Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Lused

Chers mbokatiers,

Permettez-moi de remercier, moi aussi, notre frère Lused, de cet exposé dont la substance a été suffisamment bien traitée. Il y a seulement deux questions que je voudrais poser à tous ceux qui peuvent y répondre, y compris notre frère Lused lui-même. 1. La première question porte sur le terme mfumu a kanda. Qui, parmi les oncles, est le mfumu a kanda ? Est-ce une question d’ainesse ? Le mot qui signifie oncle en kikongo est ngw’a nkazi (ngw’a nkhasi dans mon kizombo). Le mot ngwa est une variante du mot ngudi qui signifie mère. C’est le féminin du mot « se » qui signifie père, qui nous donne le mot kise évoqué dans l’article du frère Lused et qu’on pourrait traduire par « le côté du père ». Le mot ngw’a nkazi pourrait donc signifier que l’oncle maternel est une mère au masculin, de la même façon que tat’a nkento (la tante paternelle) signifie exactement père-femme. 2. La deuxième question porte sur un autre mot : mwan’a wuta (mwan’a guta dans mon kizombo). Est-ce que quelqu’un sait ce que ça signifie ? J’ai l’impression que ce mot se réfère au type de cousin éloigné qu’une tat’a nkento (dans ce cas, une cousine éloignée, fille d’une tante paternelle éloignée, cousine éloignée du père du mwan’a wuta) peut épouser.

PEDRO

 

 

 

Voici la réponse aux 2 questions posées par notre frère Pedro ,vu que personne n'a réagi:

 

1-QUI EST LE "MFUMU A KANDA" PARMI LES ONCLES?

 

-Le MFUMU A KANDA (Chef de famille) dans une communauté des bakongo de même lignée matriarcale appelé en Kikongo "KANDA" est l'aîné des Oncles ,donc le plus vieux parmi les oncles. Ceci est une règle générale.

 

Mais il y a aussi des particularités comme :

-1º)-Les conditions de santé:

- Si le chef est  physiquement inapte ,soit l'âge trop avancé ,soit maladif ...on lui met un aide qu'on appele un "NE MALU"("Celui qui a les pieds" )parmi ses cadets. Alors lui donnera seulement  les ordres ,son assistant ("NE MALU") .Lui servira de  Porte-parole.et marchera loin comme porte-parole .Sauf quand les conditions s'empirent alors on choisit un autre parmi ses cadets.Ça c'est surtout dans les villages.

 

)- Le Comportement :

-Le Chef de famille n'est pas un désorienté moral :Soulard ,fumeur de chanvre, Bagarreur ,aimant les conflits, Irresponsable.....

Mais il doit faire preuve de sagesse , un vieux respectable, un véritable doyen parmi les petits....

Sinon il sera considéré comme un VIEUX  ZERO ,alors toute la famille se tournera vers un autre aîné parmi ses cadets.Lui sera regardé comme un vieux inutile.

 

)- La capacité dans la tradition

-Le chef de famille ne peut pas être un homme s'enfoutiste qui rejette la famille ,plus grave encore s'il rejette la tradition. Alors ne sera pas considéré comme digne puisqu'il s'agit ici de la tradition

C'est ainsi que le Prince MVENBA A NZINGA Du Royaume Du Kongo, a failli perdre la Royauté. Quand leur père le Roi NZING'A NKUVU du Royaume du Kongo est mort , les anciens se sont rapidement réunis pour établir son cadet MPANZU A NZINGA ,pour la simple raison que le prince aîné MVEMBA A NZINGA étant converti au christianisme ,commençait à combattre la tradition. Alors les anciens le jugèrent indigne et voulurent établir son cadet. Heureusement qu'il était appuyé par les Portugais , alors pour s’imposer ,il a fallu recourir aux armes, c’est ainsi qu’il en tua son frère et s'imposa de force ....

 

N.B:

Mais il y a une différence entre villes et  villages .Dans les villes chaque famille (KANDA) est dispersée et mélangée ,ET la tradition n'est pas respectée À LA LETTRE...L'oncle aîné prend automatiquement les choses en mains et les autres cadets d'une manière automatique ,le consultent ,le reconnaissant comme aîné. Et toute la famille le consulte d'une manière automatique à moins qu'il soit négligeant, s'enfoutiste, vraiment inapte, trop maladif, irresponsable....etc. Alors tous les oncles cadets jugeront nécessaire un autre aîné parmi les cadets qu'ils consulteront à sa place ,et le laisseront agir comme aîné.... Tout se fait d'une manière automatique , donnant toujours priorité au plus âgé responsable.

