Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Jeannot Bombenga fût-il victime du « maraboutage » initié par Rochereau ?

 

Nous avons découvert à  travers  « Les coulisses de la musique congolaise » livre écrit récemment par Faugus Izeidi une information insolite  relative au « maraboutage » pratiqué par Rochereau pour déclasser son concurrent de l’époque, Jeaonnot Bombenga et son orchestre Vox Africa.  

Cette information qui  figure à la page 122 sous le titre : « Le recours aux fétiches pour  déclasser Jeannot Bombenga » est étayée par ces passages :

« En effet, Bombenga, chanteur dans l’African-Jazz, que Pascal Rochereau invitait à sortir de la brousse, le prit très mal. Au sommet de son succès, alors qu’il venait à son tour, de quitter Kallé, Bombenga s’installa chez « Au Grillon » avec son nouvel orchestre Vox africa, à côté d’Alex-bar . C’était une façon de défier Pascal Rochereau dans ce bar, et de déstabiliser l’African Fiesta. Le public, qui venait habituellement à nos concerts, se tourna vers le nouvel orchestre Vox africa. Pour de multiples raisons, notre orchestre était au creux de la vague.

Rochereau décida de recourir aux fétiches pour couler Bombenga et son groupe. Ne venait-il pas de nous arracher le pain de la bouche ! Mukala, l’homme à tout faire de Pascal Rochereau et moi fûmes chargés d’exécuter les formules magiques d’un grand marabout sénégalais ou malien. Le marabout nous envoya ramasser des feuilles dans les poubelles à ciel ouvert (foulou), à la porte du stade de football et dans les immondices du marché central de Kinshasa. Avec ce matériel, il prépara un coktail dont il avait le secret. J’ignore comment il s’était pris, mais en tout cas, nous n’eûmes aucun mal à récupérer notre clientèle.

Afin de donner le coup de grâce à la carrière de Jeannot Bombenga, il fallait aussi lui prendre Sam Mangwana, qui venait pourtant de quitter l’African-Fiesta dans de très mauvaises conditions. Le duo Mangwan-Ntesa Dalienst donnait, sans doute, des insomnies à Rochereau, avec des chansons comme Elodie. Nous voulions, à tout prix, ramener Sam Mangwana dans notre groupe avant de nous envoler pour le Canada. Mukala reçut la mission de le remettre dans l’avion ; il devait  nous rejoindre, même un jour après notre départ de Kinshasa. L’objectif était de déstabiliser Jeannot Bombenga et son orchestre. Peu de temps après, son orchestre se disloqua. Nous étions certains que nos fétiches avaient marché et que notre féticheur avait réussi sin coup : Jeannot Bombenga était  K.O, hors piste, Sam était revenu  dans l’African-Fiesta. »

Voilà  une révélation  accablante !

Faugus et Bombenga étant encore en vie, ils sont mieux placés pour nous apporter des plus amples informations sur cette sordide opération de maraboutage .

Si les autres artistes musiciens pouvaient à leur tour  écrire ce qu’ils avaient vécu au sein de différentes formations dans lesquelles ils avaient évolué,  nous apprendrions beaucoup de révélations.

 

Messager

 

.

Jeannot Bombenga, victime du maraboutage?

Jeannot Bombenga, victime du maraboutage?

Commenter cet article

James 30/05/2014 00:44

Je viens de lire avec attention cet article. Mais j'ai un commentaire à ajouter concernant le voyage de Sam au Canada avec l'African Fiesta. C'était un jour où l'orchestre Vox Africa devait se produire et Vieux Jeannot attendait l'arrivée de Sam pour commencer son concert pendant que ce dernier au même moment se trouvait déjà dans l'avion.
Savez-vous aussi que l'orchestre Vévé fut crée par Verckys, Simaro et Youlou. Ils ont sorti des chansons que Verckys est allé mixé ou vendre en Europe. A son retour à Kinshasa, Simaro et Youlou ont quitté l'orchestre suite aux mensonges de Verckys concernant d'argent provenant de cette vente ou transaction. Quelque temps après Verckys a eu un accident sur la route du Bas Congo, lequel accident a été chanté en incriminant Youlou dans cette chanson comme étant à la base de ce malheur.

