Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Sebop

Une réaction poignante sur le décès brutal du général Fungula Katutu James

 

 Un lecteur vient de réagir sur le décès du général Fungula Katutu James .

 


James Fungula fut donc celui qui a été choisi par le feu Laurent-Désiré Kabila pour encadrer, malheureusement, cette imposture appelée Joseph Kabila, afin de le mettre à niveau militairement, pour répondre à certaines légitimes attentes d'un père vis-à-vis d'un "fils", même adoptif, dont il voulait être digne.

La traîtrise a donc accouché d'un Brutus au sang-froid et dont le "parricide" devait répondre à l'agenda le plus criminel jamais connu dans ce monde depuis la deuxième guerre mondiale, celui de la main-mise étrangère sur les richesses de notre pays ainsi que de sa balkanisation par le feu et par le sang .

Tous les haut-cadres congolais connaissant les arcanes et les secrets du régime génocidaire actuel ou pouvant être des témoins gênants ou des potentiels repreneurs de quelques pans que ce soit des rênes de ce pouvoir vicié, criminel et illégitime, sont, à tour de rôle, éliminés par empoisonnement ou assassinés sans autre forme de procès. 

Ainsi donc, comme le QG de la "kanamberie" est basé au GHôtel de Kinshasa et que, le "général" Nkundabatwari venait s'y prélasser pendant que le "gouvernement" racontait à qui voulait le croire que mandat d'arrêt international a été lancé contre ce criminel, ils donc éliminé Bob Mundabi, le PDG de cet établissement, qui nous a quitté le 24 décembre 2008.

Comme tous les secrets des magouilles financières, opérations mafieuses, de blanchiment d'argent sale, trafics d'armes et d'uranium ainsi que le dépôt dans les paradis fiscaux des dividendes de ces opérations criminelles étaient connus d'un certain Augustin Katumba Mwanke, ils ont donc concocté, comme avec Habyarimana, le sabotage de l'avion de celui dont on dit qu'il murmurait à l'oreille de Kanambe Hyppolite, mort tragique le 12 février 2012.

Comme il existait encore un vrai des vrais au niveau de l'AFDL, qui commençait à parler et à expliquer aux congolais, en sa qualité d'historiens et de témoin vivant des tenants et des aboutissants de cette odyssée qui avait amené Laurent Désiré Kabila au pouvoir, chose gênante et embarrassante pour le pouvoir d'imposture actuel, ils ont donc éliminé par empoisonnement, l'ancien Ambassadeur en France, un des vrais fidèles du Mze, Eddy Angulu, décédé au Centre hospitalier La Candeur à Kinshasa le mercredi 21 août 2013.

Comme Mamadou Ndala pouvait être celui qui prouvait et qui a prouvé que les rwandais de Kagame n'étaient que des piètres militaires et que, sans la traîtrise dans son sein, les FARDC ne feraient qu'une bouchée de tous ces criminels, violeurs et génocidaires dont on vante tant la force et l'invincibilité, en pleine zone sécurisé dont on croyait congolo-congolaise, ils l'ont donc assassiné ce 2 janvier 2014.

Selon ceux qui côtoient à peu-près le pouvoir, ceux qui sont réellement dans l'opposition frontale ou dans sa contestation, par ailleurs légitime, ou selon tous CES JUSTES de la cause congolaise qui excellent par l'éthique, par la conviction spirituelle ou par le simple respect de la dignité humaine, la liste des gens éliminés ou des prochains à passer sous le criminel éteignoir sise "Ferme de Kingakati" est longue, très très longue, le Cardinal Frédéric Etsou Nzabi, le 6 janvier 2007, le prédicateur Alain Moloto le 2 août 2013 et tant d'autres. 

L'histoire de notre pays, le Congo, ne devrait-elle s'écrire que par la tenue d'un carnet nécrologique dans lequel ne figureraient que les meilleurs de ses filles et fils, aux oeuvres non-accomplies, non de leurs grés, mais cyniquement, criminellement et méphistophéliquement fauchés en dehors de tout destin défini par le Créateur?

Nous, congolais, malheureusement, nous restons encore dans l'expectative; nous sommes devenus des agneaux ou des moutons qui acceptent sans broncher leur propre égorgement ou leur propre décapitation. Pis même, pour des raisons cupides et aux lendemains incertains, nous devenons parfois connivents, souvent complices, hors de tout entendement et au delà de la HAINE DE SOI.

