Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Joao Kina Kinalo

Longue interview de Matadidi Mario à  Mbokamosika à travers Joao Kina Kinalo (1ère partie)

 

Mbote na bino ba mbokatiers banso, mosala yango oyo na tindi, masolo tozalaki nayango na moyembi MATADIDI MARIO BUANA KITOKO, alimbolaki biso lolenge abandaki mosala naye ya miziki, pe lolenge batikaki  Veve ,alibolaki Lisusu Bopanzani ya Sosoliso.

Ngayi wa bino ndeko mopanzi sango JOAO KINA PAPA KINALO.

Luanda/angola
.

L’interview accordée par le chanteur Matadidi Mario à mbokamosika à travers Joao Kina Papa Kinalo revêt les traits d’un véritable mémoire dans la mesure où Il y fait le récit de sa carrière avec un souci de détails remarquable.
Voici les points essentiels de cette 1ère partie de son interview.
Lieu et date de naissance : à Kinshasa Barumbu (Citas) en 1942, des parents angolais.
Débuts dans la musique : à Kinshasa vers 1960 contre l’avis de son père Jean Mbona grâce à Zacharie qui le présenta auprès de Camille Feruzi pour son premier essai ( Guitare d’amour) de Tino Rossi.
1961 : Rencontre avec Ténor Beya de l’orchestre ODE-JAZZ qui se produisait au Bar Alphonso à Bandalungwa, en compagnie de Michaux, Général. Après sa belle prestation en l’absence de Beya, il sera engagé sur le champ par Alphonso.
Fin 1961 : Un homme d’affaires de Luluabourg les fait déplacer de Kinshasa à Luluabourd(Kananga) où Mario sera en conflit avec Beya à cause d’une fille nommée Anna (Chérie Anna). Suite à ce conflit, Mario se rend à Mbuji-Mayi rejoindre l’orchestre du saxophoniste Albino.
N’ayant pas été bien accueilli au sein de la formation de Albino, Mario sera sollicité par Honoré Muamba qui lui confiera son bar et des instruments de musique. Il forme sa 1ère formation musicale : ODE-NEGRO (Orchestre distingué de Nègres).
Quelques mois après, Lasson bar de Lubumbashi sollicite leurs services, mais arrivés deux semaines plus tard , suite au conflit entre les éléments de l’ONU et les Katangais, il seront obligés de poursuivre leur aventure jusqu’à Lusaka où ils rencontreront Baba Gaston avant de se rendre à Bulawayo en Rhodésie du Sud où il séjournera quelque temps durant la guerre entre Josua Nkomo et Ian Smith.
1963-1968 : retour à Lubumbashi où il évoluera dans l’orchestre de Mulimbi , lequel l’hébergera chez-lui à Katuba. Ensuite il s’engagera dans Conga-Fiesta avant de se rendre à Kolwezi. Durant cette période, il a vécu sous les mandats des gouverneurs Jean Foster Manzikala et Denis Paluku.
1968 : retour de Mario à Kinshasa où il va se réconcilier avec son père durant un conseil de famille. Rentré à Lubumbashi il va perdre son premier enfant.

Une traduction de Messager pour les lecteurs ne parlant pas lingala

Traduit par Messager

 

 

Longue interview de Matadidi Mario à mbokamosika  (1ère partie)

Commenter cet article

ndolo 11/09/2014 22:32

bonsoir!
je voulais savoir, es ce sosoliso avait une chanson titree TAXIMAN ! ou c'etait slment une partie
de l'animation que Saakul rendait hommage aux taximan.

Serge - Kongo na biso 06/09/2014 22:24

Foto ooo ya Madjesi iii nakobomba na soutien...
Sex Madjesi iii, aaah je t'aime...