 

Mais dans les villages, il y a une grande agglomération de toute la famille pour chaque KANDA. La tradition est suivie à la lettre. Alors là la chose devient plus  sérieuse.  À tel point que tous les oncles de KANDA se réunissent et appellent tous les membres  de  la famille pour présenter leur aîné comme chef à la connaissance de tous petits ou grands. Soit alors un des cadets jugé plus responsable et capable au cas l'aîné ne sert à rien.

En présentant le chef de la famille ,s'il y a nécessité d'un "NE MALU" ,on le présentera aussi ,comme aide favorable pour raison d'âge avancée, maladie, inaptitude pas trop fort.

Cela se fait après la mort ou la démission de l'ancien chef pour les raisons precitées ci-haut. Dans les villages ,c'est presque une petite cérémonie. Mais au niveau de la royauté c'est une TRÈS grande fête, puisque le Roi est considéré comme le chef d'une grande famille BAKONGO unie qui est le ROYAUME  KONGO.

 

 

2-QUE SIGNIFIE "MWAN'A GUTA" ?

 

-En Français ,si tu appelles quelqu'un ONCLE ,lui à son tour t'appellera NEVEU OU NIECE.

-En Portugais,si tu appelles quelqu'un TIO (ONCLE) ,lui à son tour t'appellera SOBRINHO (NEVEU) ou SOBRINHA (niece).

 

-En Kikongo aussi ,si tu appelles quelqu'un NGU'A NKAZI (Oncle maternel) ,lui aussi à son tour t'appellera MWAN'A NKAZI  (neveu ou nièce)

 

Toujours dans le même ordre d'idée:

-En Kikongo encore , quand tu appelles une femme TATA NKENTO (soit SE DIA NKENTO ,en Kikongo original) ,qui signifie TANTE PATERNELLE ,donc la soeur du papa.

 

Elle aussi la TANTE t'appelleras MWAN'A GUTA (soit MWAN'A WUTA).donc “mon enfant conçu au moyen de mon frère”. Donc l'enfant d'un  frère ou d'un cousin par rapport à la tante paternelle.

 

QUE SIGNIFIE MWAN'A GUTA ?

-C'est la manière que ta grande sœur, petite sœur, ta cousine appellerons chaque fils ou fille si tu es UN HOMME  mukongo .

 

N.B: Pour la grande sœur,  ou petite sœur  de la maman ,l'enfant dira seulement "Ma mbuta"(grande maman) ,soit "MA NLEKE (PETITE MAMAN)  et elle (La sœur  de La maman) dira seulement " mon fils" ou "ma fille" (E mwan'ame) ...Donc mwana seulement ça suffit.

 

Donc avec la tante MATERNELLE (MAMA KULUTU ,MAMA LEKI ) IL n' y a pas de MUAN'A GUTA, ça concerne les "TATA BASI "( tantes paternelles)(Les sœurs  ou cousines  du papa).

 

Et dans le même ordre d'idée,

:Pour le grand frère ou petit du papa ,l'enfant dira seulement "Pa mbuta" (grand papa") ,soit "Pa nleke"(petit  papa) et lui aussi dira seulement " mon fils" ou "ma fille" (E mwan'ame) ...Donc mwana seulement ça suffit.

 

Donc avec l'oncle PATERNEL aussi (PAPA KULUTU ,PAPA LEKI ) aussi , IL n' est pas question de "MWAN'A GUTA),  ça concerne SEULEMENT les "TATA BASI" (tantes paternelles)(les soeurs ou cousines du papa).

 

LUSED

 

 

 

 

 

Bien Cher Frère Lused,

J'ai lu avec beaucoup d'attention votre article sur le mariage chez les bacongo. Je vous felicite vivement pour cela! Dans tous les, je suis pas d'accord avec vous en ce qui concerne l'interpretation donnée. Il est vrai que les bacongo sont matriarcats mais la relation avec la famille paternelle n'est pas aussi simple. Je suis muzombo né et vecu dans le milieu des bandibu. Je parte kizombo et kindibu. Comme j'ai eu dans ma vie beaucoup d'amis manianga, bantandu, mbesi Mbanza Manteke et bansansala. L'enfant appartient a Kanda mais reste lié à la famille paternelle, pour qui demeure ''fils ou fille''. Je vous enverei un article a ce sujet pour que nous puissons enrichir nos connainces et opinions à ce sujet.

