces mêmes ambassadeurs ont rendu visite à nos conférenciers toute la durée de cette assemblée. Et assidûment...Et hier, ils ont encore rendu visite à Brutus Kabila. La pièce de théatre tragi-comique qui se déroule chez, on rirait. Mais le drame est que mes compatriotes en meurt. Avez-déjà regardé la tronche des Mende, Kin Kiey, Malu-Malu, Kanyama, Boshab, Kalombo, Matata Pognon et consort quand ils parlent ? Des individus destinés à la poubelle. Mon frère Pedro, rassure-t-toi. Que ce soit pour les événements de Brazzaville ou ceux qui se passent en Angola, nous savons bien que ces sont "les hommes politiques", qui, pour leur vils intérêts, n'hésitent pas à sacrifier des vies humaines, celles des leurs...RD Congo, mboka ya Armand Tungulu na Floribert Chebeya, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Pedro 25/01/2015 08:59

J’ai lu un livre de Jean-Claude de l’Estrac intitulé « L’an prochain à Diego Garcia ». Il traite des négociations entre les britanniques et les américains pour que l’île de Chagos soit une base militaire américaine après l’indépendance de l’île Maurice et que les populations qui habitaient l’île en soient déportées. Ce qui est impressionnant dans cette histoire, c’est que l’équipe américaine qui traitait de cette affaire était sur le point de quitter le pouvoir, à la fin inexorable du mandat de leur administration. Moi, lisant le livre avec mes yeux d’africain, à la recherche d’un indice sur ce que les négociateurs pourraient en tirer comme profit immédiat et évident pour eux-mêmes et leurs familles, je ne suis pas parvenu à trouver quoi que ce soit. C'est-à-dire, de ce côté-là, l’impérialisme américain, le vrai impérialisme, n’est pas cousu de fil blanc. Tout pour le pays à l’avenir. Et on s’en fout des populations de l’île. J’aurai besoin d’un autre analyste pour m’aider à trouver la part personnelle des politiques. Mais quand nos politiques, à nous, font une gymnastique, tout le monde peut citer les familles qui vont en bénéficier et prouver aussi que le pays tout entier ne va nécessairement pas en tirer profit. Quand Claude Kangudie parle de cette autoroute qui va enjamber l’embouchure du fleuve, passer par Banana pout atteindre le Cabinda portugais, c’est cousu de fils blanc. Les miettes atteindront certaines familles de la RDC et la croute certaines familles de l’Angola.

Messager 24/01/2015 08:51

Chers Nyanguila et Pedro,

Vous avez presque tout dit. En RDC, les "politiciens" se comportent comme s'ils n'ont jamais été édifiés par le passé. Ce qui compte pour eux c'est le profit immédiat. Lorsque ces lois sur mesure sont adoptées, les députés et sénateurs se font naturellement corrompre. Pourquoi s'étonne-t-on que le peuple se soulève ? Pensent-ils que la population dort? Nous avons le devoir de stigmatiser ces abus sur notre site, sinon nous devenons les complices de cette classe politique pourrie.
Sur ce site existent des compte rendus des débats parlementaires des années 1960. Lisez-les un peu et vous sentirez la différence entre les anciens hommes politiques dont la majorité n'avait pas franchi l'école secondaire et les "troubadours" actuels.

Messager

Pedro 24/01/2015 07:41

Mon cher Nyanguila,
Toute la pensée logique qui découle de ce que tu dis présuppose une bonne volonté. C’est là le problème. Y a-t-il de la bonne volonté politique dans ce qui se passe ? Y a-t-il erreur ? Je me demande même si les gens « se font piéger », comme dit Messager. Nous tous qui ne sommes pas professeurs en droit constitutionnel comprenons automatiquement que quelqu’un est en train de faire le malin. Chaque fois qu’on apporte un amendement à une loi, n’importe où, même bamama ya zando ne parlent que de ça et nous savons tous que nous pouvons suivre le regard et dire à qui ça profite. Quand j’ai cité 1975, j’ai choisi l’année de l’indépendance de l’Angola. C’était pour dire que, dans notre cas du moins, on ne peut pas dire que nous n’étions pas préparés pour l’indépendance. Et on sait ce qui est arrivé.