Pedro 11/03/2014 07:10

Ndeko Serge,
Heureusement les rumeurs et la radio trottoir font partie de la mémoire collective. Moi, je ne comprends pas pourquoi un riche a besoin que des musiciens lui cèdent Mbilia Bel. Et je ne comprends pas pourquoi une femme aussi célèbre a besoin d’être cédée comme une marchandise. Mais, ce qui me plaît le plus, ce sont les traces de cette histoire.dans la musique. Je n’avais aucune idée que Yamba ngai, naye maboko polele, motema na ngai pembe, yamba ngai na mariage se référait à l’union avec Tabu Ley. Et je suis sûr la chanson qui dit ekolo te, loposo te, couleur te est dédiée à ce mvwandu gabonais. Ngai naponi na ngai ... po na mbongo te, na kitoko na ye akoka.

Serge - Kongo na biso 11/03/2014 14:54

Ndeko Pedro,
Oyebi ke toute personne qui etait associé dans cette histoire rocambolesque de Mbilia Bel a eu le foudre du Seigneur Ley Mwana Tabu, on me dira qu'une fois à la matanga de Mama Théthé (la défunte femme de Tabu Ley), se doutant de rien et par compassion Rigo Star se présenta mais devant tout le monde vieux Ley lui chassa comme un vulgaire malfrat. Rigo Star est un guitariste de renommé, un ancien de Viva La Musica et c'est lui qui a travaillé des albums de Mbilia Bel là où on trouve: *... ngambo ya nini namemi, nga na yo tobomi moto te...* *phénomène ake na ye, ake na ye, ake na ye, phénomène abimaka mbula tuku mitano ake na ye...* et autres. Il l'accusait de quoi? Peut être le fait de jouer ou d'arranger les albums de Mbilia Bel ou il le soupçonner je ne sais pas trop. Pour un riche va solliciter l'aide des autres pour avoir une femme? Il fallait que PDG Sonnerie soit encore là pour nous écrire ce qui se passent dans les coulisses de riches. Kolinga mwasi na kozala na mbongo ezali makambu mibale oyo ekeseni makasi. Les amoureux utilisent la parole tandis que les riches mettent l'argent en jeux, sollicitent l'aide des Mikala. Toutefois eza maloba ya radio trottoir qui restent encore à vérifier. Boboto o mboka bino.
Serge - Kongo na biso

Pedro 10/03/2014 18:04

Ndeko Serge,
Je ne connais pas cette histoire de Zaiko qui a servi de mukala à propos de Mbilia Bel. Peux-tu la résumer pour moi ? Tu y fais allusion en passant comme si tous les mbokatiers connaissaient bien l’histoire.

Serge - Kongo na biso 27/05/2014 23:50

Mbote mingi kulutu Faugus na biso,
Matondo mingi na eyano opesi, mbuta muntu Mukala asala kombo pe na ndenge na ye. Boboto o mboka bino kulutu.
Serge - Kongo na biso

faugus 27/05/2014 23:08

Ndeko Serge kongo na biso : Mukala azalaki de tribu "Moluba" mpe asi akufua na ye. azalaki danzer na litoyi, oyo ya ye ezalaki ko rater te.

Serge - Kongo na biso 10/03/2014 20:24

Mbote Ndeko Pedro,
Vers 88 - 89 des rumeurs de la radio trottoir kinoise nous racontait déjà l'apparition d'un nouveau riche, un riche de 23h59', venu de nul part, à réussi à arracher Mbilia Bel entre les mains de Tabu Ley en détruisant même son foyer parce qu'ils étaient mariés si vous vous souveniez de la chanson: "Lelo tosangani nga na yo na mariage, na miso ya Nzambe pe ya baboti na biso, mayi ekotanga nga na miso nakomi kolela, na ndimi te te ke nabali, nayoki nzoto mpiyo tango ba benisi nga na nganga Nzambe, o embrasser nga, naleli... Maheta m'a dit bien que je suis ton rêve,..."
Au Zaïre de Mobutu, des langues disaient que le fameux mvuandu faisait parti de la famille du président Bongo Ondimba comme un cousin ou un neveu, onclerette, machin... et le monsieur a appliqué la formule du corbeau et le renard de Jean de La Fontaine, un groupe des dissidents de Zaiko qui ont formé Zaïko Familia Dei avec le maestro Bakunde Ilo Pablo vont céder Mbilia Bel au nouveau riche gabonais en échange des instruments et des quelques billets verts de Yankees ($), l'ironie de l'histoire notre sister chantera "Katchuali, Mbilia Bel Batéké, tshéréeee!" dans Manzil Manzil, peut être parce qu'elle oubliait que la famille Bongo est aussi issue de la tribu Téké et que lui même le président était un grand chef Téké. C'est comme ça qu'au cour d'un concert en Europe, Tabu Ley lançait ce cri: "Batu ba bengelaka batu basi na mboka na biso babengaka bango ba nani eeeeeeee, et ses musiciens répliquaient: Ba Mukala eeeeeeee". Le vieux Verckys n'a pas aimé ce Mr N'goss le gabonais quand il répondait à Marcel Landu de l'emission Sekele concernant les instruments ddu groupe: "... tango wana Zaïko basi bazui mutu na bango wana..." donc c'est N'goss. Bon voila, ndenge masolo yango ezalaki kotambola kati na biso ba Zaïrois à l'époque. Boboto o mboka bino ndeko Pedro.
Serge - Kongo na biso

