Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Nous recensons des noms propres africains hérités des métiers des parents.

Nous avons déjà souligné dans nos articles antérieurs que beaucoup de noms propres africains sont des noms de circonstance. D’autres sont empruntés à la nature.

Aujourd’hui,  nous voudrions aller plus loin. Nous avons envie de recenser les noms propres africains (de l’Egypte jusqu’ aux Îles de l’Océan Indien) hérités des métiers des parents . En effet, il est connu que les africains ont exercé plusieurs métiers avant même d’être en contact avec d’autres civilisations. Ainsi dans chaque communauté, on pouvait rencontrer : des forgerons, des chasseurs, des sculpteurs, des guérisseurs (Minganga),  des sages-femmes, des éleveurs, des pêcheurs,  cultivateurs, des prêtres  ou devins (Nganga), des musiciens, des brasseurs de bière, des spécialistes en distillation d’alcool, des tisseurs et des teinturiers, des tatoueurs, des passeurs, etc, etc.

Tous ces métiers possèdent des noms africains, qui varient selon les pays. Souvent les enfants portaient des appellations héritées des métiers de leurs parents. Par exemple, un enfant d’un musicien tetela peut porter le nom d’un instrument de musique dénommé « Lokombe ». Un enfant d’un prêtre ou devin mukongo peut s’appeler « Nganga ».  un enfant d’un musicien Luba Kasaï peut s’appeler « Madimba » xylophone, Un enfant d’un forgeron songye peut porter le nom de « Lumano » ou tenaille. Un enfant d’un guérisseur de Bandundu peut porter le nom de « Munganga », un enfant issu de la famille des égorgeurs des moutons à l’Est peut s’appeler « Kidjindja », etc etc.

En regard avec ces quelques exemples parmi tant d’autres, nous aimerions dresser un tableau plus ou moins représentatif de tous nos lecteurs. C’est pourquoi nous vous invitons à nous envoyer tous les noms  africains connus, hérités des métiers des parents, avec leur traduction en français. Ce document servira de référence aux chercheurs et à nos enfants qui n’ont pas eu la chance de s’imprégner de la culture africaine. Il fera plus tard  l'objet d'un article séparé.

 

Messager

Lokombe, unstrument de musique et nom propre chez les Tetela.

Lokombe, unstrument de musique et nom propre chez les Tetela.

Commenter cet article

Jules 04/04/2014 06:36

C´est vrai que ba kombo mingi ewuta na misala oyo baboti bazalaka kosala, kasi nalingi na soulevé mua phénomène moko ya ba origine ya ba kombo, surtout epayi ya ba mama na biso na Kinshasa, soki côté ya ba tata ba gardaki ba kombo na bango, surtout ba prénoms catholques précédés na Tata ou Papa, exemple Tata Polo, Tata Andele... mpe mingi tobandaki kokata na yango na mokuse : Ta Polo, Ta Andele, Pa Polo, Pa Andele .....
Kasi na ngambo ya ba mama na biso, ezalaki un peu spécial, d´abord ezalaki interdit to NSIKU to ekila monene ya kotanga kombo ya mama, puisqu kombo ya mama ezali kombo ya nzambe, donc kombo ya mama ezali Sacré.
Alors cas ya liboso ba mama mingi bazalaki kozua automatiquement kombo ya muana na bango ya liboso, exemple soki muana ya liboso kombo na ye Adolphe okomona mama na Adolphe, akolata kombo ya Mama na Adolphe mpe bakobanda kobenga ye Mama Adolphe to Mama Adolo, Mama na Polo akobengama na kombo ya Mama Polo, Mama na Lucie akokoma Mama Losiya, Mama na Gabriel akobengama Mama Gaby etc....
Cas ya mibale, na kati ya famille, ba mama leki to ba mama kulutu, soki par exemple na commune ya Saint-Jean bozali na ba mama misato, chaque mama akozua kombo ya bala-bala oyo ye afandaka, exemple Mama oyo azalaka na rue Kabalo akokoma Mama Kabalo, oyo ya rue Isangi akobengama Mama Isangi, oyo kuna ya rue Ngele akokoma Mama Ngele.
Kasi soki na commune wana Mama leki to mama kulutu azali se ye moko, esika wana akozua kombo ya commune ye afandi, yango tomonaki na chaque famille bazalaki na ba Mama Yolo, Mama Ndjili, Mama Renquin, Mama Matete etc....
Mosala ya père mpe mingi-mingi ezalaki occasion ya kobamba muasi na ye kombo, exemple soki père azali photographe automatiquement mère akozua kombo ya Mama Foto, soki père azali soldat mère akokoma Mama Soda, Mama Polisi etc....
Comportement ya mère mpe mosala ya mère ezalaki mpe source ya kombo ya mère, ndakisa ba Mama oyo ya miso makasi, oyo balingaka kotiya baninga na tout droit, okomona bako bamba ye kombo ya Mama Loningisa to Mama Lokito, côté ya mosala, soki mama azali tailleur okomona akomi Mama Tayele (tailleur), soki alambaka mikate automatiquement akomi Mama Mikate, soki atekaka mapa (pain) akokoma Mama Mampa etc...
Wana ezalaki ambiance na biso bana ya Leo.

