Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

La presse avait prédit la mort de Monza 1er.

 

Disco, une revue des années '90 avait prévenu l'opinion sur le danger de mort qui guettait le jeune artiste musiciens Monza 1er à travers son numéro du mois de juin 1990 dont la copie ( que nous avait envoyée par Maurice Yala) est ci-dessous affichée. Sur la photo prise devant la tour de la Voix du Zaïre, Monza est en compagnie des deux autres musiciens qui ont disparu précocement, à savoir, Empompo Deyesse et Djo Mpoy, nous ignorons le sort de Kola la sommité, également sur la photo.

Les mélomanes se souviennent que les années '80 & '90 furent les années noires pour les artistes congolais dont les décès s'étaient succédés à un rythme effrayant. 

Nous publions cet article à titre d'hommage à Monza 1er, un des artistes congolais morts à  la fleur de l'âge.

 

Messager

 

Suite aux nombreuses demandes, Serge Kongo na Biso, membre du staff de  Mbokamosika vient de transcrire l'article sur feu Monza 1er. Nous invitons donc les mbokatiers à consulter tout ce qui est repris dans l'article d'archive de l'As des As de 1990.

.


LA MORT EN QUETE DE NOUVELLES VICTIMES

MONZA 1er MENACE

 

          Monza 1er, l'auteur - compositeur de la chanson succès "Eve" est malade. Apres avoir été tour à tour aux cliniques universitaires, au Sanatorium de Makala, à la Polyclinique de Songololo, le voici enfin dans un groupe de prière de l'Eglise de la 3e Alliance dans la zone de Lemba. Il est suivi par les sages de ce groupe qui organisent des intenses veillées des prières pour sauver l'artiste Monza.

 

          Les mélos ses demandent ce qu'est devenu le Fondateur de Stars Magnats. Finalement, la vie est très compliquée. Il n'y a pas longtemps que Monza est revenu de sa tournée Zambienne, au cours de laquelle il a récolté un succès inimaginable. Maintes fois menacé par son bailleur, Monza se décidera de partir de cette maison pour regagner le toit  paternel, sur rue Masasu 86 dans la zone de Ngaba.

 

          C'est en Janvier de cette année que commence le drame. Alors que Monza et sa femme vivent en parfaite harmonie dans leur foyer, leur enfant meurt d'une façon inexplicable, sans avoir été malade. C'était le 1er Janvier 1990. Vers le 10 du même mois, Monza remarquera des douleurs au ventre, il parait, causées par des amibes. Le 30 Janvier, c'est son père qui meurt à son tour. Pendant ce temps, Monza était déjà malade, ce qui ne l'avait pas permis de faire des démarches relatives aux funérailles. Maman Amanda, la veuve et mère de Monza nous le confirmera en ces termes: "Bana na ngai, Baudouin moninga na bino (Monza porte e nom de Baudouin) azali kokufua, bokoyeba ye lisusu te, mpasi na ye ebandaki kaka sima ya liwa ya mwana na ye..." Il a suivi des soins ambulatoires aux cliniques universitaires et au Sanatorium où les médecins traitant ont découvert des infections aux poumons.

           Pendant qu'il recevait des soins pour éliminer ses infections, il sera de nouveau terrassé par des douleurs aigues dans le dos et aux hanches, d'où son hospitalisation à la Polyclinique de Songololo. Comme il n'y avait pas de changement, le médecin le libera. De commun accord avec sa famille, Monza sera confié à un groupe de prière sur rue Dundi dans la zone de Lemba, non loin de l'Eglise St. Augustin. Le groupe se nomme * Eglise de la 3e Alliance * (Sic). Là, Monza est observé par les sages, sans soins médicaux, sous l'œil impuissant de sa femme. Je vous avoue qu'il a tellement perdu de la chaire, qu'il est méconnaissable. Vous le reconnaitrez seulement par sa voix, en ce qui concerne sa corpulence, franchement parlant, c'est déplorable... Sa famille crée un mythe autour de sa maladie de sorte que personne ne sait où est caché Monza et pour se moquer de nous, la famille a eu le courage de nous demander si nous avions reçu une invitation de leur part.

