Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Génèse de l'orchestre MI de Simaro Lutumba, par Maufranc Muamba Bossinga

 

Référence :  Question de Serge sur Na LIfelo, de Simaro.

 

Bonjour chers mbokatiers,
Pour répondre à la question de Serge, na LIFELO, est une composition de SIMARO LUTUMBA et l’orchestre "MI " qui était un groupe d’accompagnement (NZO NZING) créé par SIMARO MASIYA avec le soutien de PAULIN KABAYIDI WA KABAYIDI .L'orchestre tire son nom du "Café MI " qui était un bar sur l'avenue ITAGA dans la zone de BARUMBU et qui aurait appartenu au vieux Paulin KABAYI WA KABAYIDI où le groupe avait établit son QG .

D’où le nom de l’orchestre " MI ".L’orchestre " MI " était composé pour l’essentiel de musiciens du TP OK JAZZ du grand maitre LUAMBO MAKIADI.Il y avait :


-SIMARO MASIYA à la guitare rythmique
-FANFAN à la guitare solo
-SELI BITCHOU à la basse
-DESSOIN BOSUMA à la tumba
-ISAAC MUSEKIWA et PEDRO aux saxos.


A l’époque, SIMARO avait entendu parler d’un jeune chanteur de l’orchestre "SENSATIONNEl " et plus tard " SENSAS " ,qui était en terme de timbre vocal mi-KWAMY, mi-YOULOU. ANTOINE LOKOKI dit « DIATHO », car c’est de lui qu’il s’agit, avait été présenté à SIMARO. Après l’avoir écouté, convaincu , SIMARO s’appuiera sur lui pour constituer son attaque chant en lui greffant trois autres jeunes venus d’horizons différents, JEAN PAPY,BEBEL et NEJOS. Voilà comment ce groupe qui n’a vécu que le temps d’une rose pour nous donner cette belle chanson était constitué.


MAUFRANC MUAMBA BOSSINGA

Commenter cet article

Merry BROUX 16/10/2014 13:22

Bonjour,
Je suis à la recherche de Monsieur Muamba B Maufranc de toute urgence.
Nous devons confirmer notre voyage pour Kinshasa et nous ne parvenons pas à le joindre sur son GSM. Si quelqu'un peut nous aider ou lui passer le message... Un grand merci.
Merry

Claude Kangudie 27/05/2014 22:34

Salut Joseph. Il faut ajouter que "oncle Boybo" avait de ces pas de danses qui nous cassaient de rire...Un style particulier de danse de cet excellent musicien. Aux dernières news, il est toujours en forme à Brazzaville...RD Congo, ezali Libanga ya Talo.

Claude Kangudie.

joseph pululu 28/05/2014 07:59

Voilà pourquoi on va se tourner vers notre Clément Ossinonde pour nous en dire un peu plus sur la période Brazzavilloise d'Oncle Boybo. on en parle pas assez il me semble de cet excellent artiste, qui à ses heures perdues était aussi entraineur de foot, notamment de FC Matete. je me demande même si ce n'est pas lui que Franco taquine, avec son style inimitable, dans Misele, Misele le tata leki à qui l'on fait appel pour corriger un mari violent! Voilà bien une chanson qui reste dans l'air du temps, surtout que récemment , un jeune RD Congolais a battu à mort son épouse haitienne.

joseph pululu 27/05/2014 12:43

Cher Maufranc Bosinga,
En complément de votre article sur l'orchestre MI, ma contribution va porter sur la présence de Michel Boyibanda, dont le timbre est facilement reconnaissable dans la chanson "Lisano ebandaka na kin malebo". Michel Boyibanda dont les liens avec Simaro Massiya remontent à leurs débuts musicaux en 1959, en était à son second départ de l'OK Jazz. la première aventure, il l'a tenté avec Kwamy Munsi au sein de l'orchestre Révolution. Aurait-il réussi à convaincre Simaro de transformer l'Orchestre Mi - que beaucoup de chroniqueurs, moi y compris appellent Mi-Amor - en un groupe permanent? difficile d'y répondre aujourd'hui. En tout cas, selon un de mes vieux c'est la séparation de Vicky Longomba et Luambo Franco qui a condamné le projet MI de Simaro. le vide laissé par Longomba lui a permis de prendre du galon en se rapprochant de Franco. Bon compositeur, Il obtiendra au moins la garantie d'inscrire ses chansons dans le nouveau répertoire au point d'en devenir l'une des pièces maitresses. Et là aussi, le timbre particulier de la première voix de Boyibanda va s'affirmer comme l'une des empreintes "Massiya" au même titre que les voix de Diatho, Mangwana oiu Ndombe... et dans une moindre mesure Youlou qui restait le ténor exclusif des chansons de Franco. Michel Boyibanda laisse éclater son talent dans "Minuit eleki Lezi" accompagnant avec maestria la voix nasillarde de Mangwana. Enfin le virevoltant Boyibanda était surnommé Evoloko ya OK Jazz par le public, grâce à ses prestations lors du passage de l'OK Jazz à Télé Show.