Pedro Kitoko

À mon cher Pedro Kitoko
Tu viens de dire "L'ENFANT APPARTIENT À KANDA MAIS RESTE LIÉ À LA FAMILLE PATERNELLE ,POUR QUI DEMEURE "FILS OU FILLE"

je trouve ça grave comme declaration pour toi un mukongo.A moins que tu soit un moderniste alors je te comprends ,mais n'appele pas ça la tradition bakongo.
Si tu aurais dit peut etre que reste LIÉ à son PÈRE comme geniteur j'allais un peu te comprendre.MAIS RESTE LIÉ À LA FAMILLE PATERNELLE ,c'est archi faux et je n'ai même pas besoin d'un quelconque article qui approuve une telle declaration qui detruit le MATRIARCAT.
Si LE KANDA chez les Bakongo est la famille même d'un enfant comment voulez-vous qu'il ne soit pas lié au KANDA (FAMILLE DE LA MAMAN ET ONCLE,AS FAMILLE) ,mais qu'il soit lié à à la famille paternelle ?
Mais si l'enfant mukongo est lié à la famille paternelle ,alors ce n'est plus le Matriarcat.
Si tu me montre un tel article j'ecrirai à son Auteur de corriger cette erreur pas pour apprendre.

En ce qui concerne la tradition bakongo ,elle ne defend pas un enfant d'être elevé chez son père ,ni son père cadet,ni chez sa tante ,soit son grand frère ,soit sa grande soeur...bref être elevé ,eduqué ou être scolarisé ...par sa famille paternelle.Malgré que beaucoup ont été elevés par les oncles consequence du matriarcat.
La tradition ne neglige pas aussi le papa ,c'est pourquoi on parle aussi du "KISE" ,ainsi l'oncle te le papa collaborent,malgré que beaucoup des papas ont eux même négligés leurs fils au profit des neveux consequence du Matriarcat.Mais ce n'est pas la tradition qui les a obligés.

Mais en ce qui concerne l'appartenance familiale de l'enfant ,là la tradition est categorique :L'ENFANT APPARTIENT Á LA MÈRE ,L'ENFANT APPARTIENT AU KANDA (le luvila de la maman) ,L'ONCLE EST LE CHEF DE FAMILLE (MFUMU A KANDA) ,pas le papa.
Si cet article contredit cette verité alors corrige ça.

Quand aux amis bakongo que tu as par-ci par là ,il faut savoir que vis à vis de la tradition bakongo nous avons trois groupes de personnes:

1-LES MODERNISTES 
-Ceux-ci qui rejettent catégoriquement la tradition à cause des temps modernes, il n'ont pas tort les temps ont changés.Ils sont quand même sincères.Felicitations !!!

2-LES TRADITIONALISTES MODERÉS
-Ceux-ci ont la tradition modernisée ,lls ont besoin de la tradition mais tout en modernisant les choses.ESSAYANT D'ADAPTER LA TRADITION À LA VIE ACTUELLE.D'habitude ils disent :"MAKI NZA A NKULU MAMANA...O WAU SE TANDU QUI A TEMOKA..."ÇA C'EST LES TEMPS ANCIENS ,MAINTENANT NOUS SOMMES AU TEMPS DE LUMIÈRE..."
Une tradition ancestrale une fois modernisée il ne faut plus appeler ça "NOTRE TRADITION".C'est ce qui est en vogue aujoud'hui de presque toutes les villes du monde ,là où les traditions se sont melangées.C'est une tradition mixte.Voila la source de ta declaration.

3-LES TRADITIONALISTES CONSERVATEURS
-Il y a aussi la TRADITION ANCESTRALE ,LA TRADITION DES ANCIENS : 
"MANA BASISA BAMBUTA" (CE QUE LES ANCIENS ONT LAISSÉ) .C'est ça la veritable tradition de chaque tribu ,c'est en voie de disparution.Vous pouvez avoir la chance de la trouver des les villages isolés.Pas dans les villes.Ceux-ci luttent pour la conserver

Cela ne veut pas dire que je suis d'accord pour toutes ces choses que j'ai écrites DANS CET ARTICLE.Si tu veux connaître ma position ,veuillez lire les commentaires de Sam Malonga et du Messager.