 

Dieu merci, après insistance, ils ont fini par nous indiquer l'endroit où nous pouvons voir Monza. Allongé sur une mousse placée à côté de la porte d'entrée de l'Eglise, Monza comptait des ondulations des tuiles qui couvrent ce temple, lorsque nous fîmes notre irruption. Du coup, Monza nous a reconnus et s'est efforcé de nous dire bonjour et a commencé, de lui-même, à nous parler du début de sa maladie et des cas des décès répétés dans sa famille. Il nous dira textuellement: "Je souffre depuis le mois de Janvier 90, j'ai des amibes, le hoquet, les douleurs aigues aux hanches et en plus je n'ai pas d'appétit. J'ai fait presque un mois sans manger. Voilà pourquoi je maigris. Les détracteurs me soupçonnent de Sidatique (il ouvre le sac de sa femme pour nous montrer  le bon de demande d'examen au projet Sida). Voilà, lisez ce papier et vous comprendrez que je ne le suis pas."

Curieusement, sur le bon sous présenté ne figurait pas le résultat...

 

 L'As des As n*44 Juin 90

 

 

.

 

De gauche à droite: Monza 1er, Kola sa sommité, Empompo Deyesse, et Djo Mpoy devant la Tour de la Voix du Zaïre

De gauche à droite: Monza 1er, Kola sa sommité, Empompo Deyesse, et Djo Mpoy devant la Tour de la Voix du Zaïre

Bonzenga ya Bateke, par Monza 1er et Star Magna

Commenter cet article

Maufranc Muamba Bosinga 22/05/2014 22:57

Chers mbokatiers bonjour, comme de temps en temps lorsque l'occasion se présent,en fervent mbokatier ,j'interviens pour apporter ma pierre à notre édifice à tous qu'est MBOKAMOSIKA .Dans le cas d'espèce ,je voudrais répondre à un des nos mbokatiers qui voulait savoir un peu plus sur les origines de feu MONZA 1er.MONZA 1er était originaire de la province de l'EQUATEUR , sous région du sud UBANGI (GEMENA),Il est né le10/10/1957 à Kinshasa dans la commune de MATETE, de papa JEAN NGILASE et maman LISAMBO AMANDA. 4eme d'une famille de 9 enfants dont 7 garçons et deux filles.Voilà en quelques ligne, ma modeste contribution. Merci à toute l'équipe de MBOKAMOSIKA pour tout ce qu'elle fait comme travail de mémoire.

Messager 20/03/2014 20:21

Pedro et Serge,
Les voyages des orchestres est un sujet délicat. J'en connais quelques détails amers. L'organisation d'un voyage nécessite un financement et une organisation. il faut d'abord des billets aller retour et des réservations d'hôtels. Les contacts préalbles avec les bars dancing et les contrats sur la gestion des entrées aux concerts comme l'a dit pedro.
Mais souvent nos orchestres voyagent à l'improviste, d'une manière totalement désorganisée. Ils se font heberger par des femmes libres. ne savent pas la durée des voyage.
Je connais un grand musiciens qui avait emprunté les billets à l'Agetraf pour faire voyager quelques musiciens à Naïrobi. quelques mois après, il était incapable de payer les frais et on l'avait fait arrêter. Je suis de ceux qui avaient démarché pour le libérer. Soki nalobi kombo na ye bokokamua.
Messager

Pedro 20/03/2014 07:42

Ndeko Serge,
A mon avis, la question que tu viens de poser (pourquoi il y a plusieurs épisodes où les musiciens se sont séparés pendant les voyages en province), doit trouver sa réponse dans le manque d’une culture de contrats et assurance. Si le contrat dit : “The band or its head shall only give a 24-hour notice to disband, wherever they are”, ça ne posera pas de problème. Il y aura certainement une clause dans le contrat qui dira que les musiciens, dans ce cas, seront pris en charge par leur assurance-voyage, et les assureurs paieront le billet de retour à Kinshasa. Le désavantage d’une telle culture est qu’on aurait pas une chanson comme Kayumba Martha.

