Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Quelle est l’origine du pseudonyme « Madilu » ?

Il s’appelait  Jean Bialu.  Pourquoi son pseudonyme, mieux son nom de scène « Madilu » soit plus reconnu que son propre nom « Bialu » ? Comment est né ce pseudo ?

Il est connu que plusieurs spéculations avaient abondé autour du pseudonyme « Madilu ». Certaines l’avaient associé aux initiales des noms des chanteurs Matolu et Dilu de l’Empire Bakuba . Même après la publication  le 11 août 2014 de l’article de notre aîné Clément Ossinondé  sur  la 7ème commémoration de sa mort, les doutes persistent encore sur l’origine du pseudonyme de l’un des meilleurs  interprètes  que la musique congolaise ait connu.

Dans le cadre de la mémoire, nous avons jugé bon de remettre sur le tapis ce sujet afin de fixer une fois pour toutes nos lecteurs sur l’origine de ce pseudonyme, à l’occasion de la  commémoration de sa disparition.

A cet égard, nous recourons au livre intitulé «  Les coulisses de la musique congolaise » écrit par Faugus Izeidi, dont la parution a été commentée sur notre site, afin de tenter de résoudre ce casse-tête.

En effet, dans ce livre, Faugus, consacre un chapitre sur sa formation Fiesta Populaire, créée  en 1971, après sa sépartion avec le seigneur  Tabu Ley Rochereau. C'est là où il expllique les circonstances du recrutement du jeune Jean Bialu et de la naissance de son nom de scène Madilu.

 

 

Voici en effet ce  qu’il écrit à la page 161 à  ce propos .

« Le premier jeune que je recrutai s’appelait Johnny alias Pindu. Je fis ensuite appel à un jeune guitariste qui se faisait appeler Cosmos. Puis, un certain Mafu. Après ces deux-là, je pris Yossa Tuluki dit Jossar. Un des musiciens me proposa l’un de ses amis, Jean Bialu, un jeune chanteur qui habitait Kimbanseke.
J’avais dû aller le chercher en voiture, dans ce coin perdu de Kinshasa. Afin de l’avoir à portée de main, pour les répétitions, je lui avais aménagé une chambre chez-moi, à Renkin.
Très vite, ce petit sorti de nulle part devint la coqueluche de toutes les filles du quartier. Son premier amour en tant que musicien de Fiesta Populaire, dans ce quartier dit « des lumières » qu’était Matonge, fut Bibi, la fille de mon voisin.
Je voulais trouver un nom de scène à Jean Bialu. James Brown était au sommet de tous les hit-parades. Comme il s’appelait Jean, je lui avais proposé de le transformer en James. J’avais également ajouté un pseudonyme que j’avais trouvé dans le dictionnaire : Madhi, qui signifie grand magicien en Inde.
Il allait donc s’appeler James Madhi. Mais Jean n’en était pas satisfait. En voulant créer un autre, il ajouta à Madhi, la dernière syllabe « lu » de son propre nom. Mais Jean n’étant pas le champion de l’orthographe, il écrivit Madhi sans la lettre « h », ce qui donnait Madi, auquel il ajouta la syllabe « lu ». Il venait ainsi de créer l’un des grands noms de la chanson congolaise : Madilu, le futur « grand ninja », le patron du « Madilu Système », l’une des voix de charme les mieux cotées d’Afrique.
Voilà comment j’ai découvert et lancé Madilu. Une histoire authentique ! Malheureusement, mon petit Jean, tel qu’on l’appelait sur Bokote, nous a quittés. Il a habité deux fois sur cette avenue : la première fois au numéro 12, chez-moi, pendant deux ans et la deuxième fois, au numéro 1, comme locataire, chez les Abiti. »

Faugus IZEIDI

D’après nos propres investigations, nous avons eu la certitude que « Madhi » est le nom d’une cité indienne.

