Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

MWAMBÉ N° 1, PAR JEAN BOKELO ET LE CONGA-SUCCÈS.

Depuis le lancement de notre site, nous avons déjà diffusé quatre chansons de la série des Mwambé, réalisées par Jean Bokelo durant sa carrière musicale. Concrètement, nous avons déjà diffusé Mwambé N° 3 , N° 4, N° 5, et N° 7. Ces œuvres peuvent être auditionnées entièrement sur Mbokamosika.

Dernièrement, grâce à notre ami Zok Roger, nous avons réceptionné les versions N°1, N°2 et N°6. Ainsi, huit ans après la création du site, nous avons enfin réuni la série complète des Mwambé. Un des chefs- d’œuvres de Bokelo Isenge.

Si nous pouvons ajouter un élément à ce que nous avions déjà écrit sur cette  merveilleuse série, nous dirions qu’à travers Mwambé, Jean Bokelo avait introduit une innovation consistant  à condenser une série de différentes « nouvelles » (au sens littéraire du terme) dans une seule chanson. Nous en dénombrons cinq dans Mwambé N° 1 , sur : la débauche , l’émancipation de la femme, le mépris de l’alcool frelatée, les différents traits physiques, et la hausse des prix à l'aube de l’indépendance du Congo.

A travers les autres versions de Mwambé,  l’auteur ne fait qu'articluler ces cinq thèmes sous un rythme envoûtant et très dansant, comme l’avait souligné notre ami Zok Roger lors de sa classification des écoles African-Jazz et Ok-Jazz.

 

 

Dans la mesure où Mwambé N° 1, N° 2, et N° 6 sont considérées comme des chansons du patrimoine, elles seront diffusés  partiellement.

 

Messager

Johnny Bokelo

Johnny Bokelo

Commenter cet article

Messager 24/10/2014 14:22

am,

La chanson Mwambé es un cas d'école. Bokelo y justifie sa qualité d'artiste en réussissant le récit de différents thèmes dans une seule chanson, sous un rythme entraînant. Un exercice littéraire que beaucoup de musiciens congolais ayant plus étudié que lui n'ont jamais réalisé.
Coup de chapeau à Johnny Bokelo pour ce chef-d'oeuvre.

Messager

Nyanguila 25/10/2014 00:12

Cher Messager,bonjour,pour revenir sur le mérite de notre Johnny Bokelo dans sa particularité musicale,je me souviens d'un longue interview dans laquelle il s'était confié.En effet,Johnny Bokelo fut un homme très cultivé et intelligent en perpétuelle quête de nouveaux savoirs et connaissances.Ainsi il dit que,de par les initiales de son nom,certaines personnes le classaient parmi les"mongos"ou"ékondas"de l'équateur dans la cuvette du fleuve mais il était proche du lac"maï-ndombe"vers Inongo et il n'avait pas hésité à louer le "président"Daniel monguya vers 1964-65.Il est des Bassengele et reconnaissait être lié,par lien ancestral,aux"bassakatas","mongos","ékondas","moïs ou moyis"et"likoubas".De par son accent et son expression du verbe,l'auteur de l'interview dit qu'il avait la parfaite maîtrise du lingala!Enfin,Johnny Bokelo,grand frère des jumeaux et,par après,père des jumeaux ne cessait de fouiller dans ses origines et quand il se trouvait à Brazzaville,ainsi indiqué par notre Clément,il se sentait chez lui et non à l'extérieur comme le disent des jeunes d'aujourd'hui!Homme de culture,notre Johnny Bokelo,et on ne sait pas ce qu'aurait dit son grand frère Ebengo"Dewayon"?En attente et bien à vous.

Samuel Malonga 24/10/2014 13:38

Tel un livre écrit en plusieurs tomes, Bokelo s'est livré à la série des Mwambé pour sortir la musique congolaise de son monolithisme. Ce cas inédit est jusqu'à présent resté unique dans les annales de la chanson en RDC.

Clément Ossinondé 23/10/2014 07:10

Matondo, l'histoire est injuste pour ce grand artiste, dont on ne parle plus .(l'idée de Mwambé lui est venue au cours d'un concert à Brazzaville "Chez Elysée Bar" à Moungali. Avait-il déclaré au cours d'une interview .
Clément Ossinondé

Nyanguila 24/10/2014 03:08

Notre cher Clément Ossinondé,bonjour et merci pour votre ajout en tant que gardien du temple pour les références sur l'histoire de notre musique.En effet,lors de son concert à Brazzaville,en 1961,l'inspiration de ses Mwambés avait surgit de son esprit et,lui-même,il le disait souvent.Enfin Johnny Bokelo ,des années 80,c'était un homme qui avait entrepris des affaires en cultures de café pour l'export et roulait en jaguar mais comment toutes ses richesses avaient fondu jusqu'à ce qu'il finit par être emporté par la mort?En attente,bien à vous et salut au Messager.

Nyanguila 23/10/2014 02:31

Cher Messager,bonjour et merci pour cet exposé moralisateur de notre regretté Johnny Bokelo et je ne pourrai que le féliciter infiniment pour son amour et souci en vue de l'amélioration des conditions de vie de notre société!Enfin,à plus et bien à vous.

ndolo 22/10/2014 20:33

bonsoir!
bravo a vieux Jhonny Bokelo pour les mwambe.dans notre musique, es ce peut on aussi dire qu'il y avait ecole conga !