Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Une œuvre autobiographique de Dindo Yogo.

Les derniers articles sur les orchestres Bella Bella et Empire Bakuba ont resurgi la polémique habituelle liée à la difficulté de tracer clairement le parcours de nos artistes musiciens. Comme nous le savons, la musique congolaise est une de ces professions libérales dont les contrats de travail se faisaient de gré à gré ,  parfois à l’issue des combines les plus obscures. C’est ainsi que certains musiciens pouvaient évoluer dans plusieurs orchestres au cours d’une période limitée.

Cette situation a fait qu’il a été pratiquement impossible aux journalistes, de retracer parfaitement le parcours de tous les musiciens durant leur carrière. Certains musiciens ignorent eux-mêmes les noms des toutes les formations au sein desquelles ils avaient évolué. Sauf quelques rares malins qui ont  pu noter leurs activités dans leurs journaux intimes. Mais combien font-ils partie de cette catégorie ?

L’un des moyens privilégié pour essayer de retrouver les traces de tel ou tel musicien dans les différentes formations musicales c’est l’épluchage de la discographie, elle-même très rare.

 

 

Voilà pourquoi nous rendons hommage à Dindo Yogo, un des rares artistes à avoir consigné son parcours à travers une chanson sortie avec Ngwaka aye lisusu, en fait une reprise de "Mokili  echanger" composée au sein de Zaïko Langa-Langa.

 

Messager

Une œuvre autobiographique de Dindo Yogo.

Commenter cet article

Pedro 03/08/2014 09:50

Une toute petite remarque additionnelle: les (auto)biographies ont besoin d’être revisitées et actualisées. Voilà pourquoi, dans cette version de la chanson, Dindo Yogo dit : « Nakanisaki Zaïko nde suka. » Dans la première édition, il avait dit que « po na kosukisa » Zaïko serait effectivement the end of the road pour lui. Croyez-moi, quand j’avais écouté cette chanson-là, je me suis dit qu’il était encore trop jeune pour croire qu’il avait enfin trouvé l’orchestre où il allait installer ses pénates pour du bon.

j.mayemba 04/12/2014 23:49

na kobakisa kaka mua muke na oyo na yebi, macchi ebimaki na maître toreau te,sortie ya macchi ezalaki na madi club na sima ya avenue wagenia ,avenue ya ba dindo yongo ,tango wana ba sœurs ya mouvement charlotte mokaba maman ya lola,elisa mayuna akufa na mayi vers kenge kaka na voyage ya macchi.

Malufu 03/08/2014 07:28

Soki mazali ee tokomela
soki masili ee tokokende
Ngooo Molonda oooo

Pedro 02/08/2014 11:12

Heureusement, le devoir de mémoire inclut non seulement les histoires vraies, mais aussi (parfois, surtout) ce qui s’est véhiculé de bouche à oreille et dont les témoins oculaires ne se présentent pas facilement. La caricature de l’épisode du concert inaugural de l’orchestre Macchi est très intéressante. Ce serait dommage si ndeko Ipso avait décidé de se retenir pour ne pas vexer les descendants de cet oncle-là. Je ne savais pas que les bangombe de Lisala sont si violemment matrilinéaires. Comme vous savez, les évolués ne s’attachent pas toujours comme ça à la tradition. Et le père de Dindo Yogo, selon le portrait que Messager a dressé, n’aurait pas nécessairement recouru à l’oncle maternel. Mais, restons sur le thème de l’article. Qui a dans la tête une autre chanson où le compositeur revient sur son parcours ?

