Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Les échos de Tshela (Mayumbe), et de Nioka ( Province Orientale), rapportés dans « Horizons » le 31 Août 1958.

 

En fouillant les archives fournies dernièrement par notre ami Samuel Malonga, nous y avons découvert les échos de Tshela, dans le Mayumbe, et de Nioka, dans la Province Orientale, rapportés par le journal « Horizons », de Léopoldville (Kinshasa), le dimanche 31 Août 1958.

 

À travers ces nouvelles qui datent de plus de 59 ans aujourd’hui, nous apprenons la publication d’une lettre ouverte de la population de Tshela, représentée par Mr Samuel Taty, président des Classes Moyennes et des Travailleurs indépendants,  à Mr  Cornelis, Gouverneur Général du Congo Belge, en vue de protester contre l’instauration d’une taxe spéciale de « Un Franc » au kilo d’huile de palme produite par les autochtones et vendue hors de Tshela. Une mesure jugée au Mayumbe à l’époque comment tendant à favoriser les huiliers européens agissant en coulisses, pour étrangler l’économie indigène.

Doit-on souligner ici que même durant la colonisation, la population congolaise avait le droit de contester les mesures jugées injustes, à l’instar du changement de passeports, décidé d'une manière arbitraire actuellement par le Gouvernement de la RDC.

 

Du côté de Nioka, dans la Province Orientale, nous apprenons une série de nouvelles concernant les activités des agents de l’administration coloniale, ainsi que quelques faits divers.

 

Dans la mesure où ces faits passés fournissent clairement les identités des personnes concernées, nous invitons leurs connaissances ou leurs membres de famille à s’exprimer afin de nous fournir plus d’informations. Au cas où  par bonheur, ces fonctionnaires, y compris les auteurs des informations, seraient encore en vie, l'occasion leur donnée de témoigner personnellement.

 

Messager

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nyanguila 26/09/2017 05:13

Cher Messager,encore merci pour la mise en ligne de ces articles du journal en"fait divers"de l'époque du Congo Belge qui tendait vers sa fin! Et merci aussi à Samuel Malonga qui a apporté ces archives y comprises celles sur notre Mandjambi qui est de la génération des feux Jossaert,Caro et autres tels que Nduka,De paw et compagnie...Et merci de votre comprehension.