Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude Kangudie

A PROPOS DES VIOLENCES EN COURS EN RDC.


Blaise Campaore

Les évènements en cours en RD Congo ne laissent aucune Congolaise ni aucun Congolais indifférent. Ils étaient prévisibles. Ceux qui se sont cramponnés au pouvoir ne quitteront pas aussi facilement... 


Nous allons faire quelques constatations:


l Années '80: le régime en place créé une nouvelle force de l'ordre dénommée « Garde Civile ». L'idée de départ du régime de l'époque était de se doter d'une force anti émeute efficace. Le recrutement de base se fit parmi la jeunesse kinoise. Lors des manifestations estudiantines des ces années-là, cette force ne fit pas preuve de grand zèle à maltraiter les étudiants zaïrois de l'époque que nous étions. La raison, ils avaient en face les leurs: leurs sœurs, leurs cousins, leurs cousines, leurs propres frères. Les services du régime de l'époque se rendirent compte de cette situation et une réorientation de ces forces fut faite par les services de Mobutu...


l Années '80: pour créer la « Garde Civile », les futurs officiers de cette force sont envoyés en Égypte. Parmi eux se trouve un certain Charles Bisengimana. Au même moment, se trouve au Caire, en formation dans le même centre, un groupe de ruandais envoyé par Habyarimana. Bisengimana fréquentera assidument pendant ce séjour ses frères Ruandais. Et pourtant, il était à cette formation avec l'argent du Zaïre. Aujourd'hui, c'est ce monsieur qui tue les Congolais et les Congolaises...


l Années 1997, fin de Mobutu: nombreux sont ceux qui pensaient Mobutu immortel. Les policiers et les militaires du régime de Mobutu s'étaient livrés à des exactions multiples. Contre leur propre peuple. Mais quand Mobutu prit fuite, ils restèrent bien avec nous et Mobutu les abandonna. Y compris même ceux-là qui l'avaient protégé jusqu'au Maroc.


l Aujourd'hui, en 2015: notre pays est confronté à une situation politique catastrophique et tente de reprendre son destin entre ses mains. Nous retrouvons encore ses propres fils à tous les niveaux de la traitrise. Du renégat Malu-Malu jusqu'à Mende en passant par Boshab et Minaku et consort... Demain Brutus Kabila s'en ira et nous resterons entre nous...


l Pendant 32 ans, Mobutu a pillé, tué et maltraité le peuple congolais. Aucun haut gradé militaire ou policier ne s'est jamais joint aux revendications de son peuple. Depuis 2001, Brutus Kabila pille, tue et maltraite le peuple congolais. Aucun haut gradé militaire ou policier n'ose se joindre au combat juste que mène son propre peuple. Cela va durer combien de temps ?


l Dos Santos à Kinshasa, pétrole de la RDC: l'Angola exploite « frauduleusement » le pétrole du Congo. Brutus  Kabila reçoit des  miettes sur ses comptes off-shore pour se taire. C'est une trahison...


l Dos Santos à Kinshasa, signature des accords sur « le transport »: l'Angola veut avoir une continuité territoriale avec le Cabinda. Il envisage pour cela de construire une autoroute qui va le relier au Cabinda en passant par la RDC. Cette autoroute sera une propriété exclusive de l'Angola et tout le couloir territorial emprunté par cette voie sera sous tutelle de l'Angola. Voilà les accords sur le transport que Brutus Kabila signent pendant que ses sbires tuent notre peuple.


l Nous avons entendu Etienne Tshisekedi dire aux Congolais de réclamer pacifiquement ce qui leur revient. Le cardinal Mosengo demande au peuple congolais d'utiliser les moyens légaux et pacifiques pour lutter pour ses droits. Il faut tout simplement utiliser tous les moyens tout court.


l Nous prenons bonne note du courage de Jean Claude Muyambo. Il a choisi le camp du peuple qui triomphera. Nous suivons avec un préjugé nationaliste et positif les positions de Moïse Katumbi. Notre espoir est de les voir rejoindre celui qui a pris ce chemin des périls et des risques avant, il s'agit d'Eugène Diomi Ndongala.


l Le cardinal Mosengo a dit aux forces de Brutus Kabila: « arrêter de tuer votre peuple »... Sera-t-il écouté ??? Que toute Congolaise, que tout Congolais qui a un frère ou une sœur dans la police ou dans l'armée sensibilise ses relations. Qu'ils ne tirent plus sur eux mêmes, c'est à dire sur les leurs...


Le chemin est long, mais nous y arriverons. RD Congo, un si long fleuve de larmes et de sang...


Claude Kangudie.
 

A PROPOS DES VIOLENCES EN COURS EN RDC.

Commenter cet article

José Zola 28/09/2016 14:52

Vous tous, policiers, militaires et hommes politiques, prêts à sacrifier, à massacrer et à tuer vos frères et sœurs congolais au nom du sanguinaire "Kabila", préparez-vous à la rencontre de l'épée que vous avez utilisé. Car dit le Seigneur dans Mt 26, 52: "Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée". Le Congo, vous le savez bien, est un pays des mystères qui héberge une légion céleste prête à massacrer tous les tueurs pour venger ce sang des innocent(e)s. Souvenez-vous des "Basodas ya mikuse" qui sont apparus en 1959 à la veille de l'indépendance. Kabila et vos acolytes, prenez-garde! Si vous persistez dans vos atrocités, les légions sont sur vos pistes pour vous décimer et vous émietter.

Serge - Kongo na biso 23/01/2015 20:18

Mayi ekomi kokota na bateau PPRD Kanambe na sens nionso, le fou du roi, le PPRDiens de première heure, avocat avec des faux diplômes, Francis kalombo dit "Solutions" akimaki epayi ya Monusco po abosanaki ke soki oza koliya na ndoki il faut ozala na fourchette ya mulayi sinon te soki biloko ya koliya esili, akoliya yo moko. Mwasi ya ami moko alobaki jour ya libération ya mboka to tacher maboko na bison a makila ya ba traîtres pe ba kolabo te masi apesaki soution oyo: ""Zua bango nionso, latisa bango bilamba ya motane (rouge) tiya bango na kati ya Stade des Martyrs, landisa bango na ba mpakasa""
Boboto o mboka bino.
Serge - Kongo na biso

Zododia 22/01/2015 12:31

Franchement alias Kabila Joseph est foutu, eyindi na Kasaï, ba Mama ont marché NUES dans la rue, Kabila biliyaki yo bikoki . plus de dialogue, c´est trop tard tu dois partir.

Kouakou 22/01/2015 10:02

Ye, même toi mon fils, ayebaka kala mingi te akomela lipa na coca lokola ndeko na ye EBOLAise Compaoré.