Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

La démonétisation de 1979.

La démonétisation du 25 décembre 1979, résultant d'une inflation galopante, figure parmi les faits les plus marquants du régime Mobutu. Toute l’économie,  c’est-à-dire de grandes entreprises aux ménages étaient concernée. Certaines faillites datent de cette opération . De nombreuses victimes se souviennent encore de longues files devant des guichets des banques.

Concrètement, à dater du 25 décembre 1979, les billets de 5 Z et 10 zaïres n’avaient plus cours sur le marché et étaient remplacés par de nouvelles coupures  ayant moins de valeurs que les premières.

Ainsi, l’échange pour les particuliers fut limitée à 3000 zaïres par personne âgée de 18 ans et plus à 5000 zaïres dont  50% à verser en compte bancaire pour les petites et moyennes  entreprises , et à 20.000 zaïres dont  50% à verser en compte pour les autres entreprises de grandes dimensions.

Par conséquent, il avait été décidé, dans le cadre de l’exécution de cette mesure, la fermeture des frontières zaïroises à tout trafic et l’interdiction du survol de l’espace aérien zaïrois sans autosrisation préalable durant l'opération d’échange prévue jusqu’au 31 décembre 1979.

Ces mesures avaient été annoncées le mardi 25 décembre 1979 à Gdadolite par le président de la république de l’époque, le citoyen Mobutu Sese Seko.

En fait cette opération  n’était qu’une vaste dévaluation maquillée politiquement en « Démonétisation » , dans un pays où la presse était sous le contrôle du parti Etat. Vous comprendrez pourquoi le régime actuel tente à son tour de « noyauter » tous les médias, en vue de vendre aux congolais ses projets les plus totalitaires, comme la révision de la constitution.

Vous , vos proches, et d'autres personnes de votre milieu avaient été concernés par cette mesure, vous pouvez patager ces mauvais souvenirs à travers vos témoignages

 

P.S: Notons qu'un billet neuf de 5 zaïres édition 1977 vaut actuellement entre 19 et 30 euros, tandis qu'un billet neuf de 10 zaïres de l'époque vaut aujourd'hui 75 euros.

 

Messager

 

 

 

Les coupures du quotidien Elima du 27 décembre 1979 .

La démonétisation de 1979.
La démonétisation de 1979.
La démonétisation de 1979.

Commenter cet article

Kidia Barros 05/10/2014 09:50

Zairianisation, Démonétisation, voilà ce que retiennent souvent nos compatriotes et beaucoup voient en Mobutu, comme étant celui qui a détruit ,volé le pays. Et pourtant Il fut un moment où 1 zaire valait 10franc français. On oublie souvent que notre pays était craint, envié, convoité.
Beaucoup pense que nous avions toujours vécu dans la misère ou dans l'austérité.
Or quand on lit les commentaires des uns et des autres sur ce site, on a tendance à appeler une certaine période de notre pays "la belle époque" surtout nous qui avons la cinquantaine.
Nous avons vu les astronautes d'Apollo 11, assisté au combat d'Ali et Foreman nous avons vu jouer le Roi Pélé à deux réprises, notre pays a connu sa véritable mutation sous l'ère Mobutu tout comme son déclin .
Mobutu avec ses multiples visages: père de la nation, guide , bâtisseur. etc..Et après Mobutu on peut aussi se poser la question de savoir "comment va notre RDC, libanga ya talo pour reprendre une expression chère à un patriote ,notre cher Claude.
Par ce petit commentaire, nous ne devons pas oublier la définition même de la politique. c'est " l'Art du mensonge" Et personnellement je ne pense pas que Mobutu était mauvais du début à la fin.

Gégé 30/09/2014 01:57

Et les compagnons de la révolution, ils iront voir leur chef, en bloc, et ce dernier leur dira, ah BINO MPE BOBOMBAKA MBONGO NA NDAKU, d´après la bilble selon Saint kingani.... les riches deviendront des pauvres et vice-versa. Découragés, ceux-là même qui aidèrent le petit garcon de Lisala à devenir le roi du Zaïre, un certain 24 Novembre de triste mémoire, regretteront leur Mpete de Général...Comme qui dirait : Nzambe eee Kolela ya pamba bana na ngai bakolelaka tala ata MISO...

LUSED 29/09/2014 10:53

Beaucoup des blancs sont parti découragés ,jurant de ne plus jamais jamais de la. Vie ,revenir au Congo.Mais après cela il eut une forte crise économique au Congo.

Surtout un déséquilibre COMERCIAL puisque même les commerçants Congolais étaient découragés aussi

Claude Kangudie 28/09/2014 22:14

Bonjour...Cette opération ne fut, ni plus ni moins, qu'une grande entreprise de vol d'Etat à l'échelle d'un pays. Une vraie fumisterie comme seul savait le faire le Kuku Gbendu wa mabanza. Les mesures de Mobutu n'aboutissaient à aucun résultat palpable et positif. Je m'en souviens de cette macabre mise en scène. Le fameux discours du sieur Mobutu annonçant cette vaste escroquerie fut prononcé à minuit à Gbadolite, l'heure de grands satanistes. Je perdis personnellement 1500Z dans cette confiscation mobutiste. Beaucoup de grands commerçants dans l'arrière pays furent ruinés. Certains se suicidèrent même...ce sont les bienfaits du Papa Maréchal que nous n'oublierons pas. RD Congo, mboka ya Mamadou Ndala, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Kidia Barros 28/09/2014 17:37

Il faut comprendre que depuis la "zaîrianisation ",beaucoup de nos compatriotes se sont enrichis .Le Zaîrois était devenu "materialiste". Mobutu était mécontent car en 1974 notre pays avait battu le record de commande des voitures Mercedes en Allemagne .Et il savait que beaucoup des Zaîrois en particuliers les bénéficiaires de la fameuse zaîrianisation n'avaient pas leur argent en banque. ...Le goût du luxe du Zaîrois date aussi de cette époque et comme pour se venger de son échec et ne voulant pas non plus de nouveaux riches, il ne passa pas par quatre chemins..
Il fallait donc appauvrir ces nouveaux riches en utilisant cette arme appelée " démonétisation".