Comme James Fungula Katutu était celui qui, militairement, pouvait nous faire l'évaluation de réelles "compétences militaires" de Kanambe Hyppolite, son empoisonnement a été donc la "conception indolore" choisie ou le "concept indolore" choisi pour l'éliminer, après, bien sûr, cet enfumage de nominations dans les FARDC aux seules et uniques fins de mieux y inoculer ce "polonium" qu'est le"M23", manche ultime de la balkanisation de notre pays. 

Nomination effective dans la perspective du nouvel organigramme de l'armée d'un Congo balkanisé pour Charles Bisengimana, nomination pour servir la cupidité sans lendemain des congolais égarés et au service de l'ennemi pour Didier Etumba ou Amuli "Tango Fort", nomination ou promotion aveuglante de certains dignes congolais mais jugés pas très sûrs par le pouvoir criminel de Kanambe mais, dans une perspective d'empoisonnement ou de trahison sur le champ de bataille pour tous ceux qui auraient des velléités de bien servir le Congo... 

D'aucuns pourront être amenés à dire que, à cause des liens affectifs que j'ai à l'égard d'un pote, frère ou ami du quartier de mon enfance, je ne peux que tailler à James Fungula Katutu un costard convenable et connivent. Des "amis" au pouvoir ou qui pactisent avec le mal, j'en ai et j'en connais plein comme tout natif de Léo ou de Kin, bien évidemment, mais être un patenté thuriféraire ou un laudateur des antivaleurs, à ma table ne s'invite pas une aussi mauvaise chikwangue.

Par contre, malgré cet éloignement visuel d'au delà les continents, les nouvelles et les informations des proches, des amis, des uns et des autres provenant du pays, concernant James Fungula Katutu, ont toujours été rassurants, et ont toujours correspondues à la digne idée que j'ai, de tout temps, eue de ce frère. Dans un Congo normal, vu son parcours, James Fungula Katutu aurait été Général. Que Kanambe ne s'imagine pas un seul instant que la nomination dernière de James Fungula Katutu au grade de Général de Brigade est une faveur de sa part.
Ce n'est point lui qui décidera de la "panthéonisation" des femmes et des hommes illustres de notre pays! 

Au suivant, dit la chanson de Brel! 

Mais au suivant, ce ne sera plus un autre James Fungula Katutu qui quitterait cette Terre Bénie du Congo avant l'heure, les suivants ou les prochains devraient ou devront désormais être dans le camp de nos égorgeurs! 

Honneurs te soient rendus, Mon Général, Tu es mort au combat!

Ngiri-Ngiri,

Ce petit carré de la commune de Ngiri-Ngiri nous a donné Sam Mangwana, Maître Kapata, Kwamy Munsi, Vata Mombasa, Mavuela Somo, Tino Mwinkwa, Gary Ngasebe, Mbuya, Eddy Kasses, Rigo Star, Musungu de Vita, Mama Lofongo, Mama Atembina, l'ancien Ministre de la Santé de Kasa-Vubu, Vangu, Edo Atembina, Damien Mavambu, Mabuse Mabusao, Lessendjina , le Colonel Lopombo, toutes nos soeurs de la famille NSONA(Boutique Sonia), Dr.Meta, etc...

A tous ceux qui nous ont quittés, qu'ils accueillent leur frère, James et aux vivants, de partager toute la peine de la famille Fungula, de la rue Bambili en particulier et de la Commune de Ngiri-Ngiri en général.

PS: deux autres illustres noms de la rue Bambili furent les regrettés footballeur Mbabu Zumbel ainsi que le guitariste Dave Weston Makondele. Dans cette rue aussi, le Général Mahélé avait fait construire une maison pour sa mère, il y a vécu presque. 

Repose en Paix, James!

 

Sebop, le 09/03/2014

 

Ayant été informé que le général Fungula Ne figurait pas sur la première photo publiée, nous la remplaçons par cette photo d'ensemble des officiers généraux autour de Joseph Kabila, en espérant que ceux qui le connaissent vont nous aider à l'identifier.

Ayant été informé que le général Fungula Ne figurait pas sur la première photo publiée, nous la remplaçons par cette photo d'ensemble des officiers généraux autour de Joseph Kabila, en espérant que ceux qui le connaissent vont nous aider à l'identifier.