Mais être d'accord ou pas ,quand il ságit d'informer le monde sur tradition bakongo ,il faut les presenter LA TRADITION ANCESTRALE DES ANCIENS ,telle qu'ils l'ont laissée.C'est ça la tradition bakongo.La tradition modernisée est deja mixte et universelle ,on ne peut plus l'appeler TRADITION BAKONGO, MÊME SI C'EST EN VOGUE PARTOUT ...C'est ne plus la tradition BAKONGO .Peut être il faudra l'appeler peut être tradition universelle.......

Je ne sais pas si tu m'a compris.Moi-même je ne suis pas d'accord avec toute la tradition ,IL Y A BEAUCOUP DE CHOSES mauvaises parfois dans la tradition ,surtout dans le domaine de ceremonies funeraires,etablissement d'un grand chef ...etc.Mais être d'accord ou pas ,il faut toujours présenter aux gens ce qui est propre aux Bakongo.

Et dans la tradition bakongo :être d'accord ou pas ,L'ENFANT APPARTIENT À LA MÈRE ,L'ENFANT APPARTIENT AU KANDA ,LE CHEF DE FAMILLE (MFUMU A KANDA ) EST L'ONCLE.
Mais pas lié OBLIGATOIREMENT à la famille paternelle comme tu le dis,l'enfant peut rester chez son papa et maman ,soit chez l'oncle ,tante,grand frère....la tradition ne defend pas ça.Mais il restera OBLIGATOIREMENT partisan de Kanda ,vouloir ou pas ,peut importe où il soit eduqué .En cas de problème l'oncle sera rappelé...Il est de la famille de cet oncle.

Au lieu de donner ta propre nouvelle interpretation sur le matriarcat chez les bakongo ,tu devrais tout simplement donner ce que tu pense sur tel ou tel point vis à vis de La tradition ancestrale des anciens.

Lused

Commenter cet article

LUSED 14/07/2014 20:07

AH AH AH AH !!!!!!!!!!

Claude Kangudie 14/07/2014 13:49

Kumini Kipako eehh mueni Ta'Polo eeh yaye...ehh nakomi Kipako eehh namoni Ta'Polo eeehh...Mbuta Pedro Kolele ? Toma sala... RD Congo,Libanga ya Talo.

Claude Kangudie.

Claude Kangudie 14/07/2014 13:46

Mbuta Lused, ngeye ka zeyi mambu ko...Je suis dans une association des ressortissants bantandu, bandibu, bref une association ne Kongo du Cataracte. Bien qu'étant muluba, personne n'osera me contester mes accointances kongo. Moi, j'ai une double nationalité: muluba/mukongo...RD Congo ezali Libanga ya Talo.

Claude Kangudie.

LUSED 14/07/2014 11:58

Papa Claude
Kolele ?
On va bientôt t'incorporer dans la famille bakongo.
La stratégie : on te choisira une femme mukongo parmi les "TATA NKENTO"

AH AH AH !!!!!! (Rires)


LUSED

Claude Kangudie 14/07/2014 11:35

Mbuta muntu Safari ehh Mbuta muntu Samwele nu yambula. Mbuta SamWele, yambula ya kina...Kulula ehh. Tata Malonga widi nkunga ? Mambu ma ka ma sidi ko..Kiese ka sakidi ehhh. RD Congo ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Claude Kangudie 14/07/2014 11:28

Ehhhh Mbuta SamWele, widi bana ba Los Angel ??? Ba vayikidi ehhhh. Mputu, ka nsi eto ko. RD Congo, nsi'a Tata Simon Kimbangu, Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

LUSED 14/07/2014 03:59

Le Messager et Pedro
Avez vous réussi à ouvrir le vidéo de la chanson de TETA LANDO interprétée en Allemagne ?

Moi je ne parviens pas ,pourquoi ?
Obs: voir les commentaires que je vous ai écrit au sujet de la chanson TATA NKENTO de TETA LANDO.

LUSED

Messager 13/07/2014 13:21

Lused,

Merci pour la correction au sujet de Tata Nkento. En ce qui concerne Teta Lando, nous avions publié un article sur lui depuis 2010 avec Kupessa Ngombo.
Comme beaucoup de mbokatiers n'avaient pas vu cet article, je viens de le rediffuser, avec l'anthologie de la musique Angolaise comprenant quelques chansons de Teta Lando.