Serge - Kongo na biso 09/03/2014 11:09

Mbote ba ndeko,
Ya solo, vieux Faugus akomaki livre pona koyebisa batu oyo balingaka miziki na ba musiciens makambu oyo elekaka na sima ya ba portes to na kundelupe, makambu oyo mingi babombela ba fanatiques, makambu oyo toyebaka te, seulement ke culture wana biso bayindo toza na yango te alors ke epayi ya mindele babengaka yango "behind the scene" po eza lokola masolo ya kati mais epayi na biso soki mutu aza danzé yebela ye kaka bongo, nzoka nde sima ya ba musiciens makambu ezalaka ebele, batu misusu ba supportaka ba ndulistes na mbongo, na bilamba, na ba nzembo, na nzela ya ba nkisi to ya ki bokoko, na ba toli ya malamu pe ya mabe, nionso wana esalaka musicien akoma un grand na miso ya batu mais rôle ya basi to ba mama na kati ya ndaku ezalaka support munene pona musicien akende liboso. Batu oyo bayebi, bamonaki impact ya mama Amazone na ba concert ya Viva la Musica na ba Kin Kiesse pe VSS, azalaki nduliste te kasi présence na ye azalaki na impact maksi.
Au lieu tobanda ko s'attaquer na mbuta Faugus pona livre akoma, ekozala malamu ko changer stratégie ya koluka koyeba nini naino akomi te.
** Motuna moko na kulutu Faugus: Mukala azalaki mutu ya tribu nini e ekoma wapi? Po nga nayebelaki kombo wana pona mutu nionso oyo asalaka ba "salles besognes" pona batu mususu, to mwana bitinda. Mais ndenge ekomami awa eza lokola Mukala ezali nom propre d'une personne.** Na nzembo moko ye meyi Tabu Ley alobaki: "Batu oyo ba bengelaka batu basi babengaka bango banani eee? Ba Mukala eee!!!** Wana azalaki kobuakela ba Zaiko Familia Dei oyo ba pesaki passe ya Mbilia Bel epayi ya N'goss lokola ballon nakati ya match ya football.
Boboto o mboka bino.
Serge - Kongo na biso

faugus izeidi 06/03/2014 21:43

Messager, je penses qu'il serait mieux de dire ceux qui font des commentaires, que ce n'est pas Faugus qui a mis le sujet sur le blog, Si tu laisse qu'on me qualifie de sorcier puisque j'ai écrit un livre, que seront tous les blancs qui dévoilent des vérités dans divers ouvrages ? Vous ne sentez pas l'odeur de la haine et de jalousie ? je ne cherche pas de la publicité, si le débat tombe trop bas jusqu'à ce niveau, je vous demanderais de retirer ce sujet car ce livre est protégé.

Messager 06/03/2014 22:01

Kulutu Faugus,

D'abord je tiens à vous féliciter dans la mesure où vous êtes le premier musiciens congolais à avoir eu le courage d'écrire les coulisses de l'histoire de la musique congolaise.
Lorsque quelqu'un livre est publié, la presse a le droit de l'exploiter. C'est dans ce cadre que j'ai soulevé un des chapitres de votre livrecomme je l'ai fait avec le livre de Mr Ngimbi .
Le problème avec nous les congolais, nous ne voulons jamais que l'on critique certaines personnes. Pourtant chaque personne et chaque oeuvre ont toujours des aspects que l'on peut critiquer.

