Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Ngembo :  spectacle des variétés populaires.

« Ngembo », voilà un nom générique dans la musique congolaise.  Un nom qui renvoie chacun de  nous à sa jeunesse, à cette période d’insouciance caractérisée par des fugues momentanées qui servaient à assister nuitamment aux concerts à travers les "clostrats" de grands bars dancing.

En dépit de son insolvabilité, le « Ngembo » était le véritable baromètre du succès des orchestres et des artistes musiciens dans la musique congolaise. Chaque ensemble musical  rivalisait de tendresse à l’égard des « Ngembo » pour acquérir leur adhésion. La chanson congolaise regorge de nombeux titres à l’honneur des « Ngembo », ces véritables censeurs des œuvres musicales, avant même les journalistes.

Avec le temps, le terme « Ngembo » s’est généralisé  à tous les jeunes  gens , principalement des adolescents ,qui se débrouillaient pour survivre, dans un pays où les salaires des parents ne suffisaient plus pour nourrir toute la famille.

Témoin de ce phénomène de plus en plus récurrent à l’époque  , le Théâtre national, sous la direction de Mikanza Mobyem , y avait consacré  en 1979 tout un spectacle de variétés populaires , reprenant les différentes façades des  « Ngembo ».

Dans son édition du samedi 22 décembre 2014, le quotidien du soir Elima dont la coupure  est affichée ci-dessous,  analyse  ce  spectacle en ayant soin de « remonter d’bord à la genèse du vocable Ngembo «  chauve-souris », qu’il définit comme étant ce jeune mineur qui quittait le toit paternel, sa localité ou sa zone la nuit pour se rendre aux lieux où les grands orchestres donnaient des concerts en vue d’admirer ses vedettes préférées ».

Pour étayer nos propos, nous vous proposons l' extrait du spectacle du Théâtre National sur « Ngembo », qu'avait mis en ligne sur Youtube notre ami Jean-Pierre Tabala Tabaro.

 

Messager

 

Ngembo :  spectacle des variétés populaires.

Commenter cet article

Dave 11/09/2014 17:59

Je me souviens de cette pièce avec la chanson qui disait: " cirage rouge, cirage noire, bongisa sapato na yo eh! . tangu yo akowuta na mosala, bato nioso ba kolula yo! okomona biso na sapato te ! ezali moyen na biso ya ko debrouiller ..." avec à l'époque les musiciens comme Lita Bembo, lengi lenga, Ngeleka, etc ...