Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

La lutte est le véritable sport national.

Le football est le sport national dans beaucoup de pays africains, particulièrement en Afrique Centrale. Mais si nous nous référions à nos traditions, c’est la lutte traditionnelle dénommée « libanda » et la course à pied qui devraient figurer en tête des activités sportives les plus pratiquées en Afrique. Les nations africaines qui ont respecté cette tradition récoltent des médailles aux différents championnats et meetings d’athlétisme à travers le monde.

 

En effet, tous les garçons en RDC ont été initiés à la lutte. Durant les moments de loisirs, chacun devrait se mesurer avec d’autres, devant les adultes, soit dans la rue, soit lors des baignades. Le but était de préparer les futurs hommes à se défendre.

 

Pourtant, cet apprentissage noble du combat n’a pas été encouragé ni durant la colonisation, ni après l’indépendance. Même le recours à l’authenticité sous le 2ème régime n’a pas fait la promotion qu’il fallait de la lutte traditionnelle.

 

Un encadrement de nos « gros bras », en l’occurrence des Yankee et des Bills auraient pu donner lieu à des championnats par province aboutissant au couronnement de l’homme le plus fort du pays, à l’instar de ce qui se fait au Sénégal et en Suisse par exemple. Dans ce dernier pays, l’homme le plus fort est sacré lors de la fête fédérale, à l’issue des combats opposant les champions de tous les Cantons. Les candidats sont issus de divers métiers et professions : fermiers, bûcherons, bouchers, maçons, menuisiers, policiers , étudiants etc, etc. Lors de ces cérémonies, les ventes de différents produits connaissent un grand boom et l'économique est revitalisée.

 

Mais en RDC et au Congo Brazzaville, nous avons eu droit aux chanpionnats d'un autre genre: les concours de la sape dont l’impact sur notre culture et l’économie n’a jamais été rentable.

 

A Kinshasa toutefois,  une seule communauté, les « Mongo » qui mérite nos félicitations, avait essayé de perpétuer cette pratique en organisant des combats de lutte traditionnelle (Libanda) durant le week-end au Pont Kasa-Vubu, dans l’indifférence des autres communautés et des pouvoirs publics.

 

C’est dans ce cadre que fut organisé exceptionnellement  le combat Longomo-Bonyuku le dimanche  23 décembre 1979 au Stade du 20 Mai , comme en témoigne cette coupure du journal Elima du 22 décembre de la même année.

 

Puisque la lutte est négligée chez-nous, nous avons sélectionné quelques images  et vidéos de ce sport en Suisse et au Sénégal, en attendant qu'un archiviste nous fournisse un jour les images  sur les combats de libanda en RDC .

 

Messager

Tayson contre Bombardier (deux lutteurs Sénégalais)

Tayson contre Bombardier (deux lutteurs Sénégalais)

Nous avons trouvé des images qui montrent que la pratique de sport n'a pas totalement disparu en RDC. Voici au son du tam-tam, un tournoi de lutte traditionnelle à Kalemie : http://www.youtube.com/watch?v=7T5tjGgjHks

Samuel Malonga

Commenter cet article

Samuel Malonga 15/09/2014 17:15

Nous avons trouvé des images qui montrent que la pratique de sport n'a pas totalement disparu en RDC. Voici au son du tam-tam, un tournoi de lutte traditionnelle à Kalemie : http://www.youtube.com/watch?v=7T5tjGgjHks