Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

Souvenons-nous de Gaston Mobati Ndalango  

 

Les amoureux du ballon rond se souviendront de lui lorsqu’il jouait encore dans l’Amicale sportive Bilima de Kinshasa. Dans cette équipe, il a constitué avec Muntubile Santa Maria et Mayele Ayel Caïman, cette attaque qui a fait trembler les défenses adverses. Ce gaucher dont il est question n’est autre que Gaston Mobati Ndalango. Chez les rouge-or, il a laissé un grand souvenir. Le public du stade du 20 Mai se souviendra toujours de ses dribles, de ses buts et de ses longues remises en jeu qui surtout lorsque Bilima était mené, provoquaient une belle pagaille dans le camp ennemi. Elles permettaient parfois à son équipe de marquer. A deux reprises, Mobati est finaliste malheureux en Coupe d’Afrique des clubs champions avec Bilima. Sa carrière professionnelle débute en 1985 en France. D’abord dans une équipe modeste de deuxième division, il parvient à jouer à la  ligue 1 au LOSC (Lille Olympique Sporting Club) où il fait parler de lui et connaît ses heures de gloire. Dans ce club, ses coéquipiers s’appellent Abedi Pelé, Jocelyn Angloma, Bernard Lama. Mobati y laisse un souvenir impérissable. Plusieurs années après sa disparition, il demeure encore dans le cœur des Lillois. Joueur emblématique, il figure parmi les Africains qui ont marqué à jamais le LOSC. On le retrouve en Grèce en Pirée dans l’équipe d’Ethnikos (et non Ethnikos Achnas de Chypre) pendant une saison. Alors qu’il a déjà acquis la nationalité française en mai 1988, il joue pourtant une rencontre avec les Léopards lors de la CAN 1994 en Tunisie. Gaston Mobati Ndalango meurt le 15 mai 1995 sur la pelouse de la ville de Saint-Paul sur l’île de la Réunion où il jouait en Division d'honneur à la Saint-Pauloise FC. Le 31 mai 1995, lors du derby Lille - Lens, une minute de silence est observé en sa mémoire. On retrouve en 2011 son nom dans la liste de la CAF parmi les 200 joueurs qui ont marqué le football africain ces 50 dernières années. Djo El Losange de Grand Zaïko Wawa l’a immortalisé dans une chanson sortie vers 1991.

 

La carrière de Mobati se résume comme suit :

Samuel Malonga

 

La carrière professionnelle de Gaston Mobati

 

Fin des années 80, l'animation offensive du LOSC repose sur les Belges Vandenbergh et Desmet mais aussi sur le carré "Black" des Dogues composé par Jocelyn Angloma, Roger Boli, Abedi Pelé et Gaston Mobati. Ce dernier marque même 13 buts toutes compétitions en 87/88 soit autant que Erwin Vandenbergh.

 

 

Carrière 

Né le 4 Septembre 1961 à Kinshasa au Congo, l'ex attaquant Gaston Mobati effectue sa formation au pays dans le club de l'AS Dragons de Bilima. Sélectionné en équipe nationale chez les cadets et juniors, il est rapidement recruté par le LOSC. Prêté dès son arrivée en 1986/1987 à Montceau Les Mines en D2, Mobati ne joue que 7 matchs et marque 2 buts. Revenu à Lille en 1987, Mobati joue son 1er match de D1 avec le LOSC, le 17 Octobre 1987 face à Laval. Il apprend le métier la première année autour des Cyriaque Didaux, Guy Lacombe, Jean-Pierre Meudic, coaché par Georges Heylens. En 1987/1988, il effectue une grosse saison, 10 buts en D1 et 3 en coupe de France, pour ce qui restera la plus belle année de sa carrière. Aligné la saison suivante autour des Angloma, Boli, Pelé, il ne marque plus autant. Si bien qu'en 89/90, le LOSC dirigé par Jacques Santini le laisse filer au cours de l'exercice. Mobati porte de 1987 à 1990, 74 fois le maillot des Dogues en D1 (19 buts) et 16 en coupe de France (8 buts). Parti à Chypre à l'Ethnikos Achnas en 1990, il revient en France en 90/91 à Guingamp. Après 11 matchs (2 buts) avec l’En Avant de Guingamp, il termine la saison à l'AS Beauvais (2 matchs joués). En 1991/1992, il reste dans le club picard mais ne joue aucun match, et raccroche les crampons en 1992, à l'âge de 31 ans.