Commenter cet article

MABUSAO 1er 12/03/2014 22:25

Je me sens très consterné que mon frère ait payé un tel tribut à la nation qu'il servait fidèlement. Il appartient maintenant à notre Panthéon. J'attire votre attention que le Général FUNGULA Katutu Gilbert James, immortalisé "KATSHOUL" dans la chanson de l'orchestre MAÏKA, n'apparaît pas sur cette photo ci-dessus. Je remercie toutes les marques de sympathie à la mémoire de notre Patriote JAMES KATSHOUL...

SEBOP 11/07/2014 13:05

Très sincères condoléances à notre frère MABUSAO 1er qui vient de perdre inopinément son épouse, que nous appelions très affectueusement, Mama Mapasa dont je salue la mémoire. Mama Mapasa est de la famille KUDIMANA MATEUS sur Bambili/Assossa à Ngiri-Ngiri.
Merci à tous d'accompagner notre frère MABUSAO 1er, chez lui à Chatillon, où se tient la veillée avant que nous recevions toutes les informations sur les obsèques.
Dans le même secteur de la rue Bambili, après le décès du Général James KATUTU, c'est le Colonel Jean LOPOMBO qui nous a quitté, il y a à peine deux mois.
On est ensemble, MABUSE!

Sebop 11/03/2014 05:32

A tous les mbokatiers,

J'ai malheureusement omis de citer le nom du plus grand de tous, dans ce petit carré de la commune de Ngiri-Ngiri, l'illustre Mbuta Raphaël BATSIKAMA ba MAMPUYA ma NDAWLA, ce très grand intellectuel congolais qui nous a légué le plus grand livre d'histoire sur le Royaume Kongo, intitulé:

L'ANCIEN ROYAUME DU KONGO ET LES BAKONGO
(NDONA BEATRICE & VOICI LES JAGAS)
Séquences d'histoire populaire
Préface de Laurent MONNIER
Chez l'Harmattan

"NSIMBU'A KONGO, ka simbi'emvata: Mana ma matukanu, i mana tutwatungumuna. Nsuundi tufila ntu, Mbamba tulambudila malu, Lulendo mbuta: mbuta"

Nsimbu'a Kongo, insigne sacré qui nous rappelle sans cesse La Loi et les grandes choses accomplies par nos Aïeux, Fais que nous marchions toujours sur la voie que ceux-ci ont tracée et, comme eux, en tout et pour tout, nous n'ayons qu'un seul objectif:l;Honneur, rien que l'Honneur de la Patrie.
"Lulendo mbuta: Mbuta"

Voilà ce que nous disait notre Papa du quartier, Mbuta Raphaël Batsikama, un grand philosophe et un des fondateurs et de tête à penser de l'Abako et du Congo, que beaucoup ne connaissent pas.

Papa Raphaël Batsikama est l'un des 13 militants de l'Abako emprisonnés au camp Léopold (Kololo) par l'ordre colonial, emprisonnement ayant été à la base du soulèvement populaire du 4 janvier 1959, déclenché et attisé par le courroux des congolais à partir d'un résultat d'un match de football jugé inique.

James Fungula Katutu,son plus proche ami et frère, Mabuse Mabusao ainsi que nous, tous, à Ngri-Ngiri dans ce petit carré du quartier Dynamic de Moféwana (Far West) avons grandi sous les éclairages intellectuels de ce genre de Mbuta Muntu dont les exploits politiques, la bravoure et la dignité étaient les sujets de conversation avec nos parents.

Encore une fois, que tous ceux qui partis, soeurs, frères, mères et pères de Ngiri-Ngiri accueillent, comme il se doit, leur fils et frères, James Fungula Katutu et qu'à leurs côtés, il repose en paix!

A nos aînés, César Disasi (un des premiers CVR), Pierre Atembina (décédé dans un accident de C130 présidentiel), l'Ambassadeur Charles Atembina, à Santos Elw'Alobé, à Zabara, à notre grande soeur Ya Elodie Disasi (Naluki yo trop Elodie de Bombenga) etc...,

BOYAMBA JAMES NA BOBOTO INSO!

Messager 11/03/2014 18:35

En plus des noms célèbres des personnalités ayant habité la commune de Ngiri Ngiri, nous pourrions ajouter celui de Albert Luampasi, un des ceux qui avaient encadré Franco à ses débuts.
A travers le liens ci-dessous de 2010:

http://www.mbokamosika.com/article-une-video-de-luampasi-albert-46100130.html

Vous pouvez visionner sa vidéo ainsi que les messages qu'il avait transmis à mbokamosika en 2010.

Messager