Mbote na ndeko,
Bazalaki kobeta ba concerts, kosala ba show na ba maillots ya football, avec ba ballons, ba coiffures moko unique, ebineli ya lolenge na bango moko, eyembeli ya ndenge mosusu, vibrations ya somo etc. Bazalaki ba show men, nakanisa Lita Bembo azuaki inspiration epayi na bango. Sima ya ba mbula, tango Loko Masengo Djeskain akeyi na ye Brazza, Matadidi Mabele Mario akeyi Angola Saak Saakul Sinatra asalaki Show Machine mais pona tango muke kaka. Bana ba pauvres! Vieux Verckys mokili batutaka na yango tolo te kasi ba tombolaka mosapi.
Merci mingi na Papa Kinalo na Papa Mario, musala munene ozali kosala, okende toujours liboso.
Boboto o mboka bino.
Serge - Kongo na biso

Claude Kangudie 01/09/2014 22:23

Mes salutations affectives à mon frère et camarade Abel wa Bonguma Bina Edjidjimo, grand bilimien devant l'Eternel comme moi même. Bina, j'ai parlé ce dimanche avec Omar B. Il va bien. Nous étions, il y a un mois, à l'anniversaire des 82 ans du père de Guy Bbo. Il y avait Guy Zomele M. avec sa calvitie au carré. Il y avait aussi Djo Lima et les autres (Angleterre, Allemagne, France)...et il ne manquait que TOI. On a parlé aussi de ceux qui nous ont quittés: Adjebo Idedoa "Pa Kundi", Kayi, Ya Lex...Genita était empêché. Voilà les news...Mon frère NDOLO: je reviendrai sur ce but et victoire de AS Bilima-Vita dans la suite de la carrière de Pélé Kilasu...Les journaux titrèrent "Et une tête de Mbabu Zumbel suffit: 1-0"...J'en profite pour confirmer tout ce que Wa Bina Abel a écrit sur Sosoliso...Et l'émisson "En plein vent" qui s'en rappelle encore ? Ezalaki bomuana na biso. RD Congo, mboka ya Monseigneur Kataliko, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Dary-Abega 01/09/2014 15:06

Cher Messager!!!

Il serait peut etre impérieux au moment où l´on y est de contacter le sociologue congolais vivant en France je crois, Anicet Mobet.,car il est pour quelque chose dans le succès de l´orchestre Sosoliso.,,Coté spectacle ,show, organisation etc... Il y a eu le TRIO, mais aussi les héros dans l´ombre pour la reussite de cet ensemble. Merci.

ndolo 01/09/2014 12:40

bonjour!
En 1973,en plein succes, le trio madjesi avait profiter du calendrier de la LIFKIN qui avait
programme un match BILIMA-VITA CLUB et pour la circonstance le MADJESI ont mis en jeu
une coupe. je me rapel , le rouge et or avait gagne la coupe grace a un but de ZUMBEL de 30metres. Au pourtour Wenze ou nous suivons le match, on speculait...Djeskain mutu a bilima,
Mario.......Saakul mutu ya....,Donc kinsasa kiesse. Melesi mbmska!

NSINGI MABUASSA. 01/09/2014 10:46

Je me rappelle encore du morceau FEZA, du trio MADJESI.Malgré la danse três brutale où le physique domine les transes,il y avait une entente absolue entre les rythmes.Ce qui n´est plus le cas aujourd´hui.-
Chapeau à mon confrère Papa Kinalo.Tout ce qu´il dit est tellement véridique que Loko Massengo,le Dje de Madjesi,lors de son passage à Luanda pour le compte du groupe KEKELE,vávec Nyboma,en conversations amicales avec les journalistes du canal international de la radio nationale d´Angola,a felicite son compère Matadidi pour les retrouvailles en famillle dans la capitale angolaise.
Mbokamosika,vraimment c´est notre théâtre au vif.Ah!Ne Nimy se kavutuka,

