Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Pierre Tabala Tabaro

LES FRERES SOKI


En 1969, à 15 ans grâce à son œuvre "Baboti Bapekisi", 
Paul Emile Soki gagne le premier grand prix du Festival de la chanson organisé par le grand ténor Gérard Madiata. 

[ la chanson : Marie Yeye de Emile Soki et La Musette 


 

Ce n'est pas avec son frère Soki Maxime mais avec ses amis Toukala Pierre Toupie et Alfred Luboya d'un petit groupe musical du quartier, le Concerto National dans lequel Paul Emile Soki fit ses débuts. Ainsi, les éditions la Musette de Charles Lukelo les embrigade pour les enregistrements. 
A cette époque l’orchestre Bella Bella n'existe pas, Ils enregistrent sous le label La Musette, Orchestre La Musette, Avec Toukala Pierre Toupie(chant) ; Johnny Roger Bingana(guitare solo) ; Jean Bosco Bayabo(guitare rythmique) ; Makirimbia(Percussion). Citons les chansons : : Marie Yeye, Nakondi mingi, liyoto, lisolo... Il est à noter qu ' à cette époque Nyboma Danos Kantador grand ami à Emile Soki, chante déjà dans le groupe musical Baby National de Freddy Mulongo, ancien joueur de V. Club de Kinshasa. Maxime Soki lui, est encore étudiant à l'Université de Lubumbashi mais, pratique en dilettante, la musique pendant ses différents séjours à Kinshasa. Un jour, il décide de faire de la musique son métier. Il rejoint donc le groupe de son jeune frère et complète le répertoire avec ses compositions "Muasi ya Bato" et "Misère ya Basi" mais aussi, les chansons de Emile Soki, Johnny Roger et Jean Bosco : Baboti Bapekisi, Mpeve santu, Mokolo ya mariage, jamais de la vie, Mamie Rita, Coletta, Alexandrine, Luta ….

[Chanson Baboti Bapekisi de Emile Soki et La Musette 


b


Le groupe s' élargit et attire de nombreux fans lors de ses productions ; Dans leur chansons Maxime Soki lancent souvent le cri Bella Bella, mais nous sommes dans la Musette.
Se prenant pour le seul intellectuel du groupe, Maxime Soki veut s' imposer comme leader. Malheureusement , il va buté à une opposition farouche de guitaristes. Maxime Soki prend son jeune frère Émile pour faire un tour chez"A côté Bar" où ils se produiront, avec un petit groupe non structuré, en matinée et en lever de rideau de l'orchestre Négro succès de Siongo Bavon marie marie. 






Cependant,Jean Bosco Bayabo ont été rejoint par Willy Klem Teddia, Mongo Ley ; ils baptisent leur groupe du nom de Super Bella Bella et larguent sur le marché un 45 tours contenant deux titres : Motema Babotaka te de Willy Klem et Elimu Santu de Jean Bosco. Mais le groupe se disloque ; Johnny Roger se retrouve dans l ' ensemble musical de Kwamy puis s' installe dans la suite au Togo où il trouvera la mort. Jean Bosco est toujours à Kinshasa. Par contre, Toupie mit sur pied le groupe Miredo, il enregistre un 45 tours, "Amie ya Bomuana". Nous perdons sa trace pour le retrouver qu ' en 1995 aux côtés de Youlou Mabiala dans l' orchestre Kamikaze Loningisa.