Messager

LUSED 13/07/2014 01:34

A Pedro
Excusez-moi ,les paroles sont vraiment ça,j'ai essayez de suivre la chanson ,j'ai vu qu tu avais raison c'est vraiment ça, puisque les paroles du chant disent:

"TANTE LAISSE QUE NOUS DANSIONS ET JOUiONS
LE JOUR QUE JE VAIS MOURIR ,ENTERREZ-MOI AU BORD DE LA RUE
QUAND LES JEUNES GARÇONS DE LA FAMILLE SE SOUVIENDRONT DE MOI PAR LA PHOTO
LES JEUNES FILLES QUI PASSERONT SE SOUVIENDRONT DE MOI A PARTIR DE LA PHOTO
LA AU CIMETIÈRE ILS SE SOUVIENDRONT DE MOI PAR LA PHOTO

Ref : ILS SE SOUVIENDRONT DE MOI PAR LA PHOTO

C'est ça que tu as écris en Kikongo ,tu as raison ce sont ces paroles ...seulement le refrain qui me venaient à la mémoire.Souvenirs lointains...

Obs: Vraiment en suivant les paroles ça c'est un autre MOKOLO NKOKUFA.

TETA LANDO pensant à sa mort supplie sa tante de danser et jouer pendant qu'il est encore vivant ,et charge sa tante après sa mort de mettre son corps au bord du chemin,avec photo , pour permettre à tout le monde de se souvenir de lui par cette photo.

Qui est cette tante particulière que TETA LANDO supplie qu'il danse et jouer avec elle pendant qu'il est encore vivant ?Mystere !!!Pourquoi seulement cette tante là? Pourquoi cette supplication ? Pourquoi parle-il de sa mort a cette tante la ?
Seul TETA LANDO pouvait dévoiler ce mystère .Mais trop déjà englouti au cimetière .

LUSED

LUSED 13/07/2014 00:18

Pour Keynes
LE MFUMU A KANDA DOIT AVOIR NÉCESSAIREMENT L'INTELIGENCE NOCTURNE ?

Oui c'était nécessaire dans les temps anciens ,mais plus nécessaire aujourd'hui.

Dans les temps anciens ,la tradition marchait de pair avec les mysticisme: donc le fetiche,la sorcellerie,les statues....été.C'était une chose normale ,les coutumes et dieux des nos ancêtres ....Le peuple ne prenait pas la sorcellerie comme aujourd'hui .Les problèmes ,maladies,mort permeturee ....étaient considérés comme mauvais sort suite à l'infidélité aux coutumes encestrales.Parfois alors des attaques extérieures des personnes jalouses ou en rivalité....etc.

La tradition marchait de pair avec le mysticisme,c'est pourquoi on avait officiellement des NGANGA NKISI ,NGANGA NGOMBO....ETC Des féticheurs,des devins....etc.

On avait aussi beaucoup des problèmes et croyances liés au fétiche et la sorcellerie d'où le chef devait aussi être dans le bain de la chose ,comme tu viens de le dire.Donc il était nécessaire dans le temps.Et comme dans chaque famille il y a des anciens qui sont les vieux de la famille ce sont eux ces vieux mystiques qui faisaient des cérémonies pour le nouveau chef ,que ça soit pour le nouveau Roi.Ce sont des cérémonies liées au fétiche et sorcellerie.Cette inspiration est venu des Rois de la Babylone qui s'entouraient des magiciens,des enchanteurs,des sorciers,des astrologues ,des sages.....etc.

Mais à l'avènement du Roi NVEMBA A NZINGA,la tradition se sépara du mysticisme.Le Roi NZINGA NKUVU ,son père ,la reine et lui le prince furent baptisés et se convertirent au christianisme .Mais malgré cela son père ne voulut pas lâcher la tradition qui allait à l'encontre du christianisme.Le Roi finit par chasser les Portugais qui se réfugièrent chez le prince a Nsundi.

Quand le père est mort NVEMBA monta au pouvoir ,influencé par les Portugais ,mît fin au mysticisme dans tout le Royaume du Kongo par une loi stricte.D'un côté par ce qu'il s'était converti au christianisme ,mais de l'autre côté ,il craignaient les vieux ,les anciens mystiques qui étaient contre un Roi qui combattait une tradition soutenue par le fétiche et sorcellerie....

