Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

Isaïe Tasumbu Tawosa ou le nom originel de Patrice Lumumba

 

Patrice-Éméry Lumumba est ce brave homme intègre qui a osé défier la Belgique et son roi le 30 juin 1960. Le sacrifice de sa vie est sans conteste un symbole fort, un signe de courage et d’amour pour son pays qu’il n’a pas voulu trahir. Mais personne ne peut imaginer que ce nom si célèbre n’est pas celui qu’il porta lorsqu’il vint au monde.

Beaucoup en réalité ignorent que Lumumba ne s’appelait pas Lumumba dans son enfance, qu’il se fit lui-même une nouvelle identité taillée sur mesure alors qu’il n’était encore qu’un ado. Avait-il adopté ce nouveau nom par défi pour sa propre personne ou pour se débarrasser d’une encombrante silhouette identitaire qui quelque peu perturbait son existence. Toujours est-il que sa volonté d’indépendance commence très tôt dans sa tendre jeunesse. L’homme avait du caractère. Il ne s’est pas seulement levé contre les Belges. Car bien avant les colons, la  première victime de ses velléités de liberté fut son propre géniteur. Lorsqu’il voit le jour dans une famille paysanne un certain 2 juillet 1925 à Onalua dans le territoire de Katako-Kombe, district de Sankuru au Kasaï Oriental, François Tolenga son père lui donne un nom significatif à ses yeux celui d’Isaïe Tasumbu Tawosa. "Isaïe" rappelle le prophète visionnaire de l’Ancien testament. Ce prénom est aussi celui d’un catéchiste catholique ami de son père. Si "Tasumba" signifie "héritier du sanglier", animal brave mais solitaire qui ravage les champs et chasse les autres ; "Tawosa" par contre désigne l’héritier du poil. Outre son nom originel, les  gens de  son village l’appellent aussi "Om 'ote len 'eheka" (grosse tête qui prédit le futur). A l’école, il se fait inscrire sous le patronyme hérité de ses parents. Mais très vite, l’adolescent se confronte aux réalités de son entourage.

Comme son père est violent et sévère, Tasumbu rompt avec lui au début des années 1940. Il change de nom de son propre gré pour marquer à jamais cette rupture par sa soif de répondre de lui-même. Il abandonne le patronyme Tasumbu pour adopter celui de Lumumba. Ce nom de famille est issu de sa lignée maternelle et veut littéralement dire "poussé par la foule". Au prénom Isaïe très biblique à ses yeux, il préfère celui moderne de Patrice. Séduit par les missionnaires européens tout comme par ceux qui travaillent dans l’administration coloniale belge dès sa tendre jeunesse, Patrice Lumumba qui aime qu´on l´appelle Blanc prend aussitôt le surnom d’Osungu (blanc en kitetela). Mais né dans une famille pauvre, ce pseudonyme ne rime pas avec sa pauvreté et fait de lui la risée de son village. On se moque de Patrice Osungu (Patrice le Blanc) qui n’arrive pas à s´habiller et à vivre comme ceux dont il prétend imiter le style de vie. Son deuxième prénom Éméry apparaît quelque temps plus tard. Bien qu’il l’ait adopté à partir d’Onalua, il ne l’utilise de façon formelle qu’en février 1946.

On le trouve écrit noir sur blanc dans son contrat de travail à Stanleyville. Ce nom à connotation personnelle dérive de deux personnages qui l’ont marqué. D’abord un certain Hemery Pene Senga. Jeune Tetela, agent subalterne de l’administration coloniale admiré et envié pour sa beauté, son élégance, son instruction, son rang social et son français parfait; ensuite le docteur belge Hemerijckx dont le nom flamand difficile à prononcer pour les autochtones est déformé par les habitants de Katako-Kombe. Bien avant de se rendre à Stanleyville, le jeune Isaïe Tasumbu Tawosa se trouve une nouvelle identité. Il se débarrasse du patronyme hérité de son père et s’appelle désormais et pour toujours Patrice Éméry Lumumba. Suite à cette renaissance, il va à la rencontre de son destin. Aussi puise-t-il dans sa détermination dans l’action la force nécessaire pour allumer cette flamme ardente qui le place au devant de la scène politique.

Les noms d’ordre totémique attribués par ses parents tout comme d’ailleurs les patronymes qu’il s’est donnés lui- même l’ont prédisposé au rôle de leader d’autant plus qu’ils se sont manifestés dans son personnage. A lui tout seul,  l’homme est tour à tour  devenu tasumbu, héritier du sanglier qui ravage tout sur son passage ; osungu dans son rang d’évolué d’abord puis dans ses habits de Premier ministre; Isaïe le prophète et le politique averti : om 'ote len 'eheka en prédisant l’avenir du Congo voire  même lumumba car poussé par son peuple. Lu dans le monde entier, le roman de sa vie a marqué l’histoire contemporaine du continent noir et a fait de lui sûrement le Congolais le plus célèbre et le plus adulé tant au pays qu’à l´étranger.