Claude Kangudie 01/04/2014 18:39

Bonjour mamu Isabelle,
J'ai lu ton commentaire. Je connais très bien les bakua Mpuuka et les bena Mpuka. C'est vrai qu'il y a eu souvent une confusion entre ces 2 clans au niveau de l'appelation. Je connais aussi très bien Tshibombo wa makala...Et pour cause, j'y ai vécu environ 6 mois avec ma famille dans les années '60. J'en garde comme souvenir une morsure de serpent sur mon pied droit. En effet, le gamin turbilent que j'étais, s'était fait piqué le soir par un serpent...Nyoka ya kuenu idi ne lonji lubi. Je suppose que tu connais les membres de ma famille qui sont là bas à Ottawa. Je viendrai à Ottawa dans l'avenir, si Dieu le veut. Makanisi na biso ezala na RD Congo, mboka ya ba nkoko, Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Claude Kangudie 31/03/2014 18:53

Bonjour mamu Isabelle.
Je viens de lire ton posting. Tu as raison dans ce que tu écris. Mais le tshiluba est large. J'ai écrit "Katshunga= gardien" à partir du verbe "ku tshunga". C'est vrai que "njamu et nsentedi" veulent aussi dire gardien. Mais si tu creuses un peu, tu comprendras que "nsentedi" vient de "sentinelle" en français comme "kabadi" vient de "cupboard" en anglais ou "dikopo" de "the cup". Pour les forgerons "nsenda", le clan le plus reputé, sans doute auquel tu fais allusion, ce sont les bena Ngeleka. On les appelle "Ngeleka, Mpuka wa Tshitonta, Nsenda wa biamua bidi biula mu ditenda ntenta, biambulangana pa bikuabo"...Nansha ku toto, nansha ku ndandanda. RDC, mboka ya Muamba Bapuwa, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Isabelle 01/04/2014 04:44

wetu awu papa Claude, merci pour le feedback; juste une precision sur le clan. Beaucoup des gens font toujours la confusion entre les bena Mpuka et les bakua Mpuuka, je fais expres pour ecrire avec deux uu. Les bakua Mpuuka sont a Tshibombo avec les bakua Nyanga, et bakua Mbuyi qu'on appelle ba ku matanda, singulier ditanda (forge). Ma mere et muena Mpuka et mon papa mukua Mpuuka; ni tuakula pawalua ku Ottawa prochainement

Isabelle

Messager 29/03/2014 10:43

Merci à Lused et Claude Kangudie. Nous attendons les suggestions des autres mbokatiers toutes les ethnies confondues avant de dresser le tableau final sur un article séparé.
Tout le monde a la parole.

Messager

Claude Kangudie 29/03/2014 10:09

Bonjour chers tous...

Pour faire suite au thème du jour, nous allons ajouter ceci:

Au Kasaï, il y a des noms venus de l'activité exercée. Ces noms sont utilisés de plusieurs manières.