Serge - Kongo na biso 21/03/2014 09:19

Mbote mingi ndeko Pedro pe ndeko Messager,
Ya solo makambu bolobi, eloko ya liboso eza *CONTRAT* pe **PLANIFICATION** d'abord mais na b'orchestres ebele on dirait eloko wana ezalaka te. Lokola baninga nionso baza ko voyager, biso pe il faut bon gré malgré to voyager sinon ba koseka biso, mingi mingi ba voyages esalamaka n'esprit ya ko prouver ke "Biso pe to voyageaki". Une fois Bassiste ya Bana OK Ya Makoso oyo babengaka "Saddam Hussein" azalaki ko blamer attitude wana po ye étant financier ya groupe, asalaki mission ya k'organiser prochain voyage na bango n'Europe, alors ke azalaki nanu kosolola na producteur na poto, ba musiciens ya Bna OK déjà babandaki koleka na TV na kin, bazalaki kolakisa ba passeports soit disant ke ba visas ezalaki déjà prêts, etikalaki kaka le jour J pour voyager. na retour ya Ya Makoso na Kin ayebisi bango ke producteur aza sérieux te, atikalaki kolakisa ye te esika nini balingaki kobeta, kolala, ndenge nini bakokaki ko vivre etc. ba jeunes musiciens lokola ba Shakembo, ba Elba et autres basiliki, fallait kaka bakende même s'il fallait balala na n'importe où l'essentiel kaka ba voyager mais comme son nom le dit "Saddam Hussein" azalaki ferme, niet, voyage eza te. Ndeko Pedro, na Congo toza nanu na makambu ebele ya kosala, majorité ya ba travailleurs bayebi te eloko nini babengi "Contrat de travail", patron ya orchestre aza kobenga musicien na ye *Petit*, âge nini mutu aza permit ba engager ye na musala na Kongo na biso? Ba musiciens baza ko employer bana basi ya moins de 15 ans babengi bango ba *Fioti fioti* ba *Nion Nion* ba *Kamuke sukali* etc... est ce que akozala na conscience ya ko faire signer contrat na bana wana? L'état est parmi le grand déserteur de ses responsabilités. Patron akoleka na Tv: "Petit wana nalongoli ye!" et puis eza na yango normale, olongue pe, sans décompte finale, va te pendre! Emeneya abetaki lisolo moko tango bakendaki voyage na Victoria ya tango ya ba Prof Safro Manzangi dit Elima, ambiance eleki ba musiciens basilisi mbongo nionso bazalaki kofuta bango epayi ya basi ya Kivu, bakomi kosenga King Kester bafanda lisusu quelques temps po bapeta ba concerts oyo ezalaki prévus te, bazua mbongo avant bazonga Kin sinon soki bazongi maboko pamba basi na bango na ba ndaku bakoki koboya bango, bafandaki lisusu quelques emaines kaka pona ba musiciens ba économiser donc mode de vie ya musicien congolais pe est à revoir. Notre Congo est à refonder pour retrouver son équilibre dans tous les domaines.
Boboto o mboka bino.
Serge - Kongo na biso

Messager 11/03/2014 18:22

Chers amis,
Vous pouvez consulter l'article de l'As des As qui vient d'être transcrit clairement par notre ami Serge Kongo na Biso.