 

Samuel Malonga

La maison où naquit Patrice Lumumba

La maison où naquit Patrice Lumumba

Commenter cet article

aliben CKISSONGY 26/05/2014 11:57

Salut chers Mbokatiers !
Je suis ému de savoir que ce Monsieur d'emblé s'appelait : Esaie TASUMBU TAWOSA . A mon avis aucun de ses biographes n'a pu nous informés de cette nouvelle . Je me demande dans quelle source aviez-vous puisé cette information qui me depasse ?
Vous faites vraiment du bon boulot , je me demande si l'intelligentsia rdcongolaise en RDC et à travers le monde vous lisent comme il se doit ? Vous êtes notre " Louvre " , allez toujours de l'avant sans discontinuer .
Merci , mbokatièrement vôtre !

Samuel Malonga 28/01/2015 15:55

Cher Titi,
Il suffit de chercher dans google en tapant "Isaië Tasumbu Tawosa". Voici quelques liens :
https://fr-fr.facebook.com/MagazineCongoKinshasaCulture/posts/238680166290277

http://www.hot243.com/2014/10/les-congolais-sont-pris-en-otage-par-une-nouvelle-colonisation/ A partir 14 min 20.

http://nl.wikipedia.org/wiki/Patrice_Lumumba

http://anjaashiwatshumbe.over-blog.org/article-lumumba-disait-qu-il-etait-blanc-113009118.html

http://www.congoforum.be/upldocs/La%20mission%20civilisatrice.pdf p 208 (A du 3e paragraphe)

Etc...

titi 29/12/2014 07:27

je voudrai savoir quelles sont vos sources pour affirmer que patrice emery lumumba n est pas son identite de naissance, merci de bien vouloir nous donner vos references

zenga mambu 21/05/2014 16:53

Les Congolais intellegents ont déjà compris que notre malheur est l'oeuvre des occidentaux;que des congolais de la populace ne l'ont pas encore appréhendé.Il nous faut devenir un peuple,au lieu qu'on parle de nous en terme de population.Selon l'intellectuel,le peuple ,c'est cette fraction de la population qui comprenne de façon lucide comment la chose politique se fait et se passe dans son pays.Comme dit le politique :"de petites gens qui font de choses dans les petits endroits sont capables de changer la face du monde".Mon insinuation par cette maxime, c'est d'aller à la confrontation directe,même par des mots contre ces blancs décideurs qui ont toujours fait de nous des damnés sur cette terre.Au vu de notre potentiel naturel,cette mafia internationale composée de quelques individus et se fait appeler"communauté internationale" continuera de régenter le Congo à partir de leurs officines en occident.A l'époque où Tshisekedi combattait Mobutu,une fois ,Mobutu demandait à l'opposition de lui présenter un autre formateur que ce dernier par son caractère conflictuel;j'avais vite su que c'est les occidentaux en leur tête leur troïka ( Belgique,USA,France) qui intima cet ordre à leur valet Mobutu. C'est eux qui ont aussi fait capoter la CNS,empêcher par Mobutu l'application des décisions et résolutions opposables à tous,y compris Mobutu. Qu'en était-il de la présence de cette "fameuse" troïka dans la CNS ? Simplement l'espionner et évaluer le degré de la maturité intellectuelle et de conscience des Congolais.Mais malheureusement,l'écart est trop grand entre l'élite corrompue congolaise (une partie) et notre population. Dans un livre de Pierre Péan, il écrit les Bantus congolais sont plus intelligents,industrieux et ingénieux et capables de construire bien son environnement. Voilà quand ils sont partis nous espionner à la CNS,ils ont senti le niveau des experts congolais et souhaitèrent que cette dernière puisse capoter et empêcher coûte que coûte à ETIENNE de faire une transition . Raison pour laquelle Etienne tenait mordicus à la matérialisation des conclusions de ce grand forum.Suivez l'explication de KEMI SEBA sur le "BOKO HARAM" pour comprendre comment cette nébuleuse existe,où sont elles financées et le rôle de l'Africom ( african commandement USA) autour des pays riches du moyen orient et en Afrique.Comble d'étonnement le Puissant gouverneur du Katanga qui gère la province comme une entité déjà autonome Moîse KATUMBI a fait une pub "bring back our girls",alors, au Kivu ses "mamans" sont violées mais n'a jamais condamné. Paraît-il qu'il a le sang juif,qui comprendra......