1. L'activité professionnelle s'accole automatiquement au nom d'origine:
Ntung'a Mulongo: éclaireur. Exemple: Tshibanda Ntungamulongo;
Luasa Mbuta: chasseur d'oiseaux. Exemple: Tshimanga Luasa Mbuta;
Wa Nkata: réparateur des pneus. Exemple: Kalala wa Nkata;
Muakuidi: intercesseur. Exemple: Kadima Muakuidi;
Kamina Ntenda: guerrier qui ne recule pas. Exemple: Kabeya Kamina Ntenda;
Ntambu'a Mbanza: femme qui gère avec autorité. Exemple: Tshilanda Ntambu-a-Mbanza.

2. L'activité exercée devient un titre et un nom:
Ntite: celui qui a le pouvoir et le droit de monter sur la peau de léopard et d'installer sur le trône. Exemple: Mukendi Ntite;
Nzuji: celui qui rend justice. Exemple: Kadima Nzuji;
Muadi'a Mvite: héros guerrier. Ilunga Muadia Mvita;
Tshiteya: celui qui tend les pièges dans la brousse. Exemple Tshiteya Ambroise;
Tekesha: conciliateur. Exemple: Ntumba Tekesha;
Tshienda: commerçant ambulant. Exemple: Tshienda wa Muzungu;
Mpandanjila: celui qui fait les routes. Exemple: Ngalula Mpandanjila;
Mpanda Mabue: casseur des pierres. Exemple: Munsensa Mpanda Mabue;
Tshondo: celui qui joue le lokole. Exemple: Tshiananga Tshondo;
Kaniemesha: conducteur. Exemple: Kaniemesha Paul;
Kangombe: éleveur. Exemple: Kangombe Georges;
Buanga: tradi praticien. Exemple: Kanyinda Buanga;
Mulongeshi: enseignant. Exemple: Mulongeshi Adolphe;
Katshunga: gardien. Exemple: Katshunga Anatole;
Bwatu: piroguier. Exemple: Bwatu Kazembe;
Tshombela: joueur de tam-tam. Exemple: Tshombela Kasalu;
Ntalaja: celui qui apaise. Exemple: Natalaja Pierre;
Kamenga maja: danceur. Exemple: Ndaya Kamenga Maja.
Ntamba Mbilanji: excellent nageur. Exemple: Misakabu Ntamba Mbilanji.
Que ceux qui en savent plus complètent aussi...Kuetu ku ndela, nansha bakuamba nzala...RDC ezali Libanga ya Talo.

Claude Kangudie.

Isabelle 31/03/2014 15:14

Bonjour papa Claude, c'est juste pour ajouter quelque chose a ce que vous avez dit. Je suis tres contente que vous ayez mentionne les noms de ma famille. Notre nom de famille est Katshunga, qui veut dire premierement PROTECTEUR, gardien serait NJAMU ou NSENTEDI. Notre nom du clan est NSENDA, chez nous tous les hommes naissent avec Nsenda wa biamu pour pour deuxieme nom, et les femmes les mua Nsenda (meres des Nsenda). Quand on parle de chez nous on dit Mukwa Mpuuka wa ku matanda

Isabelle

Lused 29/03/2014 02:28

QUELQUES NOMS KIKONGO HERITÉS DES MÉTIERS DES PARENTS

1-Chez les Bakongo beaucoup des enfants sont nés avec le nom de NGOMA.Ngoma signifie: tam-tam .Le tam tam est le principal instrument de musique chez les Bakongo.À la fois instrument de musique ,de communication et parfois comme instrument sacré.

2-Son semblable est MASIKILU .Un autre instrument souvent rond chez les bakongo et semblable à ce qui est dans la photo.Le joueur l'attache soit au cou ,soit à la hanche en frapant les deux côtés avec des batons comme sur la photo ,contrairement au tam tam qui est joué avec les mains.
Ainsi on trouvera aussi un mukongo qui s'appelle MASIKILU.