Nyanguila 24/01/2015 14:49

Cher Pedro,bonjour et tous mes remerciements pour votre réaction.Je savais aussi que quand vous avez fait référence à l'année 1975,c'était en lien avec ce qui était arrivé à nos frères Angolais depuis le 11 novembre 1975!Et le constat est le même parce que le temps était nécessaire,en notre faveur,pour que nous héritions de la gestion de nos Etats!Certes,je ne suis pas un partisan de la colonisation et on sait bien comment nous étions maltraités,déconsidérés,humiliés et insultés du fait de notre peau,les changements pour notre bien étaient en cours,années après années,même lentement et,quoique tardivement,nous allions arriver à notre complète dignité!Et nous n'allions pas connaitre toutes les horreurs dont j'ai parlées pour la Rdc,sans oublier les grandes souffrances des guerres contre le régime de Salazar et les guerres opposant le Mpla,le Fnla et l'Unita qui ont mutilé l'Angola!La préparation, dans ce cas de situation,est difficile à évaluer et vaut mieux se baser sur le temps et l'initiation dans cette tâche de la gestion d'un Etat!Sinon,on voit bien comment ceux qui occupent le pouvoir en viennent à faire comme une propriété privée et n'acceptent pas à le transmettre aux autres selon des dispositions constitutionnelles définissant la démocratie!Enfin,de tous nos Etats d'aujourd'hui,dans leurs formes des frontières actuelles,nous ne les avions que reçus mais pas crées et ceci explique, peut-être,le fait que certains dirigeants,parvenus au pouvoir,s'en approprient et il n'y a pas conscience de respect de bien public!Tout le trouble qui nous fait mal vient de ce fait!Et Cher Pedro,vous êtes bien placé pour comprendre cette histoire,bien à vous.

Zododia 23/01/2015 14:56

Le vote ou la modification de l´article 8 de la loi BOSHAB ne nous concerne pas : KABILA DOIT PARTIR.

Messager 23/01/2015 14:43

Cher Nyanguila,
Merci pour votre réaction. Effectivement, ces incidents ont causé , une fois de plus la mort de nos concitoyens. Comme vous l’avez remarqué, la politique en RDC aujourd’hui est devenue un moyen pour s’en mettre pleines les poches. Rares sont les politiciens congolais qui pensent aux intérêts du peuple.
Ce qui arrive en RDC témoigne du ras le bol généralisé. La paupérisation est telle que les congolais n’attendent rien de bon des politiciens. Ils ont compris que toutes les manœuvres politiciennes actuelles ont pour but de permettre à Kabila et son entourage de gagner du temps.
Si le gouvernement de Kabila était responsable, pourquoi n’avait-t-il pas organisé le recensement durant son mandat. C’est la première chose qu’il aurait réalisée. Il a attendu la fin du mandat pour conditionner l’organisation des élections, au recensement préalable. Tout le monde a compris que c’est un calcul politique.
Quant à la comparaison avec le Burkina Fasso, que les politiciens congolais sachent que le peuple congolais a toujours été en avance. Il (le peuple) a compris exactement qu’il ne peut plus rien attendre de Kabila.
Messager

