Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Qu’est devenu le catcheur Botowamungu  Biko?

Nous avons retrouvé un article d’archive du quotidien Elima du 21 décembre 1979 reprenant une interview du catcheur Botowamungu réalisée à Berlin en Allemagne.

Selon cette interview, le catcheur Botowamungu  qui se trouvait en Allemagne depuis 1978, avait été confié par son manager Nendaka Bika à  l’entraîneur Paul Berger.

Depuis ce voyage, de nombreux sportifs sont restés sans nouvelles de ce catcheur originaire de Kisangani, qui avait toutes les chances de succéder à Kelekele.

Dans le cadre du travail de mémoire, nous voudrions connaître la suite de la carrière de Botowamungu en Europe, et si possible sa situation ainsi que ses images actuelles, lui qui avait promis de revenir au pays avec le titre mondial.

La dernière vidéo que nous venons de d'jajouter repond en partie à nos questions. On y voit Botuwamungu tel qu'il se présente actuellement. En Autriche, il est  devenu  une légende comme l'atteste la série de vidéos réalisées sur lui par la télévision de ce pays.

 

Messager

Qu’est devenu le catcheur Botowamungu  Biko?

Traduction sommaire des informations trouvées sur Wikipedia

Ikomoniya "Biko" Botowamungu (né le 22 janvier 1957 à  Kisangani, au  Congo belge (devenu depuis1997 : la République Démocratique du Congo)) est un ancien lutteur et boxeur. Il s’était qualifié comme lutteur pour les jeux  olympiques d'été en 1976 et  a démarré comme boxeur pour l'Autriche aux jeux olympiques  d'été en 1988.

Débuts comme lutteur et catcheur

Le charme pour la boxe a commencé pour   Biko depuis le combat entre George Foreman et Muhammad Ali auquel il avait assisté à 17-ans en direct dans son pays natal. Mais avant tout il s’initie à la  lutteur sur le continent africain lorsqu’il se qualifie pour les jeux  olympiques d'été de 1976 à Montréal.

Mais, 16 pays africains, y compris le Zaïre boycottèrent  les jeux,  priva ainsi à Botowamungu d’y participer.
Ainsi, Botowamungu voyage ensuite, comme lutteur aux USA,.

Carrière d'amateur comme boxeur
Un jour, comme il voulait  faire réparer ses chaussures, Botowamungu re rend chez le cordonnier Josef Kovarik qui était actif accessoirement comme entraîneur de boxe pour le club de boxe viennois le noir et blanc. Celui-ci amene  Biko à  la boxe et le forme lentement. Biko avec 1,90 m de taille et en moyenne 114 kg de poids , est un phénomène (à l'allure imposante)  disposant d'une force de frappe impressionnante.

Déjà en 1983, il devient  champion autrichien des lourds. De 1984 jusqu'à 1989 et 1992: le champion autrichien des  super lourds. Avec huit titres de champion national, il trône avec Konrad König (également huit titres) à la quatrième place dans la liste des boxeurs amateurs au niveau national les plus couronnés .. Seul le père de Konrad Rupert König avec neuf titres de maître, Jürgen König les dépassait.

Au championnat d'Europe en 1985 à Budapest, Biko a perdu  lors du premier combat face au mchanpion italien  Biagio Chianese. Au championnat d'Europe en 1987 à Turin, il perd encore en quart de finale contre le Bulgare Petar Stoymenow.

Lors des qualifications olympiques en 1988 dans Karlsruhe allemand, il perd  aux points face  au Yougoslave Aziz Salihu.


A 31 ans aux jeux d'été olympiques de 1988 à Séoul, suite à un tirage au sort défavorable,  il perd  face au future champion du monde des lourds, l’Américain Riddick Bowe.

Commenter cet article

Claude Kangudie 21/10/2014 21:47

Salut chers tous...Un des nôtres vient d'obtenir le prix Sakharov pour le combat qu'il mène à soigner les siens au Kivu. Il s'agit du Dr Dénis Mukwege, "Docteur Miracle". Nous n'oublierons pas que Kabila Brutus a déjà tenté plusieurs fois de tuer ce compatriote. Voici le lien du journal Le monde qui parle de ce prix: http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/10/21/le-docteur-mukwege-recoit-le-prix-sakharov-pour-son-soutien-aux-femmes-violees-en-rdc_4510098_3214.html

Puisque on a parlé du boxeur Jo Kimpwani, j'en profite pour dire que vieux Kimpwani vit du côté de Dunkerque. Il y a 2 semaines, il a perdu son cousin, Dr Willy Kalulu Kalenga, décédé dans son sommeil. Paix à son âme. RD Congo, mboka ya Dénis Mukwege, ezali Libanga ya Talo.

Claude Kangudie.

Messager 21/10/2014 17:35

Lused,

Sincèrement, je félicite Botowamungu pour sa conversion rapide du lutteur et catcheur en boxeur. Vunu tard à la boxe, il a montré à travers cette vidéo qu'il était capable de se défendre, tout en sachant qu'il détient un record de champion amateur poids lourds en Autriche.
Le problème de beaucoup de sportifs est qu'ils manquaient de sponsors capables de promouvoir leurs carrières comme il fallait.

Messager

LUSED 21/10/2014 10:55

Pendant le combat on voit en lui une determination ,accompagnée des encouragements des spectateurs "BIKO....BIKO...BIKO...BIKO...!!!".Donc ce n'était pas un nouveau devant le public.
Autre indice qu'il n'était pas un petit Boxeur.
Nous avons des bons Sportifs et des bons Musiciens ,parfois c'est le soutien qui fait defaut.Sinon les gens comme Kele Kele ,Mamba Shako ,jo Kimpuani devraient bouger le monde ,pas seulement l'Afrique...

LUSED 21/10/2014 10:45

s'il a representé AUTRICHE dans les jeux olympiques de Séoul .c'est qu'ils ont vu en lui quelque chose .Sinon ils allaient choisir un blanc.

Samuel Malonga 20/10/2014 22:06

Il s'est défendu comme il a pu. J'ai aussi remarqué la présence d'Arnold Schwarzenegger dans l'assistance.

Messager 20/10/2014 21:35

Sam,
Toutes ces informations complètent notre article sur Botowamungu. il avait donc changé de discipline, ce que j'ignorais totalement. Et ce combat contre Bowe n'était pas du tout ricicule. A 31 ans, il s'était bien défendu face au futur champion du monde des lourds, Riddrick Bowe.

Messager

Messager 20/10/2014 21:26

Merci Sam. je viens de traduire sommairement les informations sur Botowamungu trouvées sur Wikipédia.
Aussi,la vidéo sur son combat contre Bowe a été ajoutée, mais à 31 ans, il n'avait plus de chance

Messager

Samuel Malonga 20/10/2014 20:28

Je viens de trouver un certain Ikomoniya Botowamungu surnommé Biko, né à Kisangani. Il est passé de la lutte à la boxe. Il s’agit peut-être du même sportif que celui de l’article. Il a vécu ou vit encore en Autriche. Il a participé aux JO de 1976 comme lutteur mais comme boxeur aux jeux de Séoul en 1988 pour le compte de l’Autriche, son pays d’adoption. Il a une page Wikipedia voire une page Facebook. On retrouve même sur Youtube un film de son combat aux olympiades de 1988 contre l’Américain Bowe Riddick qui l’avait battu. La documentation autour de son nom est en allemand. Je souhaiterais que Messager et les mbokatiers qui maîtrisent la langue de Goethe se penchent sur ce cas pour nous en parler davantage.