Avec l'influence portugaise ,la loi fut tellement stricte que NVEMBA n'hésita pas a tuer sa propre mère partisan de la tradition fétichiste.Ainsi il ouvra la porte aux blancs qui inondèrent les missionnaires au Royaume ,brûlant tout fétiche,interdisant le fétichisme public.C'est ainsi que prit fin tradition fétichiste.

Donc désormais la tradition ne consistait plus qu'à observer les lois et coutumes sociales laissées par les ancêtres ,sans recourir au fétiche.Donc jusqu'aujourd'hui ,ce n'est plus nécessaire que le MFUMU Kanda ait une quelquon intelligence nocturne,tout le monde prie ,tout le monde se confie a la protection de Dieu au ciel ,personne ne croit plus aux dieux des ancêtres.

Seules quelques églises africaines qui luttent pour rentrer à la tradition fétichiste ,soit disant que c'étaient les dieux des nos ancêtres.Mais au niveau de la famille africaine c'est désormais de l'histoire.Sauf si quelqu'un voulait le faire secrètement ,et individuellement....mais ce n'est plus officiel.Ni nécessaire l'Evangile a pris place.

LUSED

LUSED 12/07/2014 23:30

LA CHANSON "TATA NKENTO DE TETA LANDO"

Au Messager
Cette chanson ici de l'orchestre Surprise L'os Angel malgré que le titre est "Tata nkento", est différent de la chanson "TATA NKENTO de TETA LANDO.Heureusement Pedro m' a rappelé ça appartient à TETA LANDO.

Concernant la chanson "TATA NKENTO" de L'os Angel ,ils chantent "TATA Y'ANZOLA ....eee...)
Qui signifie :"JE L'AI AIMÉE " qui ? "TATA"
Donc "la tante ,je l'ai aimée..." Donc j'ai beaucoup aimée ma tante.Chez les bakongo si la tante (éloignée) est trop jeune ,moins âgée que l'homme , on peut l'aimer aussi.Soit aussi ,par respect ,on peut appeler la fille de la tante ,TANTE aussi.
La chanson ne dit pas TATA YA ZOLE (deuxième père ) ,mais plutôt "TATA Y'ANZOLA ...EEE", mais en prononçant "TATA YA NZOL' eee". (je l'ai aimée ,la tante). L'auteur du chant ,chante une tante (ou fille de tante ,par respect), bien aimé ,laquelle l'homme espère qu'on fasse le reste (MAMBU MASIDI) ,le reste qui est nécessaire pour sa tante bien aimée ...Il a besoin de sa tante bien aimée.

Par contre la chanson "TATA NKENTO" de TETA LANDO ,fait allusion à une tante qui est soit partie ,soit loin ...désespéré de la revoir encore ,demande à sa tante bien aimée de se souvenir de lui ne fut par la photo:"TATA NKENTO UMBANZILANGA MUNA FOTO... "

La chanson que je cherche est du musicien TETA LANDO de l'Angola.TETA LANDO est déjà mort,il était comme Tabu Ley au Congo ,et D'oliveira du groupe SAN SALVADOR était comme Wendo.Meme quand Tabu Ley est venu en Angola ,c'est lui qui l'accompagnait a la télévision ....

Les deux : D'Oliveira et TETA LANDO sont originaires de SAN SALVADOR ,DONC MBANZA KONGO (comme ville). Voilà pourquoi je l'ai confondu avec le groupe SAN SALVADOR du SAN SALVADOR. (Mbanza Kongo)

La chanson Tata nkento de TETA LANDO fit succès comme MOKOLO NAKOKUFA de Tabu Ley .

Cette chanson De TETA LANDO ,beaucoup apprécié fut plusieurs fois interprétée surtout dans les fêtes des Angolais ,en Angola ou à l'extérieur.

Cliquez ici ,
Cette même chanson de TETA LANDO en train d'être interprétée par Bengui Angelo en Allemagne.C'est cette CHASON de TETA LANDO dont je parle.

http://m.youtube.com/watch?v=BPyMnUcQ0hA

LUSED

LUSED 12/07/2014 22:36

A mon frère Pedro
La chanson est de TETA LANDU ,mais les paroles ne sont pas ça .Pour connaître la chanson en question ,veuillez cliquer ici :

http://m.youtube.com/watch?v=BPyMnUcQ0hA

Ici cette chanson "TATA NKENTO" de TETA LANDU est interprété par Bengui Angelo en Allemagne.