[ Chanson Elimu Santu de Jean Bosco Bayabo et Le Super Bella Bella :



Désormais, l'ancêtre de Bella Bella a pour port d' attache chez A côté Bar : il s'y produit entre 14h00 et 22h00 et, le Négro Succès prend le relais jusqu' à l' aube. Maxime Soki ne fait pas partie de l' orchestre Négro Succès. Par contre, Nyboma est dans le groupe de Bavon marie marie et chante aussi avec les Soki. Nous sommes vers la fin de l' année 1970, Bavon marie marie meurt lors de l ' accident de voiture, Maxime Soki fait appel à Nyboma Danos Kanta et prend son jeune Emile Soki pour créer officiellement l' orchestre Bella Bella chez Verckys Kiamwangana aux éditions Vévé. Ils sont avec Emany Shaba( guitare basse), Kinzunga Tonton Ricos(guitare solo),Zeus Kayembe(guitare solo), Bissikita Pierre(guitare rythmique),Dino Vangu(guitare solo), Barly Barlieto(guitariste Yéyé) …. Nous sommes enn 1971. Ils enregistrent une série des tubes : Masanga, Mayanga, Bana Balela nzala, Sofele, Mobali Akenda Voyage, Nono, Nzube,Kimbundi,Rosa, Nakweyi ndeke, Lili, Pete Pe tosi tolata,Nzungu ya Kala, Bipale ya pembeni, Le petit Emile Soki, Baiser ya Litama ….


[ Chanson Bana Balela Nzala


En 1972, Emile Soki Dianzenza abandonne son frère Maxime Soki Vangu, il quitte le Bella Bella aux éditions Vévé pour mettre sur pied son propre groupe le Bella Mambo avec Papy Tex, Babalou, Makiona sala, July Ngongo(guitare rythmique), Dino Vangu(guitare solo), Marie Egée(drums), le bassiste Mepe Cherry de l'Empire Bakuba. Avec le soutien financier de Franco Luambo Makiadi, le groupe enregistre une série de 45 tours avec des chansons : Tongo Etani, Chérie Nyota, Pema ya bomoyi ….. C'est dans cet orchestre que Papy Tex Matolu débute réellement sa carrière musicale en tant que chanteur professionnel.

[ Chanson Chérie Nyota de Soki Dianzenza et le Bella Mambo:




Par contre dans le Bella Bella, C'est bien l'arrivée de Taghar Mulembu qui, remplace valablement Emile Soki.
A trois avec Danos Kanta Nyboma et Soki Vangu, l ' attaque chant est réformée. L'orchestre Bella Bella est en forme: Swaze de Bissikita, Taty, la vérité blesse, Marcelui sont sur le marché du disque. On raconte que Verckys qui 
s' aperçois que le départ du petit Emile Soki de Bella Bella, déstabilise aussi l' écurie Vévé, fait éclater le Bella Mambo.
Emile Soki Dianzenza réintegre le Bella Bella avec des tubes Mandendeli, Lina Mama … Après quelques mois, Emile Soki Dianzenza laisse tomber le Bella Bella pour rejoindre July Ngongo, Milano Nzoy, Cebos Bompete, Kanda Bongo Man pour continuer l'aventure Bella Mambo Renové. Nous sommes en 1973.
De l ' autre rive, le Bella Bella enregistre une série de 45 tours : Tukina, Getou Salay, lipua lipua.... on retrouve aussi Pépé Jean Kallé de l'empire Bakuba qui fait partie de l'écurie Vévé. Ce dernier chante aux cotés de Mulembu, Soki Vangu et Nyboma Kanta dans les chansons: Lusamba, Kalala et Sola de Mulembu Taghar, Mbuta de Nyboma.
L' orchestre Bella Bella est invité pour animer une soirée de mariage dans le Bas Congo ; Soki Vangu en dernière année de licence à Kassapa, privilégie ses études et ne se pointe pas à cette invitation. A son retour de Lubumbashi, il est suspendu par Verckys. Mais têtu qu 'il est, il prend des précautions en protégeant légalement son appellation contrôlée "Bella Bella" ; Ensuite, il réunit la grande famille Soki pour leur signifier ses intentions de créer l'orchestre Bella Bella de Frères Soki avec le label "Allez-y frères Soki". Emile Soki est contraint d' abandonner encore son œuvre entre les mains de Dino Vangu et Makiona Sala.