Messager

adei toko 05/03/2014 17:23

Rochereau était un Artiste d'un grand talent , pas un fétichiste. Écrire ces genres de sottises après Lui n'est que faiblesse d'esprits.
ADEI TOKO

faugus izeidi 06/03/2014 21:25

je regrette de na pas connaître celui qui m'appelle Mampe et se cache, dans ce livre je parle de tout le monde, et il est écrit depuis 2008 Rochereau n'était pas malade, je manquais un éditeur, c'est en 2011 que quelqu'un a accepté de l'édité. qu'est ce que tu crois qu'il y a dedans que Rochereau ne connaissait pas, celui avec lequel que je travaillait pour cet œuvre, était comme toi, il rapportait tout ce qu'il trouvait comme mensonge, celui là connait les blagues avec lesquelles Rochereau lui répondait.pourquoi nous les nègres nous n'aimons pas des vérités ? vous refusez même une histoire vraie ? Ce n'est qu'un premier livre et vous pleurer, mais si tous les musiciens racontaient ce qu'ils savent, vous allez vous pendre à cause du fanatisme ou du tribalisme. Un cousin m'avait reproché d'avoir écrit sur la dislocation de l'African fiesta et j'ai mis en cause mon propre grand frère, vous ne parler pas de cela ? mon grand frère est il vivant ? j'ai parlé de divorce de mes parents sont ils vivants. Si je ment dans ce livre Dieu seul voit, excuser moi de te dire que ce livre est déjà dans beaucoup d'universités, bientôt en anglais et peut être même un film. voila la sorcellerie de intelligence. tu peut être parmi ceux qui ont trahit Rochereau de son vivant. Moi non en aucune fois, sur les 69ans que nous nous sommes côtoyés avec le défunt, je n'ai écris que ce qui concerne la musique. Vous ne parler pas d'un très beau cadeau que je lui ai fais ? Mireille Mundi maman de Peggy n'est pas morte, voilà un cadeau que j'ai fais à Rochereau, c'est moi qui était l'oncle qui dota cette Miss avec mon argent, j'ai parlé de cela dans le livre ? Ne chercher pas que je puise dans nos vies privées. dit moi qui tu es puisque moi je ne me cache pas. merci. Adeito, Rochereau connaissait presque la totalité du contenu de mon livre, je ne l'ai pas écris après sa mort, je connais beaucoup, mais encore un fois Faugus ne parle que la vérité, tu as participé il y a longtemps sur la chanson mokolo nakokufua, tu sais la réponse que les gens recevait de lui, nasi nasilisi yango misuni na mayi, akende na ye kozwa yango, il n a jamais dit à quelqu'un que Faugus mentait puisque Guvano est encore en vie. donc je ne suis pas dans vos intentions, j'ai écris un livre d'histoire un point barre. donc bolingaki tango abandaki kobela nabanda ko changer ba contenu ya histoire vécue ? non soyons quand même sérieux, je ne suis pas hypocrite.

Claude Kangudie 04/03/2014 20:46

Salut mon frère Antoine de Nickel. Tu as raison dans ce que tu écris. Kiesse Diambu est resté dans ma famille pratiquement toute sa durée dans l'Afrisa (il a eu 2 filles avec l'une de mes grandes soeurs). Chaque fois que j'abordais sa relation avec Ntesa, il me répondait par des non réponses...en fait, je suppose, maintenant, qu'il ne voulait pas, par pudeur je suppose, revenir sur cet épisode douloureux...Donc, je pensais, et à tort, que les paroles que j'ai citées dans mon précédent posting étaient adressées à Verckys...mais n'empêche que "Kiam Georges" était ou est encore adepte de ces pratiques. Le Tout Choc Anti Choc Zaïko LL doit en savoir quelque chose. Tokanisa mboka na biso, RDC Congo, mboka ya Mwamba Bapuwa, ezali Libanga ya Talo.

Claude Kangudie.

Sans Commentaire 04/03/2014 15:46

Encore lui et toujours lui, oui ezali ye Augustin Mputu Izeidi dit Faugus. Mawa ya Rochereau nanu esili te, bozela ata mbula mobimba eleka s.v.p.