Existe-il une autre version plus crédible sur l'origine de ce pseudo? Vous pouvez nous la proposer dans le but de la recherche de la vérité, sans chercher à verser dans la polémique.

Messager

 

MADILU SYSTEME

MADILU SYSTEME

Commenter cet article

batweta 04/02/2015 00:22

• Le mineur sera soumis à des violences verbales, dites psychologiques telles que les insultes, les menaces, les terreurs, les humiliations… ou encore l’absence totale de lien affectif ou de parole

Mozande 27/09/2014 20:00

Madilu, avant d'aller à Kimbanseke, il a vecu à Bandal et là on l'appelait Esamba.

Lused 19/08/2014 08:21

L'explication de notre frère et aîné Faugus est claire ,malgré que çá a l'air d'un nom Kikongo ,comme les autres l'ont fait remarque .Mais on comprend qu'il s'agit d'une coïncidence.

Mais je voulais vous faire remarquer que plus tard ,quelques années après le surnom "MADILU" était devenu "MADILU SYSTEM" jusqu'aujourd'hui.

Il nous faut alors une deuxième explication:
-Comment et pourquoi "MADILU" est Il devenu "MADILU SYSTEM" ?
-Qui a ajouté SYSTEM à côté de MADILU ? Lui-même ? Ou Franco Luambo ? Ou un autre ?
-De quel type SYSTEME s'agissait Il chez MADILU ? Pour être appelé MADILU SYSTEM ? Syteme de quoi ?

Voilà des questions qui méritent encore des éclaircissements autour de ce sobriquet.

LUSED

Roca 20/08/2014 04:45

Juste un peu de lumière.
Lorsque muta Faugus dit que Madhi signifie grand magicien en Inde, c'est en partie vrai.En effet, Mahdi (et non Madhi) c'est le nom du 13eme Imam dont les musulmans shiites attendent la venue comme les chrétiens attendent celle de Jesus Christ.Mais en Inde, plus précisément au Kahmir indien, il y a une secte musulmane (les mahdistes) qui pretend que le Messi ou Mahdi est deja venu. Les mahdistes sont persecutes et considères comme renégats par les shiites aussi bien que les sunni. Ils sont eparpilles partout au monde. Il y a une communauté mahdiste fortement installée au Congo, notamment a Kinshasa ou ils ont des lieux de culte.Entre autres curiosités, il y a au Kashmir indien un tombeau que les mahdistes attribuent a Jesus Christ.N'oublions pas que Jesus était venu pour les brebis perdue de la maison d'Israel.C'est vers les brebis perdues ou éparpillées de la maison d'Israel qu'il se dirigera après sa résurrection.Il y a des communautés juives dans presque tous les pays asiatiques. Les mahdistes déclarent que Jesus a eu des enfants, qu'il est mort et enterré a Shranagar au Kashmir.

Roca

Nyanguila 19/08/2014 03:06

Cher Benjamin Ckissongy,bonjour,je ne crois pas que tous les rdcongolais ont honte de leurs origines!Si quelques uns en ont eu,ça c'est un fait humain que l'on retrouve dans toutes les sociétés humaines mais quant à y généraliser pour les rdcongolais!!!A ma connaissance,tous les musiciens congolais ont depuis longtemps assumé leurs origines territoriales.Si j'avais posé la question sur l'origine ethnique de Madilu c'est parce que ce nom veut dire,en tshiluba,que c'est un deuil et,en plus,Bialu ça signifie "ces choses ou affaires deviennent ou se transforment"et Bialu-Madilu,en tshiluba,signifie"tout ça devient un deuil"!Enfin,aux Kasaïs,il ya beaucoup des gens qui portent le nom"Madilu".A ses débuts,dans la musique,Madilu évoluait dans "Bakuba-Mayopi" et c'est rélatif au Kasaï car je croyais qu'il avait fait dissidence par rapport à Pépé-Kallé mais ce n'était pas le cas et j'ai demandé à notre cher Ossinondé de m'éclairer sur les rapports que Madilu entretenait avec Pépé-Kallé.A propos du nom de Madilu,il y a des rapprochements explicatifs dans les langues du fait qu'elles sont bantoues.En attente,bien à vous et salut au Messager.