E, Bina Wa Bonguma 01/09/2014 08:21

Je me rapelle d'une publicité de l'orchestre SOSOLISO : si ma mémoire ne me trahit pas c'était la pub de leur sortie officielle:
Un trio : MADJESI
Un orchestre:SOSOLISO
Une attaque: Bazooka
Un rythme: Sex Madjesi
Une danse: Bidunda-dunda
Je me rapelle également d'un concert que le trio Madjesi avec donné sur la place de la Voix du Zaire , croisement Kato-Kasa-Vubu, le concert avait du ètre arrêté puisque le toit de l'église St André s'était éffondré tellement il y a vait des ngembo, étant moi-mm ngembo je n'avais pas trouvé un endroit pour m'accroché d'autant plus que jétais arrivé en retard. Et c'était ainsi partout il jouait. Le gouvernement leur avait mm interdit, selon les "ont dit" (Kinshasa mboka ya ba motors) de jouer sur les places publiques pcq il y avait tjrs des dégats.
Je me rapelle également une fois le trio étaient sur Itaga, je crois qu'il venait de chez Matadidi Mario, ils étaient à pied et je vous assure la circulation était bloquée, paralysée sur Itaga et sur avenue de L'école. tellement la population voulait voir le Trio. Et bien évidemment les klaxons des taximen rythmaient le vacarme. De ma mémoire de Kinois jamais un orchestre n'avait fait bougé Kin la belle tel que l'orchestre Sosoliso et le Trio Madjesi. Merçi au trio et à l'orchestre Sosoliso pour toutes les joies et les bonheurs qu'ils ont apporté à ma jeunesse à notre jeunesse.
Avec le trio Madjesi c'était le top des shows, ils avaient l'art debouger et d'occuper la scène. Avec le trio c'était du "potanage".

Merçi à toute l'équipe de Mbokamosika. pour ce rétro.

E. Bina Wa Bonguma

PS mes salutations les plus fraternelles à mon voisin Mukos"kagudie".

Claude Kangudie 31/08/2014 15:17

Mon frère Ndolo, je ne sais pas où vous detenez vos affirmations. Cette deuxième chanson, il faut bien l'écouter en clair...et vous entendrez bien. Autrement, si notre frère Kinalo peut nous fournir les titres de ces chansons, ce serait mieux. Alors quel titre, mon frère Ndolo, donnez-vous à cette deuxième chanson ? Je ne sais pas quelle année Air Congo a eu des avions fokker. Mais Air Congo a eu des DC4 ainsi que les forces armées congolaises ANC. Moi même j'ai déjà voyagé sur ces avions en ces années là. L'aéroport de Nd'jili avait un aéroport annexe où l'ANC gérait ses avions...Mais restons sur le sujet du jour qui est Mario Matadidi. RD Congo, un si long fleuve de larmes et de sang...

Claude Kangudie.

ndolo 31/08/2014 03:06

bonjour!
la deuxieme chanson sous l'interview de Mario ne pas deciscion prise. En rapel aux mbokatiers, vers les annees 66,67, la flotte aerienne congolaise utilisait les fokker pour les deplacements a l'interieur du pays. bon WK,

Claude Kangudie 30/08/2014 19:08

Ndeko Pedro, je te confirme, le titre de la deuxième chanson, en sourdine de l'interview de Mario, c'est "décision prise"...Bon dimanche chez toi.

Claude Kangudie.