Claude Kangudie 03/03/2014 22:48

Kiamuangana Mateta alias Kiam Georges (kombo azuaki na ba faux doc ya ba antillais azalaki nango awa na France...nous sommes quelques initiés à le savoir...ah mbuta Kiamuangana, tembe ezari ???)...Bon je disais que Verkys est un grand adepte de ce sport des mystiques. Il mena aussi un guerre terrible, sur ce plan, à Zaïko LL et Ntesa avec ses Grands Maquisards. Souvenons-nous des paroles de Ntesa "ekomaki ye epayi ya nganga...nganga alobi na ye to tia Ntesa na nse ya libanga lokola esengaki ye...nionso okosala ezali kaka pamba...yeba muana mama bakosi yo ehhh. Bonne soirée à tous. Dans l'amour et la constance pour notre RD Congo, Libanga ya Talo.

Claude Kangudie.

Antoine Nickel 03/03/2014 23:40

@Claude K,
Je ne crois pas que les paroles de la chanson de Dalienst que tu viens de citer étaient destinées à Verckys Kiamwangana.
Je crois qu'elles s'adressaient plutôt à Kiesse Diambu avec qui il était en conflit ouvert. Et d'ailleurs, il dit d'ailleurs "Oh leki na ngai, nandimi te...". Kiamwangana n'était pas son "leki", mais plutôt son cousin Kiesse.
Je crois même que Verckys et Dalienst n'étaient pas en mauvais termes. Car c'est à Verckys que Franco a demandé d'empêcher Dalienst d'intégrer l'Afrisa, alors que celui-ci s’apprêtait à y rejoindre Diana. Dalienst a alors rejoint l'OK Jazz où Franco avait décidé de débaucher tous ceux qui pourraient rejoindre Rochereau pour affaiblir ce dernier : les chanteurs et musiciens de l'école Fiesta (Continental, Grands Maquisards, Afrizam, etc.).
Seul Kiesse est allé chez Rochereau justement à cause de son conflit avec Dalienst qui a rejoint l'OK Jazz.

Pedro 03/03/2014 07:24

Merci, Messager, d’avoir soulevé ce passage. J’ai lu, comme tu le sais, « Les Coulisses de la Musique Congolaise » en décembre, et cette histoire de recours aux fétiches pour couler Bombenga est un des passages qui m’ont beaucoup impressionné, mais je me suis gardé de commenter là-dessus, croyant qu’on me dirait que le deuil de Rochereau était encore trop frais pour évoquer quelque chose comme ça. Je me suis rappelé la chanson Nul N’est Prophète Chez Soi (j’en ignore le vrai titre) qui dit Manso makoleka e, nayeba te, ngai ko ndako ya nganga, nayina koyina / Nzoka nde nzoto ya moto ekende mosika, liwa na pasi ya moto bamema pene. Et je me suis dit qu’il avait raison, puisque ce n’est pas lui qui est physiquement allé voir le marabout.
De toutes les façons, cette histoire de maraboutage n’est qu’un détail. Il y a d’autres choses dans ce livre de Faugus que je voudrais qu’on aborde un de ces jours, parce qu’à mon avis, elles constituent des conclusions. Par exemple, Faugus conclut qu’il n’a jamais compris pourquoi Rochereau s’était proclamé mokitani ya Wendo (qu’il n’a jamais été) au lieu de tout simplement dire qu’il était mokitani ya Kabasele (ce qu’il était effectivement). Un jour, il faudra qu’on essaie de voir combien de mbokatiers ont la même pensée, si on ne l’a pas encore fait.

Messager 03/03/2014 19:34

Pedro,

Tous les sujets peuvent être soulevés sur mbokamosika, sans restriction.
Par ailleurs, j'amerais savoir si tu as fini par localiser la cloche pour lire les commentaires ?

Messager

faugus izeidi 02/03/2014 21:28

un ami de Kinshasa vient de m'appeler pour cet article que j'ai écrits en âme et conscience en tant que acteur, j'ai intitulé mon livre " les coulisses de la musique congolaise" pas pour tirer à boulet rouge un individu, mais pour faire voir à nos fans que nous n'étions pas seulement stars anges.Nos enfants doivent aussi savoir qu'étaient leurs géniteurs et devront en rires.

john 02/03/2014 21:13

Ces pratiques ne sont pas nouvelles dans les orchestres; jusqu'à nos jours, cela est encore en vigueur et même courantes. La difficulté est qu'on ne pourra pas opposer des preuves solides pour prouver.