ossinondé 18/08/2014 20:51

Dommage que de son vivant personne n'a pu de vive voix obtenir la version de l'intéressé

Joseph Pululu 18/08/2014 16:24

Le témoignage de Vieux faugus, s'il lève le voile sur l'origine du surnom de madilu, n'enlève en rien à la part d'ombre qui a toujours entouré le parcours de cet artiste musicien. je le sais pour l'avoir reçu sur mangembo en 20055 qu'au fur à mesure de sonévolution, Madilu a pris le temps, en s"'appuyant sur toute l'étendu de la signification de son nom kongo, de lui trouver des significations. Qu'il s'agisse de la contraction des noms de Matolu ou Dilu, Madilu a toujours assumé. mais la signifiocation dont il était le plus fier, c'est celle que lui a donné le grand maitre Franco, lorsqu'enfin il a pu se rapprocher de lui, c'est celle qui veut qu'en assumant le sens de "bidilu" (les pleurs), il ait mis fin au cycle de haut et de bas qu'il a connu. Donc, sans rejeter le témoignage de Faugus, on peut estimer que Madilu a mis en place un Système pour assumer et porter jusqu'au bout ce "post-nom" qu'il s'est donné.

Damien MAVAMBU 29/08/2014 20:42

Vous savez, je puis dire que je l'ai connu un peu car, à un moment de sa vie, dans le creux de la vague, justes avant de se faire embaucher chez Franco sur insistance de Manzenza et de la femme de Franco, il avait vécu presqu'en face de ma famille à Ngiri-Ngiri, sur la rue Bambili où nous avions comme voisins les Atembina, le feu Général James Katutu, Mabusao Ier, les Sonia, Dr Meta etc.., et en plus un de ses jeunes cousins travaillait pour le compte de mes parents. D'où, ses journées, il les passait pratiquement chez nous. Et, comme dans ces lieux nous avions une salle de cinéma, c'était donc pour lui un coin très calme où il pouvait se mettre à l'abri des désagréments consécutifs à des baisses de régime ou à des périodes creuses, surtout lorsque l'on aurait été toujours sous les feux de la rampe. Madilu est mumbeku, tribu dont j'ai connu l'existence qu'à partir de ses liens familiaux d'avec ce cousin, employé chez mes parents, et ils m'ont toujours dit que c'était un nom dérivant d'une réelle filiation et d'une consanguinité ancestrale avérée. Dans tous les cas, d'après ce que je sais, ce ne fut point un pseudonyme, encore moins un acronyme ou le fruit d'un puzzle réussi.

En plus, avec Patchelly Madilu Makengo, qui est un grand ami, nous nous retrouvions souvent ensemble avec Bialu Madilu dans leur cadre familial commun, où leurs parents respectifs s'avéraient être 'les mêmes. Si vous posez la question à Jossart Nyoka Longo ou au cousin et de Madilu(le chanteur) et de Madilu Patchelly, le bien-nommé Nzalaki ou Zarack, ceux-ci abonderaient certainement dans mon sens.

Grand merci et félicitations au Vieux Faugus pour son livre (que je n'ai pas encore lu) mais qui figurera très bientôt dans ma petite bibliothèque.

PS: Une pensée à mes frères Samy Mvuemba et André Kiwewa Kiwens qui sont partis trop tôt, et qui, avec le sujet traité ce jour, m'ont replongé dans des souvenirs inoubliables et dans d'agréables moments de partage fraternels. Qu'ils reposent en paix!