Claude Kangudie 30/08/2014 19:06

Mbote ndeko Kinalo. Matondo mingi na nge na kisalu nge ke sala na Mbokamosika...Tokolikia que na suite Mario akofungola libumu ya boa sur la fin de l'orchestre Sosoliso. Dercy Mandiangu atangaki kaka kombo ya mutu oyo azalaki à la base de la fin du Trio Madjesi. Cette partie est importante car nombreux s'étaient posé la question sur la fin des Madjesi. Ba panzani mpo na nini ? Baweli mbongo ? Baweli basi ? rien. Le sujet était devenu tabou...justement vu la puissance de nuisance de Franco, personne n'osait le braver et citer son nom comme fossoyeur du trio Madjesi. C'est un épisode mal connu. Soki Mister Matadidi peut nous en dire plus ce serait très bien. Nayoki ba nzembo ya Vévé des années 1970...beaucoup de souvenirs et de douleurs. Est ce ke Mario azali lisusu na nzembo na ye na Vévé na titre "Lucie" ? Ezalaki koyemba: Nalotaki na ndoto Lucie tobalani bato batondi...nga nandimi te...Tozali kozela suite. Rd Congo, mboka ya ba nkoko na biso, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Pedro 30/08/2014 18:55

C’est-à-dire qu’il existe effectivement une chanson intitulée « décision prise » ? Je me souviens qu’un mbokatier centrafricain y avait fait allusion, et nous lui avons dit que « décision prise » n’était qu’un vers de la chanson « mfumbwa ». Nous avions donc tort.

BORIBEGNOBEBA Bernard 31/08/2014 18:51

Mbokatier NDOLO, bonjour!
Je partage avec vous la même soif.
En plus, je voudrais apporter une contribution à votre interrogation sur la deuxième chanson en sourdine.
Dans un soucis de ne pas me tromper, je communique les titres suivants (des quatre chansons de l'orchestre VEVE de Verckys):
1) MFumbwa 2) Bolingo ya bomwana 3) Marie Sango et au 4) Sakumuna.
Vive Mbokamosika!

Claude Kangudie 30/08/2014 18:47

Le titre de la deuxième chanson qui joue en sourdine dans cette interview (après mfumbwa), c'est "décision prise" de l'Immortel Vévé. Mario parle de son voyage à Luluabourg, à bord d'un avion de militaire. Nous devons préciser que notre armée était un état dans l'Etat: elle avait ses avions de transport, toute une compagnie aérienne avec ses services d'entretiens et de maintenance. Pour rappel en 1968, un des DC4 de l'armée s'était abimée dans le fleuve...RD Congo ezali Libanga ya Talo.
Claude Kangudie.

Abega-dary 30/08/2014 17:12

Messager !

Merci pour cette interview sur Matadidi Mabele Buana Kitoko, une seule demande: Vivement la suite de cette interview.

Pedro 30/08/2014 10:33

Donc Matadidi est plus âgé que Sam Mangwana. D’environ trois ans. A 72 ans, il porte encore ses cheveux tressés. L’autre jour, je l’ai vu essayant (encore) de patiner vers le côté, comme James Brown, l’équivalent du moonwalk de Michael Jackson qui patinait à reculons. Cette fois-là du moins il s’est gardé de faire ces énergiques mouvements de tête comme s’il voulait que la tête se détache du reste du corps par le cou. Ces faiseurs des chansons sont quand-même des créatures spéciales à leur manière. Monter dans un avion avant l’âge de 20 ans, au début des années soixante, sans la permission de son père, pour aller chanter !

ndolo 30/08/2014 00:47

bonsoir!
la premiere partie de l'interview de Mario ns laisse la soif de la suite, merci Mario et mbokamosika.
En suivant la prestation de Mario, nous auditionons en sous la chanson Mfumbwa et une autre chansons que j'ai oublier le titre.

BORIBEGNOBEBA Bernard 31/08/2014 19:08

Bonjour M. PEDRO.
Je suis particulièrement touché du fait que vous vous souveniez de moi à propos de la chanson "Décision prise".
La réponse que le site m'avait proposée ne m'avait nullementt convaincu.
Même si dans la chanson "Mfumbwa" l'expression " Décision prise" a été bien soulignée, il existe bien une chanson dont le titre est " Décision prise" et qui est antérieure à Mfumbwa. Je poursuis toujours ma recherche et ne désespère pas qu'un jour notre site arrivera à trouver ce chef d'oeuvre " Décision prise" de la musique congolaise.
Elle commençait par:
Lelo lelo to kosuana die
Likolo ya...
................
Tozali na lomwana o komisa ngai rideau
...............