Ngimbi Kalumvueziko 21/05/2014 03:26

P.E Lumumba figure en bonne place dans mon dernier livre CONGO-ZAIRE, LES ACTEURS DE L’HISTOIRE, publié l’an dernier aux éditions l’Harmattan de Paris, `a côté d’autres personnages importants (étrangers et Congolais) qui ont marqué l’histoire du Congo depuis l’arrivée de Diego Cao `a l’embouchure du fleuve Congo en 1482, jusqu’`a l’an 2000. Je m’attendais `a des discussions et échanges sur le contenu de cet ouvrage, mais hélas,… Comme si nous, Congolais, ne nous intéressions pas `à la lecture. Et dire qu’il en a, et ils sont très nombreux, pour dire que les Congolais n’écrivent pas !

Ngimbi Kalumvueziko 21/05/2014 03:26

P.E Lumumba figure en bonne place dans mon dernier livre CONGO-ZAIRE, LES ACTEURS DE L’HISTOIRE, publié l’an dernier aux éditions l’Harmattan de Paris, `a côté d’autres personnages importants (étrangers et Congolais) qui ont marqué l’histoire du Congo depuis l’arrivée de Diego Cao `a l’embouchure du fleuve Congo en 1482, jusqu’`a l’an 2000. Je m’attendais `a des discussions et échanges sur le contenu de cet ouvrage, mais hélas,… Comme si nous, Congolais, ne nous intéressions pas `à la lecture. Et dire qu’il en a, et ils sont très nombreux, pour dire que les Congolais n’écrivent pas !

Dary-Abega 20/05/2014 18:15

50 ans après l´assassinat de Lumumba,le constat est amère,plus les années passent,plus la mémoire de lumumba et son souvenir se font lointains surtout pour nous congolais,je dirai que les autres peuples l´adulent et l´aiment plus que nous les congolais,on dirait qu´il y a un plan concu d´avance pour faire oublier à jamais ce digne fils du congo et le véritable héros national qu´il est. Pour preuve,depuis son assassinat ,il y a aucun congolais qui pérpetue ses idéaux, les raisons de son combat reste d´actualité jusqu´à ce jour. Les congolais sont devenus les vrais vallets des imperialistes,les congolais vendent leur pays et leurs richesses au détriment du peuple,l´indépendance economique qui fut le cheval de bataille de Lumumba n´est qu´un souvenir lointain et plus pire encore la Balkanisation du pays qui devient de plus en plus evidente,et je me pose toujours la question pourquoi Lumumba est mort? Ma reponse: Pour rien! Ceux qui se disent Lumumbistes ,le disent par intéret et non par conviction,meme ceux qui étaient ses soi-disant compagnons de lutte ont trahi . A cette allure la sortie du tunnel n´est pas pour démain. Et nous ne finirons jamais de faire le déuil de Patrice. Merci.

jpk 20/05/2014 21:07

Lumumba est certes un héros car il a eu le courage de défendres ses idéaux jusqu' au sacrifica suprême.Ceux qui devraient continuer son combat ont tous fini par le trahir.

zenga mambu 20/05/2014 16:45

Lumumba est un héros national,mais qui avait conscience de notre devenir bien plus tard que Kasa vubu.Ce dernier était un frondeur des belges bien pklus tôt,imaginez lors de son discours du "premier occupant" Déjà en 1946 et son excommunion au sacerdoce pour lequel il se destinait en cherchant à devenir prêtre au grand séminaire de Kabwe. Le MNC, n'était-il pas un parti crée par le condisciple de Kasa vubu,abbé MALULA sous l'instigation belge pour contrecarrer les actions du remuant ABAKO ?

jpk 20/05/2014 00:43

Merci pour toutes ces informations sur l' origine du nom de Lumumba
Actuellement , je suis occupé à lire un livre écrit par Lumumba en 1956 mais publié en Belgique après son assassinat.Dans ce livre Lumumba est un homme qui se comporte en bon colonisé qui accepte la carte de mérite civique introduite en 1948 et l' immatriculation décrétée en 1952.Lumumba de cette époque est convaicu que les noirs ont besoin d'une longue initiation avant d'ateindre un standing de vie comparable à celui des blancs.Il était convaincu du bien fondé de la colonisatuin.VOoici ce qu'il dit à la page 41 de son livre"LE CONGO TERRE D'AVENIR EST -IL MENACE?:Quand nous considérons tout ce qui a été réalisé et continue à se réaliser dans ce pays pour l' ascension de l'autochtone,nous avons peine à croire que la politique coloniale belge vise secrètement à pepétuer la domination du blanc sur le noir....

Samuel Malonga 20/05/2014 09:11

Cher JPK,
Mbokamosika a déjà parlé de ce livre. Voir ce lien: http://www.mbokamosika.com/article-le-congo-terre-d-avenir-est-il-menace-96182390.html