Nyanguila 24/01/2015 03:00

Cher Messager,bonjour et merci aussi de votre réponse suite au deuil qui nous accable et dont j'ai fait le constat.En effet,voici ce que j'avais souhaité de toute ma pensée mais que je n'ai pas exposé dans mon écrit,le sénat a voté cette loi mais en y apportant des amendements!Si nous pouvions inscrire dans notre constitution qu'en premier lieu,au moment où le mandat du président est échu,en cohérence avec le principe démocratique,il ne doit plus être en fonction ni exercer quelques formes de pouvoir d'essence gouvernementale que ce soient!Et s'il n'y a pas d'élection immédiatement,le président d'une des deux chambres législatives assumera l'intérim de la fonction de chef de l'Etat,juste en comblant le vide au fauteuil et pour expédier les affaires courantes, jusqu'à ladite élection.Avec un tel dispositif,je ne vois pas comment cet individu,Kabila,aurait pu se servir d'un stratagème d'inspiration enfantine pour rester à demeure à la tête de l'Etat!Rester à la tête de l'Etat jusqu'à quand?En attendant la production des résultats d'un recensement?Malgré certaines considérations qu'on avance sur la vétusté des équipements,de toutes sortes,et la grande superficie du Congo-Rdc,pour justifier la lenteur et la difficulté de recensement au Congo-Rdc,il y a moyen d'entreprendre une opération de recensement rapide dans l'ensemble du pays,même en deux semaines pour des résultats définitifs et complets,en se basant sur le découpage administratif du pays et en ayant comme noyau de l'administration,pour la bonne récolte des données,le quartier.Pour le bon déroulement et la réussite de cette mission,il conviendra d'informer la population du bien fondé de cette opération pour emporter son adhésion et s'assurer de sa collaboration pleine et entière.Sinon,des dictateurs très malins retardent le recensement ou le sabotent pour se servir d'une panne de l'appareil de l'Etat et confisquer le pouvoir pour une longue durée!Et comment ce Joseph Kabila était-il arrivé au sommet de notre Etat?Vous le savez bien,à partir des conneries de nos hommes politiques des années1990 après la démocratisation,et j'ai déjà dit et répété ce manque de savoir-faire,de nos hommes politiques de ces années-là,mais il me semble que chez nous on ne retient pas les leçons du passé!A juste titre de rappel,à mon cher Pedro qui m'a fait la remarque sur la"précipitation"et avait suggéré que si notre indépendance était survenue en 1975,j'aurais pu lui dire que:Si tel a été le cas,schématiquement parlant en arithmétique,tous nos politiciens,de l'époque,suivant une bonne évolution,dans 15ans,notre Patrice ne serait pas mort dans des circonstances si dramatiques ni Kasa-vubu n'aurait pas fini sa vie en enfermement et le coup d'Etat du 24 Novembre n'aurait pas eu lieu!Et partant de là,les 4 politiciens n'auraient pas été pendus pour complot de la pentecôte sans compter des mutineries,sécessions,rébellions et la longue dictature qui nous avaient endeuillés!Si les Kabila,père et fils,étaient parvenus à conquérir le pouvoir ce n'est que la suite de ce mal dont nous ne sommes pas parvenus à nous départir et à réparer!Enfin,faire de la politique pour s'en mettre pleines les poches était aussi beaucoup pratiqué du temps de Mobutu et, de même depuis l'antiquité,à travers le monde.Notre peuple est vaillant,clairvoyant et courageux mais il ne faut pas que certains hommes politiques l'utilisent comme chair à sacrifice quand les grandes questions ne sont même pas posées d'où son sang est versé à perte alors qu'un débat entre les chambres,au moyen de discussions et d'amendements,aurait suffi à dissiper le vice et maintenir la date des élections selon le calendrier inhérent à la constitution et c'est fait!Et notre peuple n'est pas à la traîne du peuple Burkinabé alors que ce dernier a été,malgré son dernier soulèvement,trop longtemps domestiqué par Compaoré-Blaise,ce dernier ayant fait assassiner Sankara,mais il n'aurait pas gouverné tranquillement,avec les mêmes forfaits,un peuple comme le nôtre!En attente,bien à vous.

Nyanguila 23/01/2015 04:14

Cher Messager,bonjour,j'ai suivi les malheureux événements de chez nous au cours desquels notre peuple est meurtri du fait que,quel que soit le doute sur la comptabilité macabre entre le pouvoir et l'opposition,le nombre de morts est chiffré à plus d'une dizaine!Mais de quoi s'agit-il sur la nouvelle loi électorale?Le conditionnement de l'élection présidentielle,ou à une autre,à un recensement de la population est-il le prélude à une présidence de longue durée,sans élection,voire définitive de Joseph-Kabila?Cette nouvelle loi est-il un vice pour la réalisation de cette éventuelle captation de ce pouvoir suprême?Je crois que,ce qu'auraient entrepris les leaders de l'opposition,ayant pignon sur rue et siégeant dans les deux chambres législatives,en lieu et place de faire descendre notre population directement dans les rues,à la certitude de le faire tuer,la voie prudente aurait été d'argumenter en objectant au pouvoir sur les dates de ce recensement et sa durée et,il faut du sérieux,un recensement ne doit pas être étalé à la longue plus de deux mois!Car il n'est pas encore acté,en révision constitutionnelle,que Kabila pourra se représenter pour la troisième fois et ainsi de suite...!Enfin,l'opposition avait une marge de manoeuvre de discuter et porter la contradiction à cette loi que de faire affronter notre peuple aux forces de l'ordre qui n'ont pas hésité à tuer certains des nôtres!Ce n'est pas encore comme au Burkina-Faso et il y a un risque,d'où mes profonds regrets,que nos morts aient été de pure perte car j'entrevois que le régime n'est pas à sa fin,au vu que la matière est différente,et il ne faut pas se tromper!En attente,voyons ce que nous réserve la suite des événements,bien à vous.