Angolais 30/08/2014 00:40

Salut Tonton

Histoire na yo ezongisi ngai na masolo oyo obetala ngai yango na les 77-78 na predia 17 ou 18 na Prenda. Ce mois ton fils na ndenge ya musique et tromboniste. Yo moko oyebi nanio je suis.
Nasepeli m ingi koyoka encore ba voix na bino deux (Tonton Mario et Ya Kinalo)
Na landaka ba nouvelles na bino epayi le grand soliste "filho toca viola" Teddy.

Koyoka voix na yo, ezongisi ngai epoque apres l´independance ya pays na biso Angola, ba voyage tosala na Angola mobimba, ba concert ya cidadela terrain foot ya plus de 100.000 personnes et terrain ya basquet 16.00 personnes. Ba voyage ya long trajet en bus de port alexandre jusqqu' a Luanda 1200 kilometres. Et pays na etat de guerre, mais tozali ko kende ko mobilisé population et nos militaires mpe bazala ki na besoin ya ko yoko musique.

Merçi Tonton opesaki ngai oportunité ya ko koma musicien ya bar, dons de la musique classiqque ya armé du salut mpo na komma musicien ya bar et na un grand orquestre. Avec des grand musicien comme Teddy, vieux Mogue, Sassa au trompets et Domin domingo, Timex, Kinitop, Myck, vieux Diana Spray, Ya Elvis et les autres.

Encore une fois Merçi

BORIBEGNOBEBA Bernard 29/08/2014 22:13

Ce n'est plus à démontrer que Mbokamosika est un outil véritable, redoutable de communication et de révélation par la richesse des documents historiques qu'il met à notre disposition.
Une fois encore, je suis très émerveillé , enthousiaste, nostalgique d'écouter cet interview de Mario Matadidi qui a tant remué le continent africain avec le trio Madjesi. C'est par grande surprise que j'ai pu voir le trio MADJESI à Berberati. A leur retour de Bangui pour Kinshasa, leur avion avait fait une escale technique dans cette ville du sud ouest de Centrafrique où je poursuivais mes études secondaires. La ville a été secouée par l'arrivée, sur son sol, de ces extra-terrestres de la musique congolaise et africaine.
Jusqu'aujourd'hui, ils sont restés immortels pour tant de personnes en Centrafrique dont beaucoup ont et gardent pour pseudonyme soit Mabele, soit Mario, soit Sinatra, soit Saakoul ou Djeskin.
Leurs chansons sont toujours d'actualité et oeuvres à succès intarissables.
Merci MARIO de nous avoir fait vivre à travers l'orchestre Sosoliso avec tes redoutables compagnons Masengo et Saakoul.
Je prie et remercie Dieu pour qu'il vous garde encore le plus longtemps possible en compensation des oeuvres grandioses que vous aviez réalisées et qui ont tellement participé à l'épanouissement de toutes les générations de l'époque. Vos oeuvres ont pénétré toutes les générations. "All right" Mario! "Do you speak English?" " Yes!" "Moi parlé à voix basse" etc...
Vous êtes vivant dans ma famille. Ma jeune femme, mes fillettes ( 5 et 7 ans) vous voient souvent, vous admirent avec moi comme en ce temps-là des années 70.
sans modération et avec beaucoup de respect, nous auditionnons et savourons vos oeuvres à jamais immortelles et qui demeurent sauvegardées en très bonne place dans notre importante collection musicale.
A quand la suite de votre message?
Pourrais-je vous joindre?
Quel est votre contact, Mario?
Votre interview ne m'a pas rassasié mais il a créé puis ravivé en moi une sensation de soif que je dois chercher de m'efforcer à désaltérer. FORMIDABLE! TRIO MADJESI!