Messager

Serge - Kongo na biso 14/03/2014 11:19

Mbote ndeko Michel Kinzonzi,
Oyo obakisi ebandi ko éclairer parcours ya feu Monza 1er pe na tondi yo botondi ya mingi penza.
Ndenge olobi ke abetaki na Libanko ezali déjà ko situer année de naissance na ye vers ba mbula opesi (55 to 56) sauf ke azalaki na elongi ya bana mike (Lol). Mais pona nini ba musiciens na biso bazalaka na ezaleli ya kopanzana na ba province to na ba voyage? Ezalaka manque ya sens de responsabilité to manque ya expérience to ya formation ya ko dirigé?
Boboto o mboka bino.
Serge - Kongo na biso

Michel Kinzonzi 14/03/2014 10:16

Bonjour Serge pe Mbokamosika, Pona parcours ya Monza 1er,nakoloba na yo ke abetaka na Libanko ya Vieux na biso Wa-Gina.Nasima basali mouvement na bango Super Banko-Banko na ba Pepe Mavakala.Pour la petite histoire na Libanko basalaka tournée moko na intérieure ya pays je crois na Kisangani ou Lubumbashi esika Wa Gina asundolaka bango kuna pe na kozonga na bango na Kin yango basalaka Super Banko-Banko.Na sima atikaki ndule pona akende Poto sur place na Suisse azalaka toujours kosala musique.Tango akiti Kin nde aye kokutana na baninga ya Choc Stars pe asanganaki na bango mais ti alonguaki po asala orchestre na ye Star Magnat.Akokaki kobotama entre 1955 to 1956 soki na bosani te.Oyo nga nakoki kobakisela yo na mituna na yo.

Sege - Kongo na biso 11/03/2014 19:16

Mbote,
**Oyebi ke biloba loba ya Kin epesaki biso version mususu, na tango wana bayebisaka biso ke Monza 1er azalaki kozua mwasi na haut gradés moko ya FAZ mais batikala kopesa nga kombo te, lokola Monza 1er azalaki beau fallait kaka abetisa ye na ba soda na ye, frappe elekaki degré yango nde ebomaki ye.** Ba ndeko ya Disco Magazine oyo ezalaki kosalema na ndeko Dido Biaka n'article na bango ya L'as des As b'apportés biso lumière na liwa ya Baudouin Monza 1er (ndenge mama abengaki ye). Monza 1er azalaki mutu ya ekolo nini? Monza 1er azalaki propre, alingaki kolata lokola Fanfan Defao, tozalaki koyoka ke awutaki Suisse avant aya kobanda miziki na ye na Kin. Alingaki suki ebele pe à peu pres na style ya Bavon Marie Marie. Nayebaki age na ye te kasi nakanisi akokisaki ba 30 ans d'age te. C'est triste kotanga histoire ya fin tragique ya elenge mobali à fleur d'age, akufela mwana pe papa na tango moke pe ye moko na bokono, oyebi lisusu nini osala te, mawa. Ba ndeko bolimbisa na ba fautes nionso ya transcription po ezalaki facile te kotanga makomi nionso ndenge esengeli. Nasuka bakomaki ""Curieusement, sur le bon nous présenté ne figurait pas le résultat...""
Boboto o mboka mosika.
Serge - Kongo na biso

Messager 11/03/2014 06:26

Mon frère Mukumata Michel,


Merci pour la remarque. Cette page d'archive est des plus claires que nous ayons reprises. C'est pourquoi nous l'avons publiée , en espérant que nos lecteurs la liront sans difficultés.

Messager

Abi 10/03/2014 23:04

Bonjour,

Pouvez vous s'il vous plait m'envoyer cet article ou améliorer la lecture s'il vous plait. C'est très important pour moi.
Voici mon adresse mail: abisha.kmonza@gmail.com

Mukumata Michel 10/03/2014 14:23

Mes remerciements aux Mbokatiers qui publient les articles de mémoires à travers ce blog. Toutefois pour une bonne lecture, s'ils peuvent transcrire sur ces pages le contenu des manuscrits des journaux et/ou périodique en leur possession car le scannage directe ne nous facilite pas la lecture. Merci pour l'attention que vous accorderez à ma requête.