Du côté de ses amis de Bella Bella, Soki Vangu va leur annoncer sa décision de claquer la porte des écuries Vévé afin de créer ailleurs le Bella Bella Musoso c ' est à dire Bella Bella Mouvement Soki Soki. N'ayant pas été convaincu par cette nouvelle structure , tous les musiciens décident de rester chez Vévé ; Alors Soki Vangu part avec son ami Emany Shaba Kahamba. Aidés par le guitariste soliste Pierre Mandjeku Lengo, les frères Soki entrent en studio chez Johnny Bokelo avec leur cousin Lafir Pongi Mananga Firmin(guitare rythmique) et Emmany Shaba Kahamba pour ressortir avec une série de 45 tours dont Musoso, Fely, Silako, Nzambe Mokonzi, Longola ngai soni.

[ Chanson Nzambe Mokonzi

Le Bella Bella est désormais une affaire de famille car les deux frères sont réconciliés afin de poursuivre leur carrière musicale.



Le départ des frères Soki fut un coup dur pour la maison Vévé, mais les musiciens restés dont Mulembu, Nyboma, Kinzunga Tonton Ricos et Pépé Kallé s'organisèrent et enregistrèrent la chanson "Kamalé" dans laquelle Nyboma déplore le départ de Maxime Soki Vangu. Ils baptisèrent le groupe "Lipua Lipua".
En fait Lipua lipua ( filles infidèles) est le titre d'une des chansons de Mulembu dans le Bella Bella. Les transfuges de Bella Bella avait choisi ce nom puisqu' ils avaient l ' intention de rompre avec Verckys. Surprise, Verckys de son côté avait déjà prit la précaution de protéger légalement l’appellation Lipua lipua, comme étant sa marque déposée ; les musiciens se sont donc tournés vers l' appellation "les Kamalés"(Kamalé signifie Ami intime en Bambara) mais toute en restant dans l ' écurie Vévé. Les musiciens posèrent ainsi des nouvelles conditions de collaboration et revirent le contrat les liant à Verckys : les Kamalés devraient avoir leur propre maison d' édition et Verckys la sienne aussi. Il s' agissait là d' une simple collaboration entre deux éditeurs : d' où certaines chansons sortiront sous le label Fuka-Fuka et les autres sous Sakumuna de Verckys. 

Le Bella Bella de frères Soki sera rejoint par le talentieux guitariste soliste Julien Mboma Muana ; Zambongo, Muteba Celio ….Pendant trois ans de 1973 à 1976, on parlera que de Bella Bella dans tout le pays. Ce jeune ensemble, avec une chorale composée de Willy Klem Tedia, Diassi Kadi et de deux frères Soki, fait exploser tous les hits parades des ondes nationales. On se souviendra des tubes sensationnels à thèmes variés tels que : Muana yoka toli, Ndele okozonga, Zamba, Pambi ndoni, Houleux Houleux, Youyou, Horoscope, Kamavasthy, Menga, Zizina, kopalangana te... D’ailleurs, des jeunes congolais de l’époque adoptèrent vite le style de musique de ce jeune orchestre le Bella Bella.

[ chansonKamavasthy de Soki Dianzenza et le Bella Bella des Frères Soki

Au début de l'année 1976, le prince Emile Soki s'en va une fois de plus pour remettre sur les rails son groupe Bella Mambo mais, cette fois un Bella Mambo Rénové avec Kanda Bongo Man, Milano Nzoy, Maze Moke(guitare basse), Gilly Ngongo(guitare rythmique).... Ils enregistrent les chansons Mazina (pasi ya Kanda), Toto, Bilanga bileyi nzoku, Mpema ya bomoyi.... Mais ne récoltèrent pas un grand succès.