 

Épilogue 

Gaston Mobati est décédé le 15 Mai 1995 à l'île de la Réunion. Son fils Alphonse passé par le centre de formation de Toulouse a tenté également une carrière de footballeur stoppée en 2008, faute de ne pas avoir atteint un niveau plus élevé que la CFA et le National.

 

 

Cédric Gavrel : http://cedric.football.fr/post/2012/03/14/retro-losc-gaston-mobati

 

 

 

Gaston Mobati

Gaston Mobati

Commenter cet article

MASSAMBA 22/12/2014 17:43

NDUME ABETAKA TE OYO ATIAKA BUT EZALAKA TSCHAMALA MACHINE DEUX BUTS YA IMANA EKOTAKA NA BA 20 DERNIERES MINUTES YA MATCH

MASSAMBA 22/12/2014 17:40

na match finale aller ya match aller ya imana - mazembe na 1978 ndume abataka te je me rappelle que TSCHAMALA MACHINE ya nde moto atiaka biso but wana gardien ezalaka ALIMA NA DEUXIEME MI-TEMPS IMANA AYAKA KOTIA DEUX BUTS PAR KIDUMU YA BA COUP DE TETE MOKO EZALAKA SUR RETRAIT YA MAHUNGU LUTOVOKA MOSUSU SUR RETRAIT YA MBINGA ET LE GARDIEN MALHEUREUX YA MAZEMBE EZALAKA KALAMBAY

Jérôme Nzembelé 04/12/2014 22:56

Salut à tous les mbokatiers. Mes respects aux administrateurs.
Rumingge Rum Mobati fût mon idole bien que je sois imanien de matches et des entrainements. Ce fut un grand qui remplaça un autre grand à l'instar de Empole Nzalos dit "Mokonyonyo". Que son âme repose en paix.

Juste une toute petite chose, je sais que cela n'arrive pas souvent à notre grand frère Claude Kangudi, je pense qu'il s'est trompé sur l'équipe finaliste de la coupe du Zaïre 1979. C'était FC MOKANDA de Mbandaka. Match aller 1-1 au stade du 20 Mai (but du FC Mokanda marqué par un ancien joueur d'Imana, un certain Lokondo).
MAZEMBE avait plutôt raté la finale de 1978 contre Imana au stade du 20 Mai (2-1). Les deux buts d'Imana ont été marqués de la tête par Raoul Kindumu. C'est Ndume qui avait ouvert la marque pour Mazembe en première mi-temps.

Pascal Muanda 04/11/2014 01:33

Salut mon cher Claude Kangudie,le match Bilima-Mazembe que vous faites reference n etait pas la finale ,c etait le quart de finale.La demie finale ,c etait contre AS Bantoue,je me rappelle que le feu vieux Ricky Mavuba avait joue ce match.En finale,Bilima a gagne la coupe au detriment de Mokanda de l Equateur,aller a Kin1-1,retour a Mbandaka 5-1 a faveur de Bilima.

ndolo 21/10/2014 11:12

bonjour!
Merci, mbuta Claude Kangudie car je revois encore ce match.

Claude Kangudie 20/10/2014 22:27

Mon frère Ndolo, voici les buteurs de ce match Bilima-US de Douala: Mayele Caïman, 2 buts, Mandiangu "chien méchant", 2 buts (penaltis, tous provoqués par G. Mobati) enfin Gaston Mobati, lui même, sur un centre de Mafuta Rico, en reprise de volée: 1 but. Ce jour-là, Nkeptchuang, le gardien de l'US Douala passa un après-midi dans les airs...RD Congo, mboka ya Cédric Nyanza, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Ntumba 02/06/2016 01:35

Au match aller on avait perdu 1 0 a douala

ndolo 20/10/2014 10:30

bonjour!
pour Mobati, jamais et je garderais tjrs en memoire son 5eme but extra...qu'il avait marque contre
l'union de douala a kin, match qui a propulse fc bilima en final des champions leagues en 1980.j'aimerais encore connaitre le buteur de ce soir la, hormis je pense deux but de Mayele.

