Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude Kangudie

29/09/2010-29/09/2014: ARMAND TUNGULU MUDIANDAMBU, QUATRE ANS DEJA.

 

 

 Voici bientôt quatre ans qu'un des nôtres a payé de sa vie l'amour de notre pays, son pays la RD Congo. Pour avoir lancé un caillou sur la voiture de Brutus Kabila, notre compatriote fut arrêté, torturé et tué par les services de Brutus Kabila. Il a, ainsi, laissé femme et enfants pour affronter, seul, l'incurie, la barbarie, l'injustice ainsi que l'imposture infligéés à son peuple du Congo.

 

Nous voulons rappeller à tous nos compatriotes que ce sacrifice ne soit pas vain. Surtout en ces moments où nous assistons, encore et encore, à une enième mise en scène pour humilier encore notre peuple. Le problème du Congo concerne tous ses fils et toutes ses filles. Le concours engagé et désintéressé nous interpelle tous, comme le fit, tout seul, Armand Tungulu Mudiandambu. RD Congo, un si long fleuve de larmes et de sang...

 

Claude Kangudie.

29/09/2010-29/09/2014: ARMAND TUNGULU MUDIANDAMBU, QUATRE ANS DEJA.

Commenter cet article

ngasebe garry 06/10/2014 17:12

Ata ezali kopesa biso mawa po na libota ya mwana mboka tungulu..nazali na ba reserves mingi na modèle ya combat suicidaire oyo ya ndeko na biso..avant ya kokende bitumba évaluer ba moyens na yo..na kobamba mabanga te na moto oyo azali na mandoki ngai mpe na koluka mondoki...tokanisaka malamu mokolo bato mosusu bazuelaka dsp mandoki bapakataka mbango mais tango tozalaka kobamba bango mabanga bazalaka konyonga biso to koboma to keba...ba ndeko toyeba bokeseni ya libanga na lisasi...

Serge - Kongo na biso 02/10/2014 11:49

*** Adieu Armand Tungulu ***
Merci beaucoup kulutu Claude Kangudie, vous êtes un vrai patriote, vous ne cessez de penser à Armand Tungulu qui a osé d'exprimer ses sentiments contre le fils Kanambe à Kinshasa mboka ya ba nkoko, hélas cela lui a couté sa vie. C'était juste le début du combat de la libération.
Boboto esika ye azali. *** Adieu Armand Tungulu ***
Serge - Kongo na biso