Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Abdelaziz Bouteflika en Algérie, Joseph Kabila en RDC !

Abdelaziz Bouteflika n’est plus ce flamboyant  et inamovible ministre des affaires étrangères  qu’il fut respectivement sous Ben Bella et Boumédiène.  Âgé et  diminué par une longue maladie, les images récentes le présente presque chancelant lorsqu’il a reçu un hôte étranger dernièrement dans son bureau à Alger.

Pourtant, c’est cet homme mal en point, soutenu par les officiers militaires, qui s’apprête à briguer un énième mandat présidentiel en Algérie. Quitte à mourir au pouvoir et à se faire remplacer par un autre otage du groupe d’officiers algériens.

 

Joseph Kabila en RDC

Le cas Bouteflika démontre qu’une autre forme de dictatures  est en train de s’installer durablement en Afrique.  Il ne suffit plus d’être un homme très charismatique,  ou avoir une aura exceptionnelle pour s’éterniser au pouvoir.

Au contraire,  les hommes peu populaires comme Joseph Kabila en RDC, sans charisme, conscients de leur faiblesse, semblent être actuellement des candidats de prédilection de  puissants groupes d’intérêts militaro-bureaucratique, agissant  sous couvert de la majorité présidentielle,  et fonctionnant comme de véritables groupes mafieux  dont le bien être de la population est le moindre de leurs préoccupations.

Ces  groupes mafieux, après avoir initié les concertations nationales qui n’ont abouti à rien,  sont en  train de rafistoler la constitution, sous le regard complaisant de l’opposition et de la population, en vue de prolonger le mandat de leur otage Joseph Kabila en RDC.

Nous avons expressément comparé le cas de  Bouteflika  avec celui de Joseph Kabila pour éveiller la nouvelle race des congolais qui semble plus amorphe que jamais lorsque l’avenir du pays est compromis.

 

Messager

Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika

Commenter cet article

Serge - Kongo na biso 03/05/2014 23:59

Disons, nous ne manquons pas une sorte de malédiction. Merci.

Serge - Kongo na biso 03/05/2014 23:14

Le fameux Bouteflika a prêté son serment assis sur une chaise roulante, sa voix était gravement inaudible, vraiment ce monde est fou.
Il faut purifier Afrique na biso, ça ne manque une sorte de malédiction.
Serge – Kongo na biso

Serge - Kongo na biso 27/04/2014 16:19

Mbote,

Bakambi mingi y’Africa esengeli bakoma na vision mususu ya komonela makambu, mingi bazali lisusu na santé ya malamu te ya kokomba batu, bakokaki kokende kopema po basalisa nzoto au lieu ya kotingama na bibonga tii suka liwa. Basusu bazali vraiment na mayele oyo esengeli te ya kokamba mboka, mingi na bango wuta bazua bokonzi ba pays ezali nanu na point de depart pe mingi bayebi lisusu eloko nini basala te pona kopusa mboka liboso, nini vraiment bakoki kosala ya malonga na ba mandats bazali koluka alors ke basili kolakisa ignorance, incapacité physique et intellectuelle na bango, bakangi peuple en otage ba mbula ebele mais baza pe na posa ya kolongwa te, tricherie sur tricherie na b’elections bâclées, trichées en avance, baza ko gouverner par defi. Président Lassana Conte a votaki alors ke akitaki kutu na voiture présidentielle na ye te, akomaki kotambola na voiture na ye abimisi ndambu ya lokola na ye na lininisa to fenêtre ya voiture na ye (selon Cap. Dadis Camara). Kanambe a fraudaki alors ke 5 chantiers etikala kaka ba slogans creux. Bouteflika aza na difficulté ya koloba pe amonani na terrain ya vote te mais à gagner soit disant na plus de 85%. Différence entre Bouteflika na Kanambe eza kaka le 1er atanga et il n’est pas bête, un fils du pays tandis que le 2nd est un bougre, un intrus, un alphabète politique, un sanguinaire, un cheval de Troie, un imposteur, un descendant de démon…
Boboto o mboka bino.
Serge – Kongo na biso