Ntumba 02/06/2016 01:39

Mandiangu avait marque deux penalties ndolo

Messager 19/10/2014 22:59

@ Pedro et Claude,
Lorsque j’ai lu la remarque de Pedro sur Claude ce matin, je savais qu’il voulait un peu le titiller. Mais en réalité cette question est d’une grande profondeur. J’attendais que Claude réponde d’abord avant de livrer ma réflexion.
En effet, partager avec les autres comme le fait notre ami Claude relève de la générosité. D’ailleurs si nous comptabilisions tout ce que nous avons vécu en un demi -siècle, nos souvenirs sur ce blog paraissent dérisoires. Dans une société basée sur la tradition orale, transmettre aux jeunes les faits du passé est un devoir et ceux qui le font manifestent une grande générosité. Il existe de nombreuses personnes, qui ont vécu plus d’événements que nous tous réunis mais qui préfèrent mourir avec leurs souvenirs. Ce sont des avares en souvenirs.

Messager

Claude Kangudie 19/10/2014 21:37

Mon frère Pedro, si tu lis bien notre cher blog, il y a bcp de personnes qui connaissent aussi bcp de choses...Sam, Zenga Mambu, Mpaka Losako, mon frère Zododia, MSG, Vicky Kandi etc...Par exemple, pour le fils Mobati, je suis proche de la famille de sa mère. Les années '70 furent les années d'excellence pour nos pères...les années '80 furent les nôtres. Donc, nous avons vécu notre Congo, nous l'avons respiré, chacun à sa manière, là où il se trouvait. Ndeko Serge na likambo otuni ke Gaston Mobati mpo abeta bien il fallait abenda bangi, nakoloba que chaque joueur avait son petit truc pour être performant. Rappelles-toi, il y a qlq années, Bernard Lama fut suspendu au motif qu'il fumait des joints. Seul Yannick Noah le défendit courageusement en dénonçant les politiques, qui eux mêmes, se dopent pour leurs campagnes éléctorales et se montrent "intransigeants" quand il s'agit des autres. Pour revenir na nwa, yebaka que Mobati azalaki ye moko na cas wana te: Baku de Miguel aussi. Chaque joueur azalaki na singa na ye...exemple Tshinabu Tshondo Brinch, il fallait ayeba que laboratoire ezali mpo a se sentir bien na terrain. Nayebi te soki na yanoli yo malamu. Na Dragon, Gaston azalaki ko benda lititi, ezalaki mpo asopa Pala Balado bien...Donc abandaki kozala na cas wana ye moko te...Tobosana mboka na biso, RD Congo, esika mitolu na biso ekundama, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Serge - Kongo na biso 19/10/2014 12:12

Mbote,
Ekozala occasion pona ba Bilimiens de sang lokola Kulutu Claude Kangudie ayebisa biso soki ezalaki ya solo ke Mobati azua feu vert ya bakambi ya Bilima pona kobenda likaya ya makasi liboso ya match, il parait ezalaki stimulant na ye, balobaki lisusu amitie na ye na Lama oyo azalaki goal Keeper ya Lille ezalaki pona makaya ya makasi. Namona ndenge nini Mobati a motivaki ba joueurs ya Bilima tango bazalaki ko mener bango na equipe Belge ya Seraing United na Stade (20 Mai to Kamanyola?). Azalaki kobuaka ba A Nous moko impressionnant, pe chaque azalaki kosala bango signe ya loboko bamata na camp adverse ezalaki but, Seraing United azalaki ko mener bango mais asukaki perdant ya match wana, nabosani score mais ekoki kozala (4 à 2 ?). Azalaki toujours fraiche, souriant, calme, à l'aise tii ndenge Bilima e gagnaki mindele wana. Bilima ebimasa ba joueurs ya minene pe ya makasi mais biso tango tozalaki kokola tozalaki kobenga yango équipe ya ba tata, toyebaki te ke un jour biso pe tokokoma ba tata. Familia Dei pe eyembaki na L'oiseau rare: **Mobati songi songi boye, olukaka nini ko, yo yo yo yo yooooo.**
Ainsi va la vie.
Boboto o mboka bino.
Serge - Kongo na biso

Pedro 19/10/2014 09:22

Je me demande sincèrement quand notre frère Claude Kangudie restait à la maison. Tous ces détails, et il était présent ! Il fait partie de cette liste des gens qui (avec beaucoup d’étonnement et au risque de me répéter) me donnent la sensation qu’ils ont TROP vu dans moins d’un siècle.

