Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Des précisions sur les duels vocaux

 

Y a-t-il un mot qui désigne ce style où, au lieu de deux chanteurs, plusieurs personnes interviennent à tour de rôle, en chantant ou disant quelques lignes, comme le font les patrons de Langa-Langa Stars dans Bakutu ou les attaquants de la première ligne de Zaiko Langa-Langa dans C’est la Vérité ?

Pedro

 

 

Cette question de Pedro sur les duels vocaux mérite des explications. Comme nous l’avons mentionné dans notre article précédent , les duels vocaux  dans la chanson congolaise se caractérisent par l’alternance  de deux musiciens dans un  couplet.  D’habitude, le couplet est entonné par un musicien, suivi par les choristes dans le refrain.

Dans notre dernier article, nous avons inclus des exemples impliquant trois musiciens émettant des répliques dans un couplet, le cas de la chanson « Fièvre Mondo » de Zaïko Langa-Langa.  Étant donné qu’étymologiquement  un duel suppose une confrontation mieux, une démonstration artistique entre deux chanteurs, nous avions omis   de préciser que lorsque plus de deux chanteurs interviennent dans un couplet comme l’avaient initié les jeunes orchestres en commençant par Zaïko Langa Langa, il s’agit des « joutes vocales ».

Revenons sur les duels vocaux pour relever l’exemple de ces duels particuliers ayant opposé Tabu Ley Rochereau et Mbilia Bel. Un cas singulier dans la mesure où c’est l’un des rares duels opposant un homme et une femme.

Écoutons comment  ces deux « duellistes » s’affrontent dans la chanson « Cadence Mundanda ».Cette œuvre est loin d’être un simple dialogue. C’est un duel en tenant compte de la posture vocale de deux chanteurs. Les répliques de chaque chanteur lance une sorte de défi à l’autre.

 

Messager

Cadence Mundanda, par Rochereau et l'Afrisa (chanson offerte par David)

Tabu Ley et Mbilia Bel

Tabu Ley et Mbilia Bel

Commenter cet article

Messager 05/07/2014 18:52

Mon cher Maurice,

L'accès à mbokamosika est toujours libre. Il n' y a pour le moment aucune restriction.

Messager

YALA MAURICE 05/07/2014 14:58

Bonjour mon cher frere MESSAGER ? que dois je faire pour avoir acces à MBOKAMOSIKA ? je suis très bouleversé, s'il te plait dès que tu as un peu de temps libre appelle moi merci

Messager 05/05/2014 20:09

J'ajouterais à l'attention de Pedro que les duels existent tant bien dans la chanson que dans la danse. C'est une pratique héritée de nos traditions. Qui n'a jamais vu un groupe de danseurs danser à tour de rôle , chacun voulant prouver que c'est lui le meilleur. On l'a vu avec des Rocherettes, de Tigresses d'Abeti, etc, etc. Ces duels sont artistiques seulement.

Messager

Dary-Abega 05/05/2014 19:48

A la réponse de la question posée par notre frère ,je dirai ceci, musicalement parlant,si un musicien chante seul on appelle ca (solo) 2 musiciens(Duo) 3musiciens(Trio)4musiciens(Quartio)5musiciens(Quintet) etc.....Voila mon idée. Merci.

Messager 05/05/2014 19:42

Mon cher Pedro,
Nous avons déjà abordé les sujets relatifs aux duos et aux trios dans nos précédentes livraisons. S’agissant des duels, il n’y a pas lieu de les confondre avec les duos ou les trios . Deux chanteurs peuvent faire un duo sans dualité, d’autres peuvent faire un duo avec dualité.
Les duels dans la chanson signifient affrontement, dualité entre deux manières de chanter. Un affrontement et une dualité au sens strictement artistique, sans animosité, qui suscite l’autre chanteur à se surpasser, à faire mieux. Dans un duel ou dans une joute on sens le défi dans la manière de placer les voix.
Dans notre musique il a existé des musiciens dont les voix ou les postures vocales s’apprêtent aux duels, d’autres non.
Si le temps me le permet, je diffuserai quelques chansons contenant des duels et d’autres sans duels ou joutes.

Messager

Samuel Malonga 05/05/2014 16:19

Tabu Ley raffolait de ces répliques avec ses chanteuses. Le tube "Cadence mundanda" n'est pas un cas isolé. D'autres exemples dans d'autres chansons de l'orchestre Afrisa nous le démontrent. Nous pouvons pêle-mêle citer les hits suivants:
- " Yayi" avec Faya Tess
- "Loyenge" avec Mbilia Bel
- "Ebouroumounkoue" avec Beyou Ciel
- "Bébé" avec sa fille Mélody dans l'album Tempelo.

Bruno Ndombe 21/05/2014 00:22

Ou aussi "Dialogue" avec Muaba ou Mwana Shaba.

Pedro 05/05/2014 12:14

Cher Messager,
Merci pour le terme «joutes vocales ». Comme tu dois avoir remarqué, j’aime beaucoup ce que j’ai appelé « étiquettes » l’autre jour ; c’est-à-dire, la terminologie qui doit désigner un phénomène dont on parle, dans le but d’en faciliter l’analyse. Quant au terme « duel », j’y ai beaucoup réfléchi hier, et j’ai préféré le terme « duo » qui, je le savais aussi, ne décrit pas non plus ce phénomène de manière satisfaisante, car une première voix et une deuxième voix chantant en harmonie en même temps, et non à tour de rôle, est un duo. De toutes les façons, j’ai aussi senti que le mot « duel », qui implique un affrontement, peut être inapproprié, car il ne s’agit que d’un prétexte pour présenter un thème. Ça se sent clairement dans la chanson qu’on écoute en ce moment (Cadence Mundanda) dans le quel l’affrontement n’est qu’une façon de présenter les différents rôles de l’homme et de la femme, et les perceptions qu’un genre tient de l’autre, essayant de valoriser le sien. A la fin, e bapangi e, e bapangi, kina ngoma, démontre que ce qui intéresse, c’est l’harmonie dans la danse qui doit être exécutée par l’homme et la femme ensemble. C'est-à-dire, qu’à la fin, l’homme et la femme finissent toujours par se mettre d’accord. C’est aussi ce qui ressort du Dialogue entre le citoyen Ley et la citoyenne Mwaba, quand cette chanson-là essaie d’expliquer la différence entre l’homme et la femme dans leur façon de concevoir l’amour et les relations d’amour. L’autre exemple est celui qu’évoque Serge dans Flora une Femme Difficile. On sent bien qu’après l’affrontement où l’homme pousse la femme à être infidèle à son mari, à la fin, ce n’était qu’un prétexte pour que Franco avoue son admiration. Il faudrait, dit-il, que les femmes de la trempe de Flora se comptent par millions. Du reste, il faut que je dise à tout le monde que c’est la première fois que je m’aperçois que Cadence Mundanda évoque Beaudoin Mavula.