Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

Kibonge à Mobutu: " Citoyen Président, voici la coupe "

                                                                   

Lorsque cet après-midi-là de décembre 1973, Vita Club bat Kotoko du Ghana par le score continental de 3 buts à zéro, remportant ainsi le trophée Kwamé Nkrumah, le Guide Sese Seko est absent du pays. Il est en voyage officiel en France. A son retour, les autorités politiques et les nouveaux champions d’Afrique des clubs sont là pour l’accueillir. L’équipe chère aux bana mbongo hormis quelques absents comme Mavuba est présente sur le tarmac de l’aéroport international de Ndjili. A sa descente d’avion et après avoir salué son monde, Mobutu, comme l’a prévu le protocole, se dirige vers le capitaine Kibonge. Le meneur de jeu du club vert-noir lui remet le trophée en ces termes: " Citoyen Président, voici la coupe". Elle a échappé à Mazembe devant le même Kotoko au stade du 20 Mai et devant le même Mobutu.

 

Dans une atmosphère de fête et de revanche sur la redoutable équipe ghanéenne, le Guide a un mot courtois pour chaque joueur présent. A Kembo, auteur d’un des trois buts de la finale dont deux de Mayanga, le futur maréchal dit : "J’aimerais que ce trophée ne quitte plus le Zaïre". Mais dans cet imprévisible jeu de passe-passe dont seul le football a le secret, le trophée Kwame Nkrumah ne reste au pays de l’authenticité que le temps d’une édition. Il traverse le pool Malebo en 1974 pour atterrir de l’autre côté du fleuve entre les mains du Club Athlétique Renaissance Aiglon, le très redoutable CARA.

 

La coupe des nations quant à elle prend le chemin inverse. Remportée en 1972 par le Congo qui lui donne de Marie-Jeanne, elle quitte Brazzaville pour Kinshasa en 1974 où elle est aussitôt rebaptisée Moseka. Le Zaïre et la République Populaire du Congo, deux États voisins, venaient sportivement de s’échanger non des fanions mais les deux trophées les plus prestigieux et les plus convoités des compétitions africaines de football.     

 

Samuel Malonga    

Kibonge à Mobutu: " Citoyen Président, voici la coupe "

Commenter cet article

zingabrigitte 14/01/2015 01:22

Lorsque le dernier coup de sifflet du match final Zaïre-Ghana retentit, ns sortons tous dans la rue comme une seule personne en chantant "moseka eye Na Zaïre Bolingo eeeh" transformation de la chanson ngadiadia de zaiko qui faisait rage.

Kidia Barros 21/09/2014 00:42

Merci mingi ndeko Samuel pour ce rappel
Et il fallait bien que Gento remette cette coupe au guide ,lui même grand supporteur des "Dauphins Noirs"
Mon cher Samuel, c'est fameux score continental avec une attaque dite "mitrailette" ezalaki likambo ya ba "nganga" ya somo. .Mavuba wana "Ndoki ya ndombe".Du coin de corner la balle prend la direction de fond des filets
Et battre Kotoko par 3 buts à 0, c'était un peu une revanche il fallait consoler le président qui était humilié par la défaite 3 à 0 des Simba face aux Black stars ce qui poussa Mobutu à faire aussi de notre pays une nation de foot et il fallait une nouvelle équipe nationale: " Les Léopards " Ye moko étant le grand léopard
ndeko Samuel nzoto makasi,

ndolo 20/09/2014 23:59

bonsoir!
merci pour la reponse

Lenzo 20/09/2014 21:18

la premiere coupe d'afrique des nations s'appelait Abdelaziz Abdallah-Salem

Pedro 20/09/2014 11:14

Donc SESE SEKO est une expression en lingala? Je croyais que SEKO seul signifiait POUR DU BON, POUR TOUJOURS.

Antoine Nickel 27/09/2014 22:04

@Ipso
Non, Pedro a raison... SESE SEKO, c'est le nom de Mobutu,. En lingala, on dit "Etikala SEKO", pour dire que ça reste à jamais. Et non "SESE SEKO" !

Gégé 21/09/2014 07:06

Kino na suka ya molongo autrement dit tii na suka ya mokili to fin du monde.

Ipso 20/09/2014 21:45

En bon lingala SESE SEKO veut dire TOUJOURS A JAMAIS

Zododia 20/09/2014 10:12

Quand le Zaïre était le Zaïre, tangu elombe azalaka, ata ndele mokili ekobaluka eloba Adou Elenga, lelo ebaluki mabe na ba commune ya Rwanda ekomi kobeta RDC ndenge moko ba tata ya kala bazalaka kobeta basi na bango na kati ya ba ndaku, mawa trop...

ndolo 19/09/2014 23:43

bonsoir!
A cette epoque le trophee,de la cacc s'appelait K NKRUMA,et celui de la can avait quel denommination!

Samuel Malonga 20/09/2014 21:14

Ndeko Ndolo,
Coupe ya CAN oyo Léopards alongaki na 1968 mpe na 1974 ezalaki na kombo ya Coupe to Trophée Abdelaziz Abdallah Salem.

Gégé 19/09/2014 13:38

En lingala Mobutu avait dit exactement ceci : NALINGI COUPE OYO ETIKALA SESE SEKO AWA NA ZAIRE.