LUSED

Keynes Henriques Jose 12/07/2014 16:09

Je demande a Mr Luced de bien vouloir nous eclaircir s'il est vrais que pour etre Mfumu-A-Kanda, il fallait avoir necessairement l'INTELLIGENCE NOCTURNE pour pouvoir proteger avec succes ses membres? Si c'est vrais, comment et qui l'investi?
Keynes

Pedro 12/07/2014 15:49

Merci, Messager. Je connais bien cette chanson, mais, je ne me rappelais même pas qu’elle parlait de Tata Nkento. Ce qui nous intéressait le plus dans cette chanson, c’est le cri qui dit « E nsangu za bana ba Los Angel zinatukini ». Ce cri était devenu notre devise. Chaque fois qu’on avait une très bonne note à une interrogation, on s’écriait : « E nsangu zinatukini ». Cette belle époque où la seule motivation était l’orgueil de travailler dur et de bien faire ! Plus tard, quand nous avons appris ce qu’était l’art pour l’art, nous avons commencé à parler de l’étude pour l’étude, ou étudier pour étudier. Nos profs étaient si misérables qu’ils ne pourraient pas nous convaincre qu’être instruits comme eux valait quelque chose.

Messager 12/07/2014 13:16

Tata Nkento, « Tata ya Zole », « deuxième père » : voici encore un sujet intéressant pour notre ami Lused. Il est puisé de la chanson de Surprise Los Angel actuellement en ligne .

Messager

Messager 11/07/2014 16:31

Pedro et Lused,

Je n'ai pas trouvé la chanson " Tata Nkento umbanzilanga muna foto" du groupe San salvador. C'est pourquoi je diffuse un titre proche: *Umbanzanga" du même groupe, révisité avec l'orchestration des Bankolo Miziki en 1972.

Pedro 11/07/2014 15:20

Cher Lused, est-ce la chanson que Teta Landu a interprétée ? Tata-nkento e yaya yambula twakina kweto … Vana ziami e o sia vo foto. Andumba belutanga bambanzilanga muna foto. Si ce n’est pas celle-ci, au moins, l’idée de banzilanga muna foto vient de là alors.

Messager 11/07/2014 15:14

Lused,

Je vais voir si la chansons existe.

Messager

LUSED 11/07/2014 09:39

Messager
Je ne crois pas que c'est ça la chanson que Pedro cherche,j'ai l'impression moi aussi avoir entendu cette chanson ,mais ça m'échappe à la tête ,les souvenirs sont lointains .

Si on ne trouve pas on peut proposer à Pedro une autre chanson,s'il voudra.
Comme on a beaucoup parlé des ba "TATA NKENTO"

On peut lui auditionner:

"TATA NKENTO UMBANZILANGA MUNA FOTO....TATA NKENTO UMBANZILANGA MUNA FOTO..."
(TANTE SOUVIENS TOUJOURS DE MOI A PARTIR DE LA PHOTOGRAPHIE...)

Les paroles de base sont à peu près ça ,une chanson du groupe SAN SALVADOR.

Je ne sais pas si MBOKAMOSIKA a cette chanson.

LUSED

Messager 10/07/2014 20:14

Pedro,
Yoka naïno séquence oyo .

Messager

Pedro 09/07/2014 12:16

Avant que je n’oublie, chers mbokatiers, si vous connaissez cette chanson qui était exécutée par les boy-chauffeurs sur les camions qui transportaient des gens de la gare de Moerbeke (Kwilu Ngongo) à Kimpangu, réagissez. La chanson disait : « Eyay’e mwan’a gut’e tuu voyo. »

Pedro 09/07/2014 09:19

Merci, LUSED, de ces éclaircissements. Je n’avais jamais entendu parler de NE MALU, moi qui ai grandi à la campagne. Heureusement, nous nous sommes maintenant réfugiés dans la culture urbaine où l’on échappe à l’inutilité en contribuant à l’éducation des neveux et nièces. Sinon, des gens comme moi auraient certainement besoin d’être secondé par un ne malu en tout.

LUSED 09/07/2014 00:13

Pour mon frère KITOKO
Donc un deuxième Pedro appelé Pedro Kitoko,en guise de réponse à ton opinion sur le matriarcat ,veuillez consulter l'article :
"LE MARIAGE AVEC LES FILLES DES TANTES ET LE "LUVILA" CHEZ LES BAKONGO"

J'ai écrit une réponse concernant ton opinion dans cet article.

LUSED