Re Post scriptum: Mbuta José, j'attends toujours ton coup de fil

Serge - Kongo na bis 18/08/2014 11:58

Mbote,
On m'a dit que Madilu était un bon joueur de football quand il vivait encore à Kimbanseke, à cet époque son surnom était Faucon. Certains disent qu'il habitait la même que le bar de Syrop qui est sur la rue Nsanga qui était avant Météo (c'est aussi la rue de Tamankueno qui est notre sœur du secteur chantait dans l'animation de l'Empire Bakuba par Ya Bileko Djuna Mumbafu). Je n'ai pas des preuves car ces sont des Les ont dit du quartier. Boboto o mboka bino.
Serge - Kongo na biso.

Pedro 17/08/2014 18:30

Dans le kikongo que je parle, madilu n’est pas le pluriel de dilu. Ce n’est pas un nom (substantif), mais plutôt un relatif, c'est-à-dire, l’équivalent d’un adjectif. Madilu sous-entend mambu madilu (des choses qui font pleurer). Madilu est corrélationnel avec mankenda ou makiadi (des choses tristes), makiese (de bonnes nouvelles), mampasi (des circonstances difficiles), et d’autres mbokatiers pourront compléter ce lexique. Le pluriel de dilu, c’est dilu. La distinction entre le singulier et le pluriel s’identifie par le contexte. Ainsi, dilu kiaku serait singulier et dilu yaku serait pluriel. Malheureusement, si je traduis ces expressions en français, ça ne donnera que le pluriel : tes (vos) pleurs. Le fait que madilu signifie quelque chose en kikongo ne veut pas dire que le pseudonyme de Bialu Jean de Dieu ne soit pas effectivement une combinaison de syllabes. Je ne sais pas comment ça s’appelle en français, mais en anglais on appelle ça « reverse acronym », avec la différence que ces reverse acronyms portent souvent sur des lettres et non sur des syllabes. On cherche un mot qui existe déjà dans la langue et on dit que c’est une abréviation. Par exemple, il y a une organisation au Botswana qui s’appelle WAR, women against rape. Au Malawi il y a une organisation qui se nomme NICE, the National Initiative for Civic Education.

Benjamin CKISSONGY 17/08/2014 13:06

Madilu , ce nom chez les né-kongo veut dire les pleurs au pluriel tandis qu'au singulier dilu qui donne aussi dila ( pleur ) . Comme les rdcongolais ont honte de leur origine , surtout s'ils sont nés dans l'arrière-pays au risque de se faire traiter de villageois ( Mbokatier ) . Qu'on soit né à Lubumbashi , Kisangani , Bukavu , Mbandaka , Kananga , Mbuji-Mayi , Matadi , Bandundu-Ville . Tout le monde est " Kinois ou Kinoise " . N.B.: Comme le père de la musique congolaise moderne Kallé Jeef Kabasselé , le grand Ninja Jean de Dieu Bialu MADILU est bien né à MATADI . Au summum de sa gloire Madilu a déjà nié qu'il avait habité à KIMBANSEKE si j'ai bonne mémoie dans la même rue que le léopard-mundialisre Kilassu . Votre fan du " Mbokatier ".

BAtweta 04/02/2015 00:22

madilu est un nom mbeembe du congo b/ville , nom qui provient de man dilu ndilu c'est la limite , madilu s'est le pluriel les limite
ce nom patronymique est courant chez les beembe
il ya les Madilu, Mandilu , bidilu , Kidilu , Mudilou , midilu et Wadilu,MAdila
à mon sens ildevrait avoir une amie à pointe noire au nom de Madila ou Madilu d'où le nom pris
il avait une copine à ponton au noom de yolande Maadila
alors devenir Madilu il n 'y qun pas

Doska 18/08/2014 00:17

Au moins Faugus nous a donné plusieurs vérités dans son livre. Coup de chapeau à cet artiste qui nous a conduit réellement dans les coulisses de ce qu'il a vécu!! Merci de nous avoir donné l'origine de ce nom.