Claude Kangudie 18/10/2014 22:35

Salut Sam. Merci pour ce rappel. Nous sommes en 1978. Bilima vient de remporter le championnat de Kinshasa après une disette de plus de 10 ans. Bon nombre de jeunes joueurs se pressent à l'Ecole Technique où Dragon s'entraine. Parmi eux, un certain Mobati...Mais cette année là, il y avait une grande surabondance de jeunes de qualité. Il ne fallait retenir que 33 noms...Je me pointe un jour à l'entrainement, je vois Mobati dans un très grand état de désespoir...La raison ? Le jeune joueur n'était pas retenu sur la liste des 33 joueurs. Renseignement pris, il n'y avait pas1500Z à payer pour sont transfert. Il faut préciser que Gaston Mobati vient de FC Matete comme Adoko qui eut moins d'impact dans Bilima. Mais nous les supporters, on avait notre liste où "Raoul Mobati" était présent. On se consulte avec quelques amis et l'affaire est vite règlée. Le transfert et l'arrivée de Mobati fut l'oeuvre d'une poignée de gars, supporters de Dragon. C'est pour cela que j'avais trouvé immoral et bizarre les empoignades qui eurent lieu parmi les dirigeants de Bilima pour le transfert de "Rum" à Lille. Ce dossier fut le domaine réservé de Nimi...évidemment, Makola Ado avait montré le chemin avec les dossiers de Kabongo et de Ngapi de l'Etoile du Congo Brazza...Je garde un souvenir de ses longues remises en jeu...ce fut contre Mazembe en finale de la coupe du Zaïre 1979. Avec Mazembe nous avions fait match nul 1-1, avec un faux but de Mazembe, à Lubumbashi. Au match retour, nous étions sûr de taper Mazembe par au moins 5 buts...Ndumé Pélé était au sommet de son art côté Mazembe. Malgré Mayele, Santos et Ngalasi, rien à faire...le vieux Kazadi ne voulait rien laissé passer. J'étais quasiment en pleurs. On arrive aux ultimes minutes lorsque Bilima bénéfie d'une remise en jeu côté tribune Imana...Hé hé...Mobati s'empare du ballon et le lance carrément dans les buts. Le vieux Kazadi s'envole pour cueillir le cuir...Hé hé, Mayele Caïman lui saute dessus et lui bloque les deux bras et le ballon s'en va mourir au fond des filets. Bilima:1, Mazembe:0. Et là dessus les Katangais se fâchent et quittent le terrain sous la conduite de leur capitaine Ndume...voilà comment nous avions remporté cette coupe du ZaÎre, édition 1979. Quand au fils Mobati, que je connais très bien, je l'ai vu il ya 3 ans. j'ai pris de ses nouvelles il y a 3 semaines. c'est vrai qu'il était doué au foot. Il est tout gaucher comme son père. Mais les réalités du foot en Europe sont parfois déconcertantes. On se demande parfois quels sont les critères qu'utilisent les centres de formations pour valider un joueur...Le fils de Ntumba Pouce, Zico a eu, aussi, cette expérience amère. Il faut souligner aussi la loyauté de Bernard Lama dans son amitié avec Gaston Mobati...Un grand merci à ce monsieur, car c'est lui qui a ramené le corps du Rumenigge congolais dans le pays de ses ancêtres. RD Congo, mboka ya Fidèle Bazana na Floribert Chebeya, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Ntumba 02/06/2016 01:55

Mon cher Claude la finale de 79 c était contre mokanda a Kin but d empole nzalos égalisation de lokondo
.na retour tobeti bango 5 1 na mbandaka.finale Ya mazembe ezalaki na 84