3-Mon père était un grand MPOVI.Un grand alors !!!.Trés éloquent. Mpovi signifie Porte-parole.Une sorte d'Avocat traditionnel chez les Bakongo.Il défend une famille qui l'a solicité contre une autre famille qui à son tour arrangera aussi un Mpovi de leur côté.
On trouvera aussi un mukongo qui s'appelle MPOVI (d'autres ecrivent NPOVI).

4-Ces Mpovi exercent leurs métiers dans les débats des mariages coutumiers (comme notre Frère Sam Malonga l'illustra une fois).Soit dans les conflits entre deux familles ou alors après funerailles en cas de decès.Ces débats ou dialogues traditionnels s'appelent le KINZONZI ,alors le Mpovi est appelé aussi NZONZI ,puisqu'il doit prouver son éloquence.
Mais on trouvera aussi un mukongo qui s'appelle KINZONZI comme nom.

5-On a aussi le métier de NLONGI.Un métier très populaire.Donc enseignant à l'école (enseignant ou professeur) ,soit à l'église (prédicateur).
Mais on trouvera aussi un mukongo qui s'appelle NLONGI comme nom sans être un Nlongi.

6-Il y a aussi le métier de NGUNZA qui signifie prophète (homme spirituel qui voit l'avenir).Mais il y en a des NGUNZA ( comme le joueur NGUNZA ) qui n'ont rien à avoir avec ce service.

7-Il y a aussi le métier de NGANGA NGOMBO ( féticheur-devin) .Donc un féticheur qui devine les choses avec sés capacites fétichistes comme un nganga nkisi (féticheur) em opposition avec nganga Nzambi (Prêtre) .Mais on trouve aussi beaucoup de bakongo au nom de NGANGA , soit NGOMBO et qui n'ont rien à avoir avec ce métier.

8-D'une forme général ,tous ceux qui ont la capacité de voir les choses cachées ,de deviner et annoncer sont des MONIMAMBU .MONIMAMBU signifie :celui qui a la capacité de voir les choses.Mais il y a aussi plusieurs MONIMAMBU dans le milieu bakongo ,comme noms et qui n'ont rien à avoir avec ce métier ni cette capacité...
OBS:le nom de Monimambu peut être attribué aussi à um enfant issu d’un parent qui a subi beaucoup de problèmes.Mais ici c’est Le premier sens qui nous interesse.

LUSED

Claude Kangudie 28/03/2014 21:44

MSG,
J'ai fait un commentaire à la volée...je vais d'abord manger. La suite va venir. Aux autres de compléter.

Claude Kangudie.

Messager 28/03/2014 20:21

Claude,
Merci pour ton apport. Mais j’attends plus de toi pour étoffer ce tableau des noms hérités des métiers des parents chez les Luba Kasaï. En ce qui concerne l’instrument de musique dénommé « Lokombe » chez les Tetela ou Nkuvi chez les Luba, le moins que nous puissions affirmer est que c’est un instrument sacré.
Un jour, en provenance de Kinshasa, nous avions rendu visite au grand chef Kasongo Nyembo (Ngoy Kisula) à Kamina. Pendant qu’il nous recevait, j’ai observé, étant donné que j’étais le seul à comprendre le Kiluba Katanga, son griot très âgé qui versait des larmes. Lorsque je me suis approché, il a déclaré qu’il regrettait le fait qu’à cette occasion, il n’avait pas l’opportunité de jouer cet instrument sacré « Lukunvi ». Ce qui démontre la valeur de cet instrument dans la cour des rois à l’époque.

Messager

Claude Kangudie 28/03/2014 19:07

Salut MSG...Dans mon article sur "les événements de Kasengelu" au Kasaï, je parlais d'un instrument de musique que jouait "l'éclaireur" pour encourager les combattants. Cet instrument s'appelle le "nvunku" ou "lundimba" en tshiluba. c'est vraiment avec plaisir de le voir sur cette photo...au nom de "lokombe" chez mes frères Batetela. Pour revenir à ton sujet, j'ajouterai les noms de "Nsenda" qui viens de forgeron, "Kamilabi" qui vient de fabricant des houes ou encore "Tshidima" qui vient de cultivateur...Mitolo na biso ekundama na RDC, Congo ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.