[ Chanson Bilanga Bileyi Nzoku de Milano Nzoy et le Bella Mambo Rénové :http://youtu.be/CqTZg8i12DI

A partir de cette année le petit Emile Soki devient totalement indépendant : tantôt il est avec son grand frère, quelques mois après il est reparti ainsi de suite… Entre 1978 et 79, il se métamorphose complètement: à Kinshasa on parlera même d’une dépression, de la folie ou encore qu'il était plongé dans la drogue. On le voit partout dans le pays : tantôt à Matadi, à Kikwit, Lusanga, Bulungu, Idiofa dans la province de Bandundu, à Kananga ou encore à Mbuji Mayi... Enfin le tout petit, le Prince Paul - Emile Soki Dianzenza nous quitta le 4 mai 1990 à Kinshasa.....

Maxime Soki Vangu de son côté essaya de donner de tout son cœur en propulsant des tubes tels que Petite Zizina, Litatou... afin de remonter le groupe mais rien ne marcha. 
C'est bien le 18 mai 1990 qu’il décéda en Allemagne. Ainsi disparaissait l'orchestre Bella Bella apprécié de tout le monde.
Jean Pierre Tabala Tabaro,
Musicologue Congolais de Kinshasa ;
( Extrait de mon livre Le Son du Pays )

Zone contenant les pièces jointes

 

 

LES FRERES SOKI

Commenter cet article

Kidia Barros 23/09/2014 20:02

Mon cher Nsingi, mon ami Claude m'a dit un jour sur le site de ne pas comparer l'incomparable .Vous venez d'évoquer cette chanson "zamba zamba" avec au centre le thème de l'environnement .Je pense personnellement que ce n'est pas n'importe quel musicien qui sort de l'ordinaire pour composer et exploiter des thèmes autres que l'amour qui est à la portée de n'importe qui. Et puis max a un bagage intellectuel et il fut un moment où du point de vue richesse il était presque derrière Franco ou Verkys mais il est resté humble

nsingi mabuassa 12/09/2014 14:01

je suis de cette génération.toute ma vie scolaire a été dominée par les chansons des frères soki.d´ailleurs c´est collection préferée.quand je suis en repôs ou en compagnie de mês amis d´école on en parle et savoure le message talentueux des morceaux de l´ensemble bella bella.imaginez par exemple l´opus zamba zamba oú maxim soki parle de l´écologie,l´environnement et sa protection sans citer sa richesse.qui de nos musiciens d´aujourd´hui pourrait prétendre étaler ses connaissances de l´environnement?je crois que personne.paz em suas almas aos manos soki.

Claude Kangudie 25/07/2014 18:03

Mon frère Pedro, même moi, je fus fort embrouillé sur la position de Pépé Jean Kallé...Le bonhomme était pratiquement dans Bella Bella, Lipua-Lipua, Empire Bakuba, Kamalé ou Vévé...Ceci à cause du succès de voix. Mais le grand éléphant Yampanya finira par se sédentarisé chez Empire Bakuba...Tobosana te mboka na biso ezali RD Congo, esika mitolo na biso ekundama, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Pedro 25/07/2014 10:05

Il me faut acheter ce livre (Le Son du Pays) physiquement chez le libraire ; par sur l’internet. Dites-moi comment et où. Deux choses principales m’interpellent dans cet extrait : 1. La chronologie des évènements, grands et petits, dans la musique, n’est pas facile à retenir. Si elle était facile, elle nous aiderait aussi à établir les points de convergence entre les acteurs. Par exemple, au moment où Pépé Kallé faisait des répétitions avec les musiciens de Bella-Bella ou Lipua-Lipua (Mbuta, Lusamba, etc.), trouvait-il aussi le temps de faire des répétitions avec les musiciens de Bakuba ? 2. Cet extrait évoque la protection légale des appellations contrôlées et des labels. Ce sont pourtant des choses comme ça que nous avons tendance à considérer comme inexistantes à cette époque-là dans la société congolaise. C'est-à-dire, les choses étaient beaucoup plus sérieuses que nous ne le reconnaissons, et on était quand-même organisé.