Serge - Kongo na biso 01/08/2014 18:27

Mbote ba ndeko,
Mikolo ebele, Dindo Yogo azalaki éducateur na ndenge na ye ya kosala ba nzembo, kala apesaki toli na mwana na ye **Lola Mwana alanda kelesi po akoma moto, asalisa libota** wana azalaki nanu n'orchestre na ye esika bazalaki na ba 8Kgs Nseka Di Muela. On dirait Orchestre ezalaki Macchi bongo etumba na Ngbaka ezalaki titre ya nzembo oyo esalaki succès, esika azalaki koyemba **Etumba na Ngbaka aa oo Lola ee, etumba na Ngbaka aaa ooo Lola ee**. Sima na Zaiko abandelaki yango lisusu ke *Lola mwana na nga ya liboso tala mokumba sima na yo, ozali mobali, Nzoko alembaka minu na ye te*
Na Mokili échangé atalisaki ndenge nini vie ya batu na mokili oyo ya nse ebongwanaki, **Basi ya mabala bakoma lelo basi ya ndumba, (yango nde Franco ayembaki na Mamou), basi ya ndumba bakoma kofanda na mabala, ba pagano bakoma kosambela...** pe ayebisaki tina ya mawa mawa na ye ke ezalaki **pona souci ya bana na ye pe ya libota na ye mobimba**, Dindo Yogo aza mutu oyoabosanaki ba weyi te, Atindaki mwasi na ye Saloti apesa mbote na vieux na ye Kulamambo Kadima po ye azalaki te na liwa na ye.
Ndenge kaka masolo yango ya miziki ezalaka, ba nzembo mususu abimisaki bapesaki ye yango mais à se defendaki très bien lokola **O Clara papa aaa, nga naza kobanga, komipesa nga nionso bolingo lobi okende na yo, otika nga na buale, nga naza kobanga, bolingo mama yeye bolingo...** Président Nioch alobaki ke azuaki ba problèmes na Adjudant oyo apesaki ye ba nzembo wana po baninga na ye (entre autre Ilo Pablo) baliyaki mbongo wana, ye ayebaki te kasi alataki ngambo ya b'innocents moweyi. Artistiquement ayebaki musala, azalaki na mongongo unique, cassée mais adorable. Franco pe azalaki na ezaleli ya koyemba vie na ye na ba nzembo. Wana nde art ya solo solo. Boboto o mboka mosika.
Serge - Kongo na biso

Messager 01/08/2014 16:06

Je voudrais donner mon point de vue sur ce commentaire concernant la réaction supposée du père de Dindo Yogo au début de sa carrière musicale.
En effet, Dindo Yogo est un Ngombe de Lisala à l’équateur. Son père fut un agronome. Donc un homme doté d’une formation remarquable à l’époque coloniale. Les cadres politiques au lendemain de l’indépendance furent des séminaristes comme les Kasa-Vubu, les enseignants comme les Bolikango, les agronomes à l’instar de Litho et Kalonji, etc, etc.
En tant qu’intellectuel, son père ne pouvait prédestiner son fils qu’aux études. Donc, il est tout à fait normal qu’en voyant son enfant embrasser d’une manière précoce la musique au début des années ’79, qu’il ait été très déçu.
Il s’agit là d’une considération générale. Les détails sur les événements tels qu’ils viennent d’être décrits par notre ami Ipso restent à vérifier.

Messager

Ipso 01/08/2014 15:08

Nayoka na lisolo ke tangu ochestre Macchi Etumba na Ngwaka - original - ebimaki, ba Dindo Yogo na baninga na ye bazalaki nainu bana mike, alors mpo na Dindo Yogo akimaki ndaku likolo ya ba repetitions, lokola Père na ye azalaki koluka ye, bongo mokolo ya sortie ya orchestre Macchi na Bar Maitre Toreau na quartier Yolo, ba espions bakendeki ko signalé Tata na Dindo Yogo ke bamoni ye na Maitre Toreau balingi babeta miziki, Père ya Dindo Yogo akeyi mbala moko kozuwa Noko ya ba Dindo Yogo, bakueyi na Bar ya Maitre Toreau bakangi Yogo, petit ozali komonana te ozalaki wapi, mobulu ekoti na bar, souci ekoti na kati ya orchestre Macchi, Dingo Yogo meilleur parmi les meilleurs soki abeti te, donc mobulu, ba Ngembo ba keyi koyebisa Maitre Bokenge, nkolo orchestre, vieux eyindi, Père ya Dindo Yogo na Noko na ye bazali na Bar, balingi te Dindo Yogo abeta, Maître Bokenge akeyi kozua ye moko vieux Maitre Toreau, bayeyi na bar, babandi kobondela Père na Noko ya Dindo, tii suka suka Maitre Bokenge azwi idée, a offrir quelques casiers de bière na Noko ya Dindo Yogo, mbala moko Oncle a changé esprit, ayebisi Beauf na ye, donc Père ya Dindo, bon semeki totika mwana asala mosala ye alingi. Noko azali kaka Noko, Père ya Dindo alobi, bon likambo te semeki kasi nalingi soki miziki esili ye Dindo Yogo azonga na ndaku. C´est ainsi que carrière ya Dindo Yogo ebandaki.
Nalobi bien ezali lisolo nayoka, alors Bana ya Yolo bokoki kobongisa to ko corriger lisolo oyo, mpo bosolo eyebana.