Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Zok Roger

DEUX TRAITS CARACTERISTIQUES DE LA MUSIQUE DES NOIRS

Il existe des traits communs que l’on retrouve souvent dans la musique des Noirs. Outre le refrain qui consiste à répéter une même mélodie entrecoupée par une voix qui entonne en solo, deux autres caractéristiques se retrouvent aussi bien dans la musique congolaise que dans celle des noirs des USA.

 

1)      La coupure au milieu d’une mélodie

      Les musiciens se lancent d’abord dans un rythme endiablé et puis   

      brusquement arrive une coupure, un arrêt net suivi aussitôt d’une voix ou

      d’un cri. La musique reprend ensuite de plus belle.

      Je donne trois morceaux en exemple.

a)  ‘’The Organ grinder’s swing’’ de l’organiste américain JIMMY SMITH. 

 

b)  ‘’One mint julep’’ de RAY CHARLES.

 

c)  ’Les Voyous’’ de ESSOUS et l’Orchestre ROCK-A-MAMBO.

 

 

    2)  Le trémolo dans la partie musicale où le rythme est endiablé 

      La musique démarre dans un rythme assez modéré, puis celui-ci monte

      petit à petit pour atteindre un niveau d’excitation plus élevé.

      L’instrument solo se lance alors dans ce que l’on appelle en musique le

      ‘’trémolo’’. Cela consiste à jouer en vibration une seule note ou en

      alternance deux ou trois notes pendant un certain temps. C’est le moment

      où les danseurs, ou même les musiciens, entrent presque en transe.

      Trois exemples :

a)      ‘’Walk on the wild side’ de JIMMY SMITH (Oui, encore lui. Je l’aime bien !)

 

b)      ‘’Soul Serenade’ du saxophoniste américain KING CURTIS   

 

c)      ‘’Gare à toi Marie’’ de FRANCO ET L’OK JAZZ

 

 

3)      Conclusion

En guise de conclusion je dirai que j’ai beaucoup fouillé dans ma discothèque pour retrouver ces deux caractéristiques dans la musique autre que celle jouée par des Noirs mais je n’en ai pas trouvé. ELVIS PRESLEY, BEATLES, SIMON & GARFUNKEL, ROLLING STONES etc…Et même JOHNNY HALLIDAY qui interprète pourtant si souvent des chansons du Blues. Peut-être qu’il y en a, mais je n’en connais pas.

Je pense que cette façon de s’exprimer dans la musique est sans doute liée au besoin d’entrer en transe qu’on retrouve dans le rite Vaudou en Haïti, Zebola chez les Mongo ou Bilumbu à l’Est de la RDC.  

 

ZOK ROGER

JIMMY SMITH

JIMMY SMITH

Commenter cet article

Pedro 07/08/2014 09:47

Il convient de signaler que la hauteur technique de cet article ne permet pas à beaucoup d’entre nous laïcs, qui ne connaissons pas la différence entre une noire, une blanche et un crochet, de nous hasarder à commenter.

Messager 06/08/2014 20:17

Pour mieux illustrer l'intéressant article de notre ami Zok Roger, nous venons de placer à la une, un ancien article sur la transe. Vous y trouverez des précisions